Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 09:52

LA CHASSE AU CHAT DE MER EST POUR BIENTÔT

Le phoque du Baïkal, un des plus petits pinnipèdes au monde,, appelé aussi "chat de mer" et qui ne vit que dans ce lac, va vraisemblablement subir des prélèvements annuels de plusieurs milliers d'individus. Mis à mal lors de la katastroïka des années 90, ses populations se sont largement reconstituées depuis lors. L'équilibre du Lac repose notamment sur les interactions entre pêcheurs, phoques, omouls et coméphores. Les communautés humaines riveraines du lac pêchent l'omoul, un corégone (salmonidé) qualifié localement de "pain du Baïkal" pour sa très grande abondance.. Cet animal subit toutefois de très fortes fluctuations, notamment à partir des années 60 et plus encore au cours des années 90. Les coméphores, petits poissons du groupe des gobies, peuvent concurrencer l'omoul. Sans intérêt commercial pour les pêcheurs, ils sont en outre très difficiles à capturer, car ils ne s'organisent pas en bancs et vivent à grande profondeur. Or, si l'omoul est la proie préférentielle des hommes, le coméphore est celle du chat de mer. Quand ce dernier est en difficulté, les coméphores tendent à devenir dominants, et se compter en milliards d'individus. Ils deviennent alors les vertébrés non marins les plus prospères au monde, mais menacent l'épanouissement des omouls. Un minimum de 50 000 chats de mer est nécessaire pour contenir les coméphores. Aujourd'hui, les pinnipèdes sont environ 120 000, avec une augmentation annuelle des populations de 25%. Le risque de rupture d'équilibre intervient donc en sens inverse à celui de la fin du siècle dernier. Il est donc envisagé de lancer une chasse commerciale concernant 5 à 6000 individus par an, essentiellement au bénéfice des pêcheurs bouriates. Par ailleurs, le chat de mer peut être occasionnellement victime,du virus canin qui affecte également le tigre de l'Amour (voir sur ce blog "Authentique menace" du 7 novembre dernier). Source : Derek Lambie & Anna Liesowska, dans le Siberian Times d'hier. "Siberian seals could be used for food delicacy amid population crisis".. .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens