Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 14:14

"EXPLOITER INDUSTRIELLEMENT DES MILLIERS DE GRANDS FELINS CAPTIFS PEUT PROTEGER EFFICACEMENT LES INDIVIDUS SAUVAGES". CETTE ESCROQUERIE MEURTRIERE, EN RECUL EN CHINE, RETROUVE DES COULEURS EN AFRIQUE DU SUD. Aujourd'hui, la plus grande menace sur une espèce emblématique de grands félins pèse moins sur les tigres (à travers les "fermes" géantes chinoises) que sur les lions, avec les centres de reproduction sud africains comme base industrielle de la "chasse en boîte", et après la disparition de ces animaux en Afrique du Nord au début des années 60, puis la quasi évaporation actuelle de ceux - ci d'Afrique de l'ouest et du centre.

En 2008, j'avais montré l'ampleur du problème créé par les "fermes" à tigres chinoises, qui créaient ex nihilo un marché mondial du tigre en pièces détachées, avec le produit "captif" largement démocratisé, et le produit "sauvage" de qualité supérieure, réservé aux nouvelles classes dirigeantes politico - économiques. A cette époque, un lobbyiste neolibéral de la filière, Barun Mitra, prophétisait que sans l'embargo international sur ce type d'activité, on pourrait élever 100 000 tigres en 2020, et que, parallèlement , les tigres sauvages auraient un avenir de long terme solidement assuré, dans un déni complet de réalité du fonctionnement des marchés d'une part, de l'organisation des sociétés humaines de l'autre. "Au royaume du tigre ... en batterie". Lettre de la SECAS 53, printemps 2008, pages 19 - 21. Aujourd'hui, la Chine entame une politique de protection active de ses tigres sauvages, amoindrissant par la même le danger représenté par les fermes à tigres, dont les objectifs commencent par ailleurs à se différencier (commerce, tourisme, et même réensauvagement). Sur ce blog, le 10 mars : "Chine, passage à l'acte", et le 19 mars : "Tigres des neiges : la Chine précise ses plans".

En Afrique du Sud, 160 "centres de reproduction" fabriquent, en fonction de la demande, des milliers de lions (5000 officiellement à l'heure actuelle) destinés exclusivement à la chasse en enclos pour les chasseurs fortunés du monde entier, de Dallas à Shangaï ( Le "produit" : lion blanc aux yeux bleus est actuellement de plus en plus demandé...). Les responsables de la filière cherchent à promouvoir l'injustifiable par le même bobard que celui martelé par Mitra il y a quelques années à des organes de presse complaisants. Ecologist, hier. Dominic Dyer. Canned hunting is not protecting lions!

http://www.theecologist.org/blogs_and_comments/commentators/2806457/canned_hunting_is_not_protecting_wild_lions.html

Le principe du pyromane / pompier va pouvoir désormais s'appliquer dans sa pureté de cristal. Après avoir mené les lions au bord de l'extinction, les responsables organiseront des campagnes récréatives d'éradication des tigres sud africains, victimes eux aussi de la chasse en enclos mais aussi relâchés massivement dans la nature pour des safaris plus traditionnels et dont les survivants entrent en compétition menaçante avec les derniers lions sauvages (voir sur ce blog "Salopards et apprentis sorciers" du 27 janvier dernier). Renonçant pour l'heure à toute politique de souveraineté nationale sur la gestion de ses ressources, l'Afrique du Sud d'aujourd'hui perd ses rhinocéros, ses lions, et bientôt ses éléphants. Ouverte à tous les vents, comme le fut la Russie des années 90 qui faillit perdre alors ses tigres de l'Amour, où celle des temps des troubles 1601 - 1619, où les peaux des derniers tigres de la Volga inférieure et de son delta, aux côtés de tonneaux de caviar, de nombreuses fourrures et peaux de mammifères marins, de l'ivoire de morse et de mammouth, rejoignirent l'Europe par une route fluviale jalonnée de comptoirs, elle n'est plus, pour l'heure, un pays, mais un simple terrain de jeu pour nouveaux riches. Elle doit trouver en elle même le courage de reconquérir sa souveraineté, si elle souhaite conserver son bien le plus précieux : UNE GRANDE FAUNE SAUVAGE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens