Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 05:38

LE LION, L'AVENIR. Les lions d'Afrique du Nord - Ouest ont été au coeur de l'Empire français, comme les tigres de Haute Asie l'ont été pour l'Empire russe. A l'heure où la Russie s'efforce de sauver ses grands félins en se sauvant elle - même, il n'y a rien de plus urgent ni de plus important pour la France que d'agir de même pour ceux qui furent les siens. La problématique est à la fois climatique, politique et culturelle. C'est l'Avenir du pays lui même qui est en jeu.

AVEUGLEMENT. Le mois dernier, Ségolène Royal, en tant qu'"Emissaire de la COP 21 pour l'Afrique australe", visitait le Botswana, où, à l'initiative des autorités locales, elle a pu admirer le delta de l'Okavango, qui, sans sa population florissante d'hippopotames, deviendrait un lac salé. Ces gros mammifères sont donc, de ce fait, particulièrement choyés, alors même qu'ils sont considérés comme les grands animaux sauvages les plus dangereux et meurtriers du Continent. De plus, elle écouta poliment Yann Arthus Bertrand expliquer que la protection des animaux et des écosystèmes était un axe majeur indispensable pour une lutte efficace contre le changement climatique en cours. Or, la France d'aujourd'hui s'acharne sur de puissants amortisseurs de la crise climatique que sont les loups et les lynx dans l'Hexagone, les requins à la Réunion, ainsi que sur les petits prédateurs... Des théoriciens comme Xavier de Planhol appellent à "veiller sans relâche et tuer sans pitié".

UN CERTAIN ETAT D'ESPRIT : GEDEON ET TARTARIN. La mentalité française semble figée dans une aversion du "sauvage" et un désir d'annihilation de celui - ci, état d'esprit très répandu dans les pays de culture européenne aux 19ème et 20ème siécles, et largement battu en brèche aujourd'hui dans la plupart d'entre eux. Deux icônes culturelles majeures de la IIIème république furent Gédéon le canard, héros des bandes dessinées de Benjamin Rabier, qui moleste et tue les prédateurs (renard, brochet, aigle) devant une basse cour reconnaissante et hilare, et Tartarin de Tarascon, le "tueur de lions" couard et fantasque d'Alphonse Daudet, qui incarne à merveille cet "esprit français" dans lequel "chacun peut se reconnaître". André Suarès voit en Alphonse Daudet rien moins qu' un Cervantès français : "Il ne sera plus rien de Daudet et de tant d'autres que Tartarin vivra toujours. C'est une création immortelle. Tartarin est notre Don Quichotte. La France entière s'y est reconnue..."

LES LIEUTENANTS DE LIONCELLERIE DE L'EMPIRE. Fort éloignés de la pusillanimité d'un Tartarin, le Général Jean - Auguste Margueritte, Jules Gérard, Charles - Laurent Bombonnel, Eugène Pertuiset (pour ne citer que les plus célèbres) furent les chevaliers adulés de l'Empire français. Ce que Strabon avait révé (il saluait les chasses romaines qui avaient "libéré l'Afrique des lions") ils l'ont fait, renforçant la France dans sa conviction d'être l'héritière et la continuatrice de la Rome antique. Bombonnel évoque pour sa part l'Algérie comme "la Terre promise du chasseur". En 1958, les français brûleront une forêt située juste au Nord de Sétif, où avait été observé, deux ans plus tôt, celui qui fut peut être le dernier lion d'Algérie...

FLAUBERT ET ROSNY : UNE FRANCE OUBLIEE. Totalement à contre courant de l'état d'esprit général, Gustave Flaubert, dans Salammbo (1862) puis Joseph - Henri Rosny Aîné, dans "Le Félin Géant" (1920), vont donner au lion un autre visage et une autre dimension, dans des manières d'écrire très voisines. Flaubert décrit la "Guerre des mercenaires" contre Carthage à l'issue de la première guerre punique, Rosny illustre l'alliance entre une communauté humaine et un gigantesque lion des cavernes. Si Rosny magnifie le lion d'Afrique du Nord à travers le "lion des rocs" (voir sur ce blog, "Guerre et Paix" - annexe 2 - publiée le 26 juillet), Flaubert le montre martyrisé et crucifié "en masse" dans une scène hallucinante qui évoque la fin de Spartacus et de ses compagnons. Plus tard, quand les mercenaires sont soumis au même supplice, le gaulois Autharite lâche, à leur propos, avant d'expirer : "C'étaient nos frères!" Flaubert et Rosny ont sans doute pensé aussi à Androclès...

FRANCE - RUSSIE, TIRS CROISES. Les Russes ont totalement exterminé les tigres en Asie centrale quand les Français en firent autant pour les ours et les lions en Afrique du Nord. Les premiers réduisirent les tigres de l'Amour à un niveau relictuel quand les seconds obtinrent le même résultats avec les lions d'Afrique occidentale (souvent par les mêmes moyens, comme l'utilisation massive de strychnine). Des explorateurs comme Vladimir Arséniev et Nicolas Baïkov dénoncèrent cet état de fait, et disparurent des radars de la culture russe pour des motifs politiques (voir sur ce blog, "Guerre et paix", 26 juillet), quand les écrits de Flaubert et Rosny s'effacèrent, victimes de leur inadéquation à la psychologie collective. Au XXIème siècle, la Russie a sauvé le tigre de l'Amour, et va reconstituer celui d'Asie centrale, du fait de sa proximité génétique avec le Tigre de l'Amour (voir sur ce blog, le 21 août, "2000 - 2030 : bref bilan d'étape"). Arseniev et Baïkov ont été réhabilités (voir sur ce blog, le 4 septembre : "La Chine russe à nouveau sur orbite").

Le 8 Août 1942, le Mahatma Gandhi proposa à ses condisciples la maxime "Agir ou mourir". La France est désormais face à elle - même. Les Prédateurs sont nos frères, mais Autharite le gaulois s'en est rendu compte un peu tard. François Hollande, dans sa conférence de presse du 7 Septembre, a évoqué "le jugement de l'Histoire"...

Alain Sennepin, 9 Septembre 2015.

Blog "Retour du tigre en Europe".

http://europe-tigre.over-blog.com

(Je tiens à disposition de quiconque toute précision ou référence bibliographique, à la demande.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens