Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 06:04

Was Moby Dick behind 9/11? Cold Turkey Press, 2012, Heathcote Williams (auteur de "Whale Nation" en 1988).

https://www.youtube.com/watch?v=UAVYHp8rC0A

https://www.youtube.com/watch?v=CFe0Hf4-LWk

Cet article fait suite à "Epopée salvatrice" 18 janvier 2015, "Echouage d'un paradigme" 6 novembre, Brûlante actualité" 25 novembre, "Un roc, un cap" 6 décembre.

CHANGEMENT DE CLIMAT IRREVERSIBLE. La France de l'après 13 novembre 2015 tend à ressembler aux Etats - Unis de l'après 11 septembre 2001. Perturbée et inconsciente d'elle même, elle s'enfonce dans une expression zombifiée d'eschatologie microscopique, nombriliste et procrastinante.

La sortie en salles, aujourd'hui, du film de Ron Howard "The Heart of the sea", qui retrace la tragédie de l'Essex, navire baleinier coulé par un cachalot en 1820, est l'occasion d'apprécier comment des Américains considèrent cet évènement comme fondateur de la psychologie collective de leur nation, comment "le coeur de la mer" a fait entrer l'Amérique "au coeur des ténèbres"...

Michael Brenner, dans le Huffington Post du 29 juillet 2013 (après l'assassinat d'Oussama Ben Laden par des Marine Seals à Abottabad) : "So, we search the seven seas hunting for monsters to slay, not Moby Dick himself, but his accomplices, enablers, facilitators, emulators, sympathizers. Whales of every species, great and small, fall to our harpoons. The dead and innocent dolphins far outnumbered them. Ahab destroys himself, his crew, his ship, through performing violent acts of vengeance that neither cure nor satiate." Le corps d'Oussama Ben Laden fut immergé au coeur de l'Océan...

Chris Hedge, "We are all about the Pequod", 7 Juillet 2013. "The most prescient portrait of the american character and our ultimate fate as a species is found in Herman Melville's "Moby Dick". Melville makes our murderous obsessions, our hubris, violent impulses, moral weakness and inevitable self destruction... Ahab (as the historian Richard Slotkin points out in his book "Regeneration through violence" is "the true american hero, worthy to be captain of a ship whose would only be american... C.L.R James describes "Moby Dick" as "The biography of the last days of Adolf Hitler"...

Randy Kennedy, le 12 juin 2010, avait mis en évidence, dans "The Ahab Parallax", le caractère frénétique et obsessionnel de la recherche de pétrole par les américains, prêts à mettre le feu au Monde pour assouvir leur tropisme pathologiquement pervers...

Gravité américaine, légèreté française. En 1975, Sally Carrighar illustra l'aventure tragique d'une famille de baleines bleues et à travers elle, du destin du plus grand mammifère de tous les temps (Twilight seas : A Blue Whale Journey. Weybright & Talley Inc., N.Y.). Huit ans plus tard, Pierre Boulle, dans son roman "La Baleine des Malouines" à la tonalité burlesque, s'amuse manifestement beaucoup en décrivant l'association close entre une baleine bleue et des marins britanniques lors de la guerre des Falklands. Le cétacé finit par se sacrifier pour éviter au navire anglais d'être victime d'une torpille argentine... Quelques années auparavant (1968), Franklin Schaffner avait porté à l'écran le célèbre roman du même Pierre Boulle "La planète des singes", en y introduisant une forte tonalité apocalyptique ("Méfiez vous de l'Homme. Il est le fourrier de la Mort"). Celle - ci était absente du roman, qui contait, à la façon d'un Jules Verne matinée de l'ironie d'un Anatole France, les aventures intergalactiques d'un certain Ulysse Mérou...

FINI DE RIRE. Depuis le début du siècle, la France évoque "La Nef des fous" (de Hieronymus Bosch). Nul ne sait où va le vaisseau, tout le monde s'en désintéresse, et chacun vaque à ses occupations privées, avec un gouvernail désactivé et sans aucune coordination d'ensemble. Achab, beaucoup plus cohérent, résolu et lucide , avait fait peindre le Pequod en noir, pour lui donner l'apparence d'un corbillard. Le Soleil français, à son zénith au XIIIème siècle, tend vers sa phase nadirale.

ATTENTION AUX POSTURES... Dans son roman "Les Roses d'Atacama, eds. Métailié 2001", l'écrivain chilien Luis Sepulveda évoque LA NEF DES RATS. Il s'agit d'une caravelle qui devait ravitailler Christophe Colomb à Panama, mais ne parvint jamais à bon port. Quand elle fut découverte, la nef grouillait de rats qui avaient dévoré les provisions et s'étaient acharnés sur les marins. Ils rongeaient les os nettoyés, les voiles, les câbles, et s'amusaient à entrer et sortir des orbites vides du capitaine. Celui - ci avait toujours vu dans les chats l'incarnation de Satan, et avait refusé l'embarquement de ces félins si utiles à bord d'un vaisseau...

Le 24 Novembre dernier, Claude Moniquet, ancien membre des services de renseignement et consultant pour ITélé, décrivit Olivier Correl ("L'Emir Blanc", condamné quelques heures plus tard à 6 mois de prison avec sursis pour possession non déclarée d'une arme de chasse) comme "la baleine blanche du djihadisme français".

JUSQU' ICI, TOUT VA BIEN...

Et la Vie a plus d'imagination que nous : des Moby Dick munis de défenses "de morse" il y a quinze millions d'années!

http://www.sciencedaily.com/releases/2015/12/151209183454.htm

Voir aussi Un ancêtre des maoris et des baleines à bosse : " Païka The Whale Rider"

https://en.wikipedia.org/wiki/Paikea

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens