Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 08:48
POUR UN REDEPLOIEMENT DES TIGRES AU SEIN DE L'ESPACE D'INFLUENCE RUSSE

Depuis le 10 Avril, j'ai envoyé à un certain nombre de personnes susceptibles d'être intéressées, en France et en Russie, la version russe d'un texte de ma composition, qui promeut le redéploiement de tigres dans des régions méridionales et occidentales  de l'espace d'influence russe, intitulé "L'avenir du tigre est en Russie".
Mme Martine Massot, responsable du site Tigrissima, avait obligeamment hébergé la conclusion de la version française sur son blog.
 Parmi les personnes contactées, j'ai notamment envoyé l'information à M. Alexandre Douguine, Président du Mouvement Eurasia, les professeurs Evgueny (Zenya) Kashkarov, de l'Université de Barnaul dans l'Altaï occidental, qui a étudié notamment les migrations des tigres, léopards et onces sur l'espace russe au cours des cent dernières années, et Sergueï Zimov, climatologue qui travaille à la reconstruction d'une steppe à mammouths en Yakoutie, ainsi que l'association russe Phoenix, qui travaille à la sauvegarde des tigres et des léopards de l'Amour dans la région extrême - orientale du Primorye.
D'ici le début de l'été, le Professeur Verescagine devrait me proposer la publication du texte dans une revue russe.
J'adresse ici mes remerciements les plus vifs à M René Cagnat, qui fut beaucoup plus qu'un simple traducteur, et qui continue d'ailleurs à oeuvrer à l'heure actuelle à la diffusion de ce texte via les universités de St Petersbourg et Bichkek, notamment.
Je remercie aussi très chaleureusement toutes celles et ceux qui m'ont aidé financièrement dans cette entreprise. Je citerai simplement, parmi elles, Mme Marie - Claude Terrasson, épouse du regretté François Terrasson (auteur, notamment, de l'ouvrage "La peur de la Nature", livre clé pour la compréhension du divorce Homme-Nature en Occident), et M. Armand Farraci, écrivain, auteur de "L'Adieu au tigre".
J'y adjoins une mention toute spéciale à Mme Martine Massot (site Tigrissima) qui, par ses efforts et son entregent, a réuni des contributions plus que fort importantes.

Il s'agit maintenant de mettre en place une association suffisamment robuste capable d'initier et d'accompagner un tel projet, et ce sera un travail prioritaire des tout prochains mois.

Le montage d'un film sur la mer d'Aral, montrant le lien fort entre ce milieu et le tigre qui y vivait, illustrant la protection réciproque qu'ils s'offraient l'un à l'autre, devrait en être la première initiative phare.
Plus près de nous, le lynx pardelle protège autant la forêt de chênes - lièges portugaise, confrontée à la compétition de l'industrie du plastique, que celle - ci ne l'abrite, entraînant les portugais à relâcher des lynx dans cette forêt à partir d'un centre de reproduction qu'ils ont ouvert à proximité.

Comme je l'avais indiqué dans les pages précédentes publiées ce mois - ci, les dernières découvertes scientifiques sur l'unicité génétique des tigres russes, et les initiatives prochaines de réimplantation de léopards en Transcaucasie sont des signes qui expriment peut - être un certain mûrissement des esprits concernant la question cruciale des relations entre communautés humaines et animaux sauvages (voir notamment à ce sujet mon article "En attendant le vote des bêtes sauvages" en ligne sur le site de la Fédération Allier Nature).
Leur résurrection sera la première étape de notre Rédemption en tant qu'êtres humains.

Un premier noyau familial d'ours va commencer une recolonisation progressive de l'espace suisse d'ici juin ou juillet prochain, avec, cette fois - ci (enfin) l'approbation d'une écrasante majorité de la population.
"Malgré les blessures", l'Avenir s'ouvre à nouveau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Massot Martine 28/04/2009 16:44

Un grand merci à toi Alain pour ton merveilleux travail et ton engagement

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens