Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 15:37

COMMENT L'INCISIVE PRODUIT LA CANINE...POUR LE PLUS GRAND BONHEUR DES ELEVEURS. Un exemple américain pour l'Eurasie.

 

SOURCE : The Wall Street Journal (Joel Millman) : traduction d'extraits publiée ce jour dans

LE COURRIER INTERNATIONAL 1092, du 6 au 12 octobre 2011.

 

Clyde Woolery, éleveur, est, comme nombre de ses collègues, à la recherche de castors. Son ranch, situé dans le Wyoming, n'en abrite plus depuis des décennies, alors qu'ils lui seraient fort utiles. En construisant des barrages, ils élèveraient la surface de la nappe phréatique sous ses prés et crééraient des mares pour son bétail. La commission de la chasse et de la pêche "nettoyant" régulièrement les canalisations d'égout de leurs rongeurs, Clyde s'est inscrit cette année sur une liste d'attente dans l'espoir que les autorités d'Etat lui procurent un ou deux castors vivants. Dans la région, les castors ont toujours été chassés pour leur fourrure ou accusés de bloquer l'écoulement dans les canaux d'irrigation. Dans beaucoup d'Etats, il est légal de les tirer au fusil sur sa propriété.

Selon de nombreux éleveurs et écologistes, les castors restaurent mieux la nature que ne peuvent le faire les hommes, et il faut leur laisser certaines parcelles pour leur libre activité, car les campagnes ont besoin de leurs compétences. Ce n'est pas en tuant mais en capturant ces animaux qu'on permettra aux réserves naturelles et aux terres arables de prendre de la valeur, car grâce à eux elles disposeront de ressources en eau plus importantes.

Leur retour contribue à restaurer l'habitat des poissons et le couvert végétal, ce qui favorise la multiplication d'animaux comme l'élan et le puma.

 

Ceci (après la publication montrant les Prédateurs comme les premiers protecteurs de la Nature, dans Science du 15 Juillet dernier),  frappe d'obsolescence rédhibitoire la formule malheureuse de Ghislain de Marsily, Professeur émérite à l'Université Paris VI et membre de l'Académie des Sciences qui, dans le Compte Rendu de sa Conférence au Museum sur les problèmes de l'eau au XXIème siècle (paru dans le Bulletin trimestriel des Amis du Museum d'Histoire Naturelle N° 247 de Septembre 2011, page 42) explique que, du fait de l'augmentation démographique et des modifications des habitudes alimentaires, "on se dirigerait vers un énorme effort de défrichement des zones actuellement non cultivées mais cultivables, qui sont aujourd'hui occupées par la végétation naturelle (forêt, steppe, pampa...). Ceci s'accompagnera nécessairement de fortes atteintes aux écosystèmes naturels et d'une réduction massive de la biodiversité : mais que faire? Laisser les nouveaux habitants supplémentaires mourir de faim? Avons nous le choix?"

Les propos des scientifiques sont le reflet de leur culture personnelle...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens