Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 07:56

ILS REOCCUPENT LEURS TERRITOIRES D'ANTAN

Les animaux sauvages réinvestissent le territoire européen. Leurs populations avaient atteint un point bas au cours des années 70 du siècle dernier. Depuis lors, lentement, discrètement, plus ou moins suivant les espèces, grands et moyens mammifères, herbivores comme carnivores, connaissent une croissance de leurs effectifs et une expansion de leur distribution. Ceci se vérifie en Europe occidentale, centrale et orientale. 

La progression est particulièrement spectaculaire concernant les ours et les loups au cours des 40 dernières années (voir éléments chiffrés sur le blog de Stephan Carbonnaux "Nature Sauvage et Civilisation", page du 20 Novembre). Ils ont réussi celà seuls, malgré tous les obstacles et toutes les persécutions (un loup mort a été découvert hier flottant dans un étang, sur la commune de Sainte Blandine, dans l'Isère . Selon les premiers éléments de l'enquête, l'animal a été tué par balle, avant d'être enfermé dans un sac lesté dans l'eau). Les chacals, qui étaient parvenus à se maintenir en Europe du Sud Est, sont aujourd'hui dans le Frioul italien, et le seront d'ici une à deux décennies dans le Sud de la France.   

Aujourd'hui,  un coup d'accélérateur en même temps qu'un changement d'échelle sont en vue pour ce phénomène. De la Russie centrale à la pénisule ibérique, des espaces se libèrent progressivement de l'emprise des activités humaines destructrices, laissant la place à une Nature Sauvage en résilience avec en son sein, des communautés humaines peu nombreuses, qui ne déséquilibrent rien.  

Les hollandais de Rewilding Europe (voir leur site) ont planifié des projets destinés à encourager le processus à une vaste échelle.

 

FELINS ET CANINS

Pour les décennies à venir, la symphonie sauvage européenne, du Bassin Loire - Allier au Caucase, peut retrouver l'ensemble des instruments qui a fait d'elle une orchestration écologique et biodiversitaire unique au cours de son histoire. De grands félins, canins et hyenidés devraient y retrouver une place de choix, car pour être fonctionnel, l'aigle bicéphale eurasien a besoin de ses deux têtes (voir le blog de Stephan Carbonnaux - mentionné plus haut - du 20 Novembre). Je n'évoquerai ici ni le loup ni le lynx.

Ce qui suit est strictement étayé scientifiquement. Je tiens à disposition de quiconque en fera la demande les références de mes sources.

LION : présent en Europe du Sud Est au cours de l'Antiquité. Présence possible plus à l'ouest, selon un axe euro méditerranéen, jusque dans le Sud de la France en passant par l'Italie.

Plus au Sud, le lycaon (cynhyène) comptait de véritables armées de 500 individus jusqu'au 19ème siècle.

A partir de sa population indienne, sauvage (410 individus, en progression régulière) et de son centre de reproduction (180 individus), cet animal devrait rejoindre l'Iran d'ici à quelques années (négociations indo iraniennes en cours). Dans un second temps, les portes du Caucase seraient ouvertes.

TIGRE : présent en Europe orientale jusqu'au 12ème siècle au moins, il continua à vivre en Asie centrale jusque dans les années 60, et en Turquie orientale jusque dans les années 90 au moins.

LEOPARD : animal circum européen, probablement jusque dans les années 80 (péninsule turque de Dilek, en face de l'île grecque de Samos).

La hyène striée continue à vivre en Turquie, et sa présence à venir dans des zones balkaniques européennes est prévisible. Le loup rouge (dhole) était organisé en groupes d'une centaine d'individus en Asie centrale jusqu' au siècle dernier. Présence nettement plus occidentale dans un passé plus lointain. 

GUEPARD : encore présent en Iran (peut être une centaine d'individus), il fut utilisé comme auxiliaire de chasse par les seigneurs italiens, français et anglais jusqu'au 16ème siècle.

 

L'ETOILE DES NEIGES

C'est bien à l'échelle eurasienne (voire parfois holarctique) que la dynamique bioécologique opère. L'edelweiss, merveilleuse plante montagnarde "entre neige et glace" comme dit une chanson la concernant, aux bractées blanches, symbôle d'éternité dans la culture alpine européenne depuis le 19ème siècle, est en fait originaire de Mongolie. C'est aussi le cas d'IRBIS, l'once ( la panthère des neiges), véritable edelweiss animale. Lors d'hivers particulièrement rigoureux, cet animal venait parfois s'abriter dans les roselières géantes... 

 

LE DRAGON VERT N'EST PAS UN TIGRE DE PAPIER.

C'EST UNE REALITE AGISSANTE.

AVEC ANTOINE ET STEPHAN, NOUS ALLONS FAIRE EN SORTE DE LUI FACILITER LA TÂCHE.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Claude Terrasson 23/12/2010 07:17


La gente animale vous remercie ...et moi aussi ! Ma niche écologique étant menacée , celle de mes amis , dits "sauvages" , l'est forcément ...et déjà en Sologne Bourbonnaise ! Une zone encore un
peu sauvage repérée par les industriels et sociétés financières ...


Stéphan Carbonnaux 15/12/2010 11:15


Cher Alain,

Encore un excellent texte aux perspectives revigorantes !

C'est une lourde tâche qui nous attend. Oui, nous allons faciliter tout ce qui doit être fait, et il nous faut, pour reprendre l'image de Robert Hainard, être, avec d'autres, le "moteur de
l'explosion".

Nous sentons bien que les lignes ont commencé à bouger.

Courage à toi,

Stéphan


Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens