Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 15:49

Une réunion s'est tenue ce jour à Vladivostok pour l'établissement d'une organisation entièrement nouvelle dans l'échange de données sur les tigres et les léopards, entre les responsables russes et les représentants de 5 réserves chinoises abritant ces félins transfrontaliers. Celle - ci va permettre l'élaboration d'un tableau complet des populations des 2 grands félins sur l'ensemble de l'espace russo - chinois concerné, et va grandement renforcer l'efficacité des mesures chinoises actuelles dans la lutte contre le braconnage, la protection des couloirs écologiques existants comme la création de nouveaux passages entre les réserves (voir "Nourrir l'Avenir", mis en ligne le 3 Octobre 2016). WWF Russie, ce jour.

Заповедники Китая и России обменялись данными по тигру и леопарду

Voir aussi, sur le même sujet, "Amur Tiger Program", ce jour.

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25404

Repost 0
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 09:56

Ceci fait suite à "Un Roc, un Cap" mis en ligne le 6 décembre 2015, et à "Un Dragon Blanc au coeur du Monde", paragraphe de "Héros de la Résistance" mis en ligne le 9 mai 2016.

Une pierre de jade de 174 tonnes, d'une valeur de plusieurs millions d'euros, a été découverte en Birmanie, mais ses propriétaires ne disposent pas de l'équipement adapté pour l'extraire.

"Quand le coin de la pierre a été frotté, nous avons pu voir qu'elle était de qualité. Mais la pierre de jade ne peut pas être bougée car il n'y a pas de machine pouvant faire cela ici et pas de route", a déclaré le député local Tint Soe.

La pierre, de près de six mètres de long, a été découverte en fin de semaine dernière par des mineurs dans l'Etat Kachin, région du nord de la Birmanie riche en jade.

Voir Le Figaro, ce jour.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/10/20/97002-20161020FILWWW00085-birmanie-une-pierre-de-jade-de-174-tonnes-decouverte.php

TIGRE ET DRAGON. Dans son roman "Le désert de Gobi" (1941), Pierre Benoît met en scène un immense tigre d'une blancheur immaculée et aux yeux d'un vert étincelant... 

 

 
 





 

Repost 0
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 09:20

Bheema, 47 ans, célèbre braconnier d'Inde du Nord pour avoir sévi sur les populations de tigres au moins une demi -  douzaine de fois dans 3 états différents (Uttarakhand, Haryana, Uttar Pradesh), et qui s'est évadé à 3 reprises depuis sa première capture en 2002, a été arrêté cette semaine à Gurgaon (Haryana), ce qui pourrait, cette fois ci, marquer la fin de carrière définitive du personnage. The Times of India, ce jour. TNN. Tiger poacher Bheema snared after 15 - year hunt.

http://timesofindia.indiatimes.com/city/gurgaon/Tiger-poacher-Bheema-snared-after-15-year-hunt/articleshow/54950131.cms 

Dans le même temps, un camp de base a été ouvert pour trois unités d'une force de protection du tigre dans la réserve de Melghat ( District d'Amravati, Etat du Maharashtrah, Centre - Ouest de l'Inde). The Times of India, ce jour. Vijay Pinjarkar. TNN. "Base camp for special tiger protection force in Melghat."

http://timesofindia.indiatimes.com/city/nagpur/Base-camp-for-Special-Tiger-Protection-Force-in-Melghat/articleshow/54954627.cms

Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 16:07

Une idole de pierre scythe, sculptée en Sibérie centrale il y a 2400 ans, aux traits européens, a subi un "relooking" médiéval visant à lui donner une apparence plus asiatique,  après la destruction du dernier état scythe de la région par un khanat ouïghour. The Siberian Times, ce jour. Tamara Zubchuk. "Siberia's stone idols".

http://siberiantimes.com/other/others/features/f0264-siberias-stone-idols/

 L'idole de pierre se trouve sur le site d'Ust - Taseyevsky, sur la rive gauche de la rivièreTaseyeva, à 4km de la confluence de celle - ci avec l'Angara,  à 10 km du village de Pervomaisk et à 300km au Nord de Krasnoïarsk, capitale du district.

Le site est constitué notamment d'un complexe d'idoles de pierre, et d'une table de traitement de la viande où étaient découpés, notamment, des ours et des élans.

Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 15:26

Cette nuit, un jeune tigre a été vu au moins à deux reprises dans des endroits différents de la ville de Vladivostok. L'animal cherche à se dissimuler à l'approche des passants et des voitures. Il s'agit probablement de celui déjà repéré le 5 octobre dans la ville d'Artem, située à 40 km de Vladivostok. Il cherche vraisemblablement à quitter la péninsule Mouraviev - Amour, et ne représente en rien une menace pour tout citadin calme et prudent dans son comportement et ses attitudes. Amur Tiger Centre, ce jour.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/664/

ТИГРА ИЩУТ ВО ВЛАДИВОСТОКЕ

Voir aussi, notamment, sur le même sujet, les recommandations aux habitants fournies par Pavel Fomenko, en rapport avec ce qui se passe déjà dans un village du District de Khabarovsk, dans WWF Russie, ce jour.

 

Во Владивостоке тигр вышел в жилой микрорайон

Actualisation au 20 Octobre. L'animal a finalement été capturé sans dommage, et envoyé au centre de réhabilitation et de réintroduction pour un bilan de santé avant d'être ultérieurement relâché dans la Nature. Pavel Fomenko évoque un jeune animal de 140kg, pas du tout agressif, qui semble s'être nourri d'un chat ou d'un chien lors de son séjour dans la zone résidentielle de Vladivostok. Amur Tiger Centre, 20 octobre.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/666/

ТИГРА, БРОДИВШЕГО ВБЛИЗИ ВЛАДИВОСТОКА, ПОЙМАЛИ

Voir aussi : The Siberian Times, 20 octobre. Olga Gertcyk. city residents in fear as "rare siberian tigers stalk Vladivostok."

http://siberiantimes.com/other/others/news/n0776-city-residents-in-fear-as-rare-siberian-tigers-stalks-vladivostok/

 

Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 05:10

Le Grand Soulagement pour les véritables amis des animaux sauvages.

Dans "Le Tigre ou la Mort" (mis en ligne sur ce blog le 14 juillet 2011), j'avais particulièrement insisté sur l'importance d'une zoopolitique digne de ce nom pour la viabilité d'un corps social. La Russie fut brutalement soumise, dans l'ultime décennie du siècle dernier, à cette alternative fondamentale : "Agir ou Mourir". La modification radicale de son regard sur la grande faune sauvage qui intervint alors, puis s'enracina par la suite, lui a permis de survivre en tant que nation indépendante et souveraine. A l'inverse, la France, depuis la deuxième moitié des années 90, est entrée dans une logique d'autodestruction.

Le Bûcher des vanités. François Hollande n'a plus, désormais, que des chances infinitésimales d'être encore Président de la République à la fin du premier semestre prochain. Il a su, avec un singulier esprit de méthode, s'aliéner pratiquement tout le monde, y compris au sein de son dernier carré de "fidèles". Il lui est reproché beaucoup, en tous domaines, à une exception notoire, où son action résolue et vindicative a pourtant été, et de très loin, la plus destructrice. Ce dispositif essentiel, révélateur de l'état de santé du corps social, n'a jamais été revendiqué comme tel par le Pouvoir. En outre, il a été à peu près ignoré des "grands" médias.

Un "point de détail" dans l'histoire du quinquennat. Il est un domaine où le Président et son équipe (au premier rang de laquelle, la mère de ses enfants, Ségolène Royal) ont fait preuve d'une constance et d'une âpreté particulières, en bloc et en détail : la destruction des animaux sauvages, avec un acharnement, et à une échelle, inédits depuis la création du ministère de l'environnement, en 1971. Dans cette situation, l'Institution est allée au delà de l'horreur et de l'ignominie.

Ceci étant, et quel que soit le successeur de Monsieur Hollande à la tête de l'Etat (à part peut - être s'il s'agit de Jean - Luc Mélenchon), les violences tous azimuts à l'encontre des animaux libres vont encore (au moins dans un premier temps) croître et "embellir", les pires habitudes s'étant désormais imposées comme une seconde nature dans l'administration.

La Droite "régionale". A titre d'exemple, maintenant que la vie sauvage n'a plus droit de cité dans la République, les éxêcutifs des grandes régions élus à l'automne 2015,  et notamment ceux orientés à droite, mettent un point d'"honneur" à ce que les associations de défenseurs de la Nature n'y aient plus droit de cité à leur tour. Il reste que, contrairement à l'équipe de Monsieur Hollande, ce fanatisme mimétique s'avérera probablement plus friable à la longue...

Au printemps prochain, je reviendrai, dans le détail, sur ce qu'a été cette politique et comment elle s'est incarnée en pratique, mais aussi quelles en sont les racines historiques, en lien avec la construction de l'idée que la France se fait d'elle même, le véritable "Rêve Français". Autrement dit : "de quoi François Hollande est - il à la fois le nom et le rameau terminal."

Pour l'heure, je retranscris ici,  simplement, un article rédigé par mon frère Michel  le 20 mai 2015, publié dans "La Galipote" et "La Fouine", et qui fut alors "accueilli" par un silence assourdissant... 

Le pire ennemi des animaux sauvages

Tous ceux qui sont attentifs à ce sujet ont pu constater

une radicalisation progressive du pouvoir de

M. Hollande en défaveur des animaux sauvages, aussitôt

après l’éviction de Mme Batho du ministère de

l’écologie. Cela commença, de la part de son successeur,

M. Martin, par la levée du moratoire relatif aux

ouvrages type barrage de Sivens (ce qui a contribué

notamment à l’emballement qui a conduit au meurtre

de Rémi Fraisse) jusqu’aux actuels délires éradicateurs

de Mme Royal : par exemple, il a été récemment

décidé de traquer les requins au sein de la réserve

naturelle marine au large de la Réunion, en

guise de « doigt d’honneur » à François Sarano, lequel

pointait à juste titre la responsabilité des autorités

dans certains des accidents à déplorer, à force

d’appâter les requins sur la zone pour mieux les y

piéger.

A vrai dire, ce pouvoir n’a jamais fait preuve d’un intérêt quelconque pour

la protection de la faune sauvage, bien au contraire. Ni plus ni moins que

ses prédécesseurs, il a commencé par traiter méthodiquement les fleurons

de la faune sauvage française comme de la vermine. La radicalisation dont

il fait preuve depuis près de deux ans est donc d’autant plus effroyable. On

en vient même à assister à une épidémie de « burn-out » parmi les lieutenants

de louveterie, à cause d’une amplification trop rapide de leurs

« missions ».

Tous les gestes politico-administratifs relatifs aux animaux sauvages et à

leurs habitats visent (à de rarissimes exceptions près) à une destruction la

plus large possible, ou le cas échéant à une protection la plus faible possible.

Après le départ de Mme Batho, on a ainsi pu assister à plusieurs

« réglages » successifs dans cette machine de guerre, et notamment : M. Le

Foll, ami intime de M. Hollande et représentant du lobby de l’agro-business

au gouvernement, en est devenu le porte-parole, une première pour la Vème

République !

Il y a 12 ans, un autre épisode nous avait déjà pris à la gorge, avec l’équipe

comptant MM. Raffarin et Juppé, ainsi que Mme Bachelot. A l’époque, ce

pouvoir avait aussi fait preuve d’une violence inouïe (au-dessus de la

moyenne de ses prédécesseurs), mais la volonté farouche et la cohérence

que l’on discerne aujourd’hui lui avaient fait défaut, Mme Bachelot ayant

été remplacée par M. Lepeltier, lequel se révéla un homme d’exception, favorable

quant à lui à la faune sauvage. Il faut ajouter que le président de l’époque, M. Chirac, ne ruminait aucun sentiment d’hostilité envers nos frères

sauvages, contrairement aux dirigeants actuels.

Et même en ce qui concerne M. Sarkozy, fort dangereux et imprévisible car

sans foi ni loi, ce sujet ne faisait pas partie de ses idées fixes, et il n’y eut pas

non plus de suivi significatif, ni dans un sens ni dans l’autre.

De longs processus historiques permettent largement d’expliquer ce naufrage

qui nous accable, et feront ultérieurement l’objet d’une publication.

Mais cela tient aussi irréductiblement à la mentalité profonde des personnalités

au pouvoir : MM. Hollande, Valls, Le Foll, Sapin, Bartolone, Le Guen,

Mme Royal. Et n’oublions pas trop vite MM. Montebourg, Ayrault, Martin

et Cuvillier. Tous partagent une caractéristique plus ou moins répandue

dans la population française : ils n’oublient jamais d’exprimer leur refus

névrotique de toute forme de témoignage de fraternité vis-à-vis de l’Animal.

Quand de tels gens se retrouvent ensemble à tous les plus hauts postes

du pouvoir, cela se traduit concrètement, comme c’est le cas actuellement,

par une inflation incontrôlable d’inutiles cruautés.

Dans nos milieux, on entend parfois distinguer favorablement la présidence

de M. Hollande, en raison, jusqu’à présent, de son refus d’ouvrir une brèche

à l’exploitation des gaz de schiste, malgré les fréquents coups de boutoirs

de plusieurs personnalités influentes au parti socialiste.

Il s’agit en effet d’une question névralgique.

Mais tout ce qui précède ne l’est assurément

pas moins, et fait apparaître le cas des gaz de

schiste comme l’arbre cachant la forêt de cet

holocauste de bêtes sauvages.

Le nazisme ne fut pas seulement le pire de

tous les régimes antisémites (lesquels étaient

monnaie courante à l’époque) : il a fait véritablement

exception par sa boulimie meurtrière,

jusqu’à en parasiter son effort de guerre.

Le « Hollandisme » n’est pas seulement le pire

de tous les régimes hostiles aux animaux sauvages

: il fait véritablement exception en incarnant,

par excellence, le triomphe politique et

idéologique posthume de C.P.N.T. (Chasse,

Pêche, Nature et Traditions).

 

Michel Sennepin

Repost 0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 15:51

Ceci fait suite à "Le Rouge et le Gris" mis en ligne sur ce blog le 16 août 2016.

Des empreintes d'un "yeti" ont été observées tout récemment près du village de Eryomino, en bordure de la rivière Chyoka, 14 mois après des relevés semblables dans la région de Novosibirsk (Sibérie du Sud - Ouest). Il apparait que le yeti est venu du village abandonné de Bespyatovka, a traversé la rivière, puis s'est installé temporairement dans une crique de la rive opposée. 

De plus, une observation directe avait été effectuée par un éleveur, le 17 septembre dernier, à Kulyaba, situé 58km plus à l'Est. L'animal avait semé la panique dans le troupeau de vaches.  

Voir l'article circonstancié et illustré dansThe Siberian Times de ce jour. Yeti reappears in Siberia after more than a year.

http://siberiantimes.com/other/others/news/n0773-yeti-reappears-in-siberia-after-more-than-a-year/

Repost 0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 15:25

"Anna Savelyevna", tigresse sauvage du Primorye âgée de 13 ans, a mis au monde, il y a quelques mois, son neuvième enfant. Celui - ci, observé pour la première ces tous derniers jours, se porte bien. Ce nom lui avait été donné en 2014 par une équipe d'étudiants, en référence à la première femme qui reçut le titre de Mère - Héroïne en URSS. Amur Tiger Program, ce jour.

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25401

Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 15:57

Un baiji, ou dauphin d'eau douce de Chine, qui vivait jusqu'en 2006 dans le Yangtsé, a refait son apparition dans le plus long fleuve du pays, près de la ville de Wuhu (province d'Anhui), affirme une équipe d'écologistes chinois.

Les écologistes disent avoir aperçu le 4 octobre dernier un dauphin blanc, surnommé « divinité de Yangtsé », lors d'une expédition de sept jours lancée le 30 septembre à Anqing.

« Aucune autre créature ne pourrait sauter ainsi hors de l'eau. Tous les témoins, y compris des pêcheurs, étaient certains qu'il s'agissait d'un baiji », a annoncé Song Qi, chef de l'expédition d'écologistes amateurs, cité par le site d'actualités Sixth Tone.

http://www.sixthtone.com/news/sighting-yangtze-river-dolphin-believed-extinct

​M. Song espère que la réapparition du dauphin blanc de Chine dans le Yangtsé poussera les autorités à faire des efforts pour sauver cette espèce rare. Il entend organiser une nouvelle expédition de recherche des dauphins le long du Yangtsé en 2017.

« Je veux que la société comprenne que le baiji n'a pas disparu », a-t-il déclaré.

Cependant, les membres de l'expédition ne possèdent aucune photo du mammifère qu'ils ont observé.

Le dauphin de Chine, qui a habité les eaux du grand fleuve chinois pendant 20 millions d'années, est officiellement considéré comme éteint depuis 2006, l'année où une expédition scientifique internationale n'a permis de retrouver aucun spécimen de l'espèce en 39 jours.

Des milliers de dauphins auraient vécu dans les eaux du Yangtsé au milieu des années 1950. Pendant la Grande famine de la fin des années 1950 qui a fait au moins 45 millions de morts, la « divinité de Yangtsé » a été victime de la pêche. « C'était les dauphins ou nos enfants. Qui choisiriez-vous ? », a déclaré un pêcheur local à un journaliste de Hong Kong. C'est également à cette époque du Grand Bond en Avant (!!) que les milliers de tigres du Sud et du Centre du pays furent éradiqués, à l'issue d'une d'une véritable guerre induisant parfois une réaction vigoureuse des félins agressés, aux conséquences gigantesques (voir "Une épineuse question. 2.", mis en ligne sur ce blog le 8 octobre).

Il ne restait qu'environ 200 dauphins blancs vers les années 1980 en raison de la construction de barrages, de la surpêche, de la pollution et du trafic fluvial. Au début du XXIe siècle, seuls 13 dauphins ont été repérés dans le Yangtsé.

D'après Fr. Sputnik, ce jour. "Le dauphin de Chine, "éteint" depuis dix ans, a - t - il refait son apparition?"

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201610111028141447-dauphin-chine-eteint-reapparait/

Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 15:30

Annonce. Le 2 Novembre prochain, le documentaire "White Whales Hunting Salmon" (Baleines blanches belougas chassant à la pêche au saumon) sera présentée à l'occasion de la 9ème conférence internationale sur les mammifères marins de la zone holarctique (Eurasie et Amérique septentrionales). Le film a été réalisé par Roman Belikov, chercheur de l'Institut d'exploration océanique de l'Académie des Sciences russe, et membre du Conseil sur les mammifères marins. R. Belikov est parvenu a filmer cette chasse collective depuis un hélicoptère, lors de son expédition dans l'estuaire d'Anadyr, en Chukotka, le mois dernier.

La Conférence se tiendra à Astrakhan du 31 octobre au 5 novembre.

http://3438083.wixsite.com/mmh2016

Repost 0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens