Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 07:09

L'INTELLIGENCE AU POUVOIR

Le règne des céphalopodes fut plus long que celui des dinosaures. Et ils ont survécu à l'extinction du Permien (les volcans de Sibérie étaient alors entrés en éruption continue pendant 100 000 ans)... New Republic, avant - hier. Colin Dickey. "When Squid ruled the Earth."

https://newrepublic.com/article/144929/squid-ruled-earth

Dans le chapitre 59 de "Moby Dick", "Le Calmar", Herman Melville montre les similitudes entre le grand Squid et le cachalot géant, et rapproche vraisemblablement le bruit du "souffle" du cephalopode à celui du jet anomalique de Mocha Dick tel qu'il fut décrit par Jeremiah Reynolds... 

Extrait : Au loin, une grande masse blanche s'éleva, lentement, de plus en plus haut, et se détachant de l'azur, finalement brilla devant notre proue comme une avalanche qui vient de glisser de la montagne. Brillant ainsi un moment, cela se résorba lentement et s'enfonça. Puis cela s'éleva encore et se mit à luire silencieusement. Ce ne semblait pas être une baleine; et cependant est - ce Moby Dick?, pensait Daggoo. une fois de plus le fantôme s'enfonça, mais en resurgissant, avec un cri comme un sifflet qui tira chacun de son assoupissement ; le nègre hurla : "Là, là encore! Elle émerge! Droit devant! La baleine blanche! ... La baleine blanche!"... Il [Achab] avait maintenant tendance à associer les idées de douceur et de calme à la première apparition de la baleine spéciale qu'il poursuivait... à peine eut - il aperçu la masse blanche, qu'il donna l'ordre de mettre les baleinières à la mer... Oubliant presque pour l'instant Moby Dick, nous regardions maintenant le plus merveilleux phénomène que les mers secrètes aient jusque là révélé à l'homme. Une vaste masse pulpeuse, ayant des brasses de long et de large, d'un jaune - crème brillant, flottait sur l'eau, d'innombrables longs bras partant de son centre, se courbant et se tordant comme un nid d'anacondas... Comme il s'enfonçait encore une fois lentement avec un bruit sourd de succion, Starbuck, regardant encore une fois les eaux agitées où cela s'était enfoncé, s'exclama d'une voix émue : "J'aurais presque préféré rencontrer et affronter Moby Dick que de t'avoir vu, fantôme blanc!"

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 07:24

Un tigre sauvage a été photographié le 25 août dernier dans la partie occidentale de l'île de Java (parc national d'Ujung Kulon). L'animal qu'i a tué et dont il s'est repu (à la gauche du cliché) est un boeuf banteng. Certains considèrent toutefois qu'il pourrait s'agir d'un léopard, cet animal vu de loin pouvant apparaître comme strié... Le tigre de Java n'avait plus été observé officiellement depuis 1976, présumé éteint en 1980, et déclaré définitivement tel par l'UICN en 2003 aux côtés du tigre de Bali (présumé éteint pour sa part depuis 1930). Mongabay, le 19 septembre.

https://news.mongabay.com/2017/09/indonesia-abuzz-over-possible-finding-of-extinct-tiger/ 

En 2012, plusieurs articles dans la presse indonésienne avaient fait état de la survie vraisemblable de tigres dans les zones montagneuses de l'Ouest de Java. En voici un :

http://www.thejakartapost.com/news/2012/06/02/javanese-tiger-believed-still-existence.html

Actualisation au 15 octobre. Il s'avère que dans le cas présent, il s'agit en définitive d'un léopard de Java.Mongabay. Fransisca N. Tirtaningtyas, Rahmadi Rahmad.

https://news.mongabay.com/2017/10/photo-of-resurrected-extinct-indonesian-tiger-is-actually-leopard-scientists-say/

 

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 06:44

Le recensement des tigres dans les forêts du district de Gariyaband (Etat du Chhattisgarh*, Inde du Centre - Est), qui s'est déroulé à l'aide de caméras - pièges entre la fin de l'an dernier et juin de cette année a révélé la présence du chevrotain tâcheté : Moschiola indica ("mouse deer"), pour la première fois dans la région depuis 1905. The Times of India, hier. Rashmi Drolia, TNN.

http://timesofindia.indiatimes.com/home/environment/flora-fauna/indian-mouse-deer-spotted-after-112-years-in-chhattisgarh/articleshow/60782465.cms

Ce petit cerf de la famille Tragulidae mesure 60 cm queue comprise et pèse 3 kgs. 

* Le Chattisgarh est limitrophe, sur sa frontière orientale, de l'Odisha, où est répertoriée une population de tigres noirs qui a connu une chute vertigineuse au cours des dernières décennies, et tend à devenir relictuelle (7 à 8 individus l'an dernier). Ils étaient plusieurs dizaines il y a quelques années, et plusieurs centaines il y a quelques décennies : au début des années 1990, il restait probablement plus de tigres mélanistiques dans l'Odisha que de tigres de l'Amour en Russie du Sud - Est.

http://timesofindia.indiatimes.com/city/dehradun/Wildlife-Institue-of-India-to-help-in-saving-black-tigers-in-Odisha/articleshow/54198516.cms

 

Repost 0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 16:48

On n’invente pas plus un mythe que l’on n’invente le processus de germination d’une graine, mais on peut y découvrir des significations et des explications jusque-là insoupçonnées. Jean Herbert

Un constat et une réflexion de Philippe Reigné, dans un article publié par Libération il y a 5 jours... Merci à Philippe Charlier de m'avoir indiqué cette source.

http://www.liberation.fr/debats/2017/09/14/irma-jose-katia-ou-le-syndrome-de-moby-dick_1596391

Dimanche dernier, le shérif du comté de Tasco, en Floride, demanda à ses administrés de s’abstenir de tirer sur l’ouragan Irma, alors que celui-ci s’apprêtait à dévaster les côtes floridiennes. Cette mise en garde faisait suite à un événement Facebook intitulé Shoot at Hurricane Irma («tirer sur l’ouragan Irma»). Il s’agissait d’une plaisanterie, mais son succès - plus de 84 000 personnes s’étant déclarées intéressées en quelques heures - incita les services de police, puis les auteurs de l’événement, à dissiper le doute, ces derniers avouant avoir «ainsi appris qu’à peu près la moitié du monde ne comprenait pas le sarcasme ». 

Pas plus que nous ne pouvons combattre le soleil, nous ne sommes capables de briser la force d’un ouragan tel qu’Irma, dégageant, à son apogée, la puissance de cinq bombes atomiques par seconde .

Faut-il en rire ? Faut-il s’en attrister ? Cette anecdote méritait-elle même d’être rapportée face à l’ampleur de la tragédie ? Elle fait pourtant partie de la tragédie ; elle en constitue même l’aspect le plus pathétique. Elle n’est, en effet, que la version moderne de la folie d’Achab, que conte Herman Melville dans son chef-d’œuvre Moby Dick. A Starbuck, son second, qui lui reproche le caractère blasphématoire de sa «fureur envers un animal», Achab, capitaine du Péquod, privé de sa jambe droite par la Baleine blanche, lui répond : «Ne parlez donc pas de blasphémer, mon garçon : j’attaquerais le soleil si un jour il s’en prenait à moi.»

Il y a plus de dix ans, Nicolas Hulot  écrivit le Syndrome du «Titanic», nous comparant aux insouciants passagers du célèbre transatlantique voguant à la rencontre de l’iceberg. La comparaison n’est pas entièrement pertinente ; le Titanic était un navire moderne ; son cloisonnement étanche lui permit de couler droit et lentement, donnant le temps à l’équipage de mettre à la mer la presque totalité des canots de sauvetage et d’épargner la vie d’environ 700 personnes ; un navire plus vétuste aurait coulé en quelques dizaines de minutes ou, pire, aurait chaviré brutalement, laissant, au mieux, une poignée de survivants. Non, nous ne sommes pas à bord du Titanic ; nous avons embarqué à bord du vieux Péquod, commandé par le vieil Achab, à la poursuite de Moby Dick ; de même que l’équipage du Péquod était ensorcelé par Achab et cependant parfaitement conscient de l’issue tragique de la croisière qu’il avait entreprise, nous sommes envoûtés par nos rivalités, nationales et internationales, notre produit intérieur brut, le chiffre d’affaires et les profits de nos entreprises, le niveau des taux d’intérêt, etc. et toutefois intimement convaincus de la prochaine fin dramatique de notre monde. Si nous ne brisons pas cet enchantement maléfique en abattant tous les Achab qui le suscitent, nous affronterons la Baleine couleur de neige et Celle-ci nous précipitera dans l’Abîme.

Il n'y a, au fond, qu'une seule chose qui compte : vivre. Pour voir le grand jour se lever, et la lumière envelopper le Monde. Proverbe Inuit.

Repost 0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 15:30

Comme à chaque début d'automne, les ours entrent dans une phase d'hyperphagie, de façon à grossir de plusieurs dizaines, voire, si possible, de plusieurs centaines de kilogrammes d'ici l'hiver et leur phase d'hibernation, qu'ils doivent quitter amaigris mais vivants au printemps 2018. Mais en Sibérie occidentale, la nourriture disponible est manifestement devenue insuffisante.Des ours bruns tentent de collecter leur pitance dans les villes et villages. Un travailleur du pétrole vient d'être éventré puis dévoré... The Siberian Times, ce jour. 

http://siberiantimes.com/other/others/news/oil-worker-killed-and-eaten-by-hungry-bears-as-beasts-besiege-towns-and-villages/ 

Au printemps dernier, les ours noirs étaient morts nombreux en hibernation, ou avaient quitté celle - ci dans un état lamentable. Voir "The Siberian Times" du 27 mars dernier.

http://siberiantimes.com/ecology/casestudy/news/hungry-exhausted-only-half-their-normal-weight-tragedy-for-black-bears/

 

 

Repost 0
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 15:05

Ceci fait suite à "Redéploiement" mis en ligne le 3 septembre.

Le renforcement de la richesse génétique des tigres indiens (largement aussi importante que leur nombre) implique le gain, en étoffe et en épaisseur, des itinéraires facilitant la porosité au sein des trois principaux groupes : celui du Sud du pays (Ghats occidentaux), celui du Centre, de l'arc Terai et du Nord -Est, et celui de Ranthambore (Rajasthan), le plus fragile qualitativement et quantitativement. Voir l'article circonstancié de Neha Sinha dans The Hindu, avant - hier.

http://www.thehindu.com/opinion/op-ed/creating-corridors-of-certainty/article19685786.ece

  

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 14:56

A Itouroup, grande île de l'archipel des Kouriles située à l'Est d'Hokkaïdo, des pêcheurs qui avaient capturé un poisson lune d'1,1 tonne le 9 septembre, ont finalement décidé, après la mort de celui - ci, de déposer son corps dans un site de nourrissage des ours. Voir le détail dans "The Siberian Times", ce jour.

http://siberiantimes.com/other/others/news/giant-moonfish-caught-by-kuril-island-fishermen-was-fed-to-brown-bears/

 

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 09:05

Le génome des aborigènes d'Australie et des denisoviens de l'Altaï présentent suffisamment de similitudes pour que les scientifiques s'interrogent sur l'identité des communautés humaines qui se sont installées dans ce continent austral il y a 65 000 ans... Voir le détail dans "The Siberian Times, ce jour. Olga Gertcyk.

http://siberiantimes.com/science/casestudy/features/extinct-denisovans-from-siberia-made-stunning-jewellery-but-did-they-also-discover-australia/ 

People first came to Australia some 65,000 years ago, but who were they, and how did they cross the so-called Wallace's Line separating Asia from Australia, which at the time involved eight separate sea crossings? 

 

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 08:54

A l'occasion de la journée du tigre de l'Amour dans le Primoryé, qui se déroulera le samedi 23 septembre à Ussuryisk et le dimanche 24 à Vladivostok, les équipes de lutte contre le braconnage recevront de nouveaux matériels, après les destructions subies (voir "CQFD" mis en ligne hier). Amur Tiger centre, ce jour. 

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/888/

ЦЕНТР АМУРСКИЙ ТИГР

Repost 0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 11:18

Alors que les adversaires de Donald Trump comparent celui - ci au capitaine Achab, et que ses supporters le présentent au contraire comme la baleine blanche*, un journal américain évoque la traduction de "MOBY DICK" par Jean Giono (publiée en 1941 à la NRF) comme une ode à ce roman et au pouvoir de la littérature d'induire l'empathie. 

New Republic, hier. Ryu Spaeth. "Why Melville matters."

https://newrepublic.com/article/144771/melville-matters

En 2006, le traducteur Philippe Jaworsky rappelait par ailleurs que : "Quand Jean Giono découvrait Moby-Dick au milieu des années 1930 et décidait de le traduire, en collaboration avec Lucien Jacques et Joan Smith, la stature de Melville était encore mal appréciée des deux côtés de l’Atlantique. Cette traduction publiée à la NRF. en 1941 assura à l’écrivain américain, de manière décisive en France, le statut de grand auteur étranger."

Our president has been compared to Ahab, a deranged captain steering the ship of state by the lights of his own obsessions. His supporters say the president is actually the white whale, the victim of deranged enemies who will stop at nothing in their monomaniacal pursuit of him

Repost 0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens