Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 08:45

La rencontre, hier, à Vladivostok, entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un, ouvre la voie à une coopération entre ces deux pays concernant les tigres et léopards du bassin de l'Amour. En 1998, la détente entre Kim Jong-il  et Bill Clinton avait permis au scientifique américains Dan Miquelle et ses collaborateurs russes de réaliser un travail de terrain dans les montagnes nord coréennes qui avait mis en lumière une présence tigréenne beaucoup plus importante qu'imaginée (voir le détail dans "Ailes de l'Amour", mis en ligne le 2 février 2018).

http://europe-tigre.over-blog.com/2018/02/endemie.html

LES REFUGIES. A cette époque, aux côtés d'une population "de souche", une partie significative des effectifs résultait, d'une part, d'une installation assez récente (années 1970 et 1980) d'individus fuyant la Chine du Nord-Est, et d'autre part, d'animaux fuyant la Russie des années 1990. 

En 2016, le recensement des tigres du Bassin de l'Amour n'avait pas pu être effectué en Corée du Nord, malgré les demandes de la part des russes. On avait alors estimé la population globale à environ 600 individus, intégrant les données russe et chinoise (le secteur mongol du Bassin étant considéré, en l'état actuel de la situation, comme vide de toute présence tigréenne).

Aujourd'hui, alors que 600 tigres parcourent la seule fraction "russe" du bassin (donnée officielle qui est probablement une sous-estimation délibérée), une coopération russo-coréenne devrait permettre plus vite que prévu jusqu'alors d'avoir une idée plus précise : de la situation des tigres en Corée septentrionale, des mouvements transfrontaliers entre Corée, Chine et Russie, et du panorama global des tigres des neiges dans l'ensemble du bassin du fleuve Amour.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens