Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 08:30

LE VERITABLE RECIT. Le roman d'Herman Melville "Moby Dick" est, de l'aveu même de l'auteur, une simple graine, productrice d'un récit beaucoup plus considérable encore, qui est le cachalot blanc lui-même...

Depuis hier et jusqu'à demain, au New Bedford Whaling Museum, se déroule le désormais traditionnel (c'est désormais le vingt quatrième) "Moby-Dick Marathon", lecture intégrale de l'oeuvre de Melville par différents intervenants.

https://www.whalingmuseum.org/programs/24th-annual-moby-dick-marathon/

Melville apparente son récit à un texte sacré, et le fait savoir avec humour et habileté : par l'entremise d'Ishmaël, il associe "l'honneur et la gloire de la pêche au cachalot" et la réalisation d'un "précieux manuscrit" que ses exécuteurs testamentaires retrouveront peut - être chez lui après sa mort (ch. 24) ; puis il montre comment, dans la mythologie hindoue, Vishnou recrée le Monde en allant, sous la forme d'un grand cétacé, récupérer les textes sacrés qui gisent au fond des eaux (ch.82)... Divers analystes considèreront d'ailleurs l'ouvrage comme tel : un Mythe Fondateur aussi profondément ancré dans le quotidien de la culture populaire américaine que l'est le Mahabharata pour l'Inde, le "Troisième Testament" (Hutchins 2011), la "Pierre de Rosette de la République américaine" (Rodman 2019).

Hutchins (Zacharie). 2011. Moby Dick as Third Testament : a novel "not come to destroy but to fulfill the Bible". Leviathan 13 (2), Huin 2011, 18-37.

Rodman (Howard A.). 2019. How Moby-Dick became the Rosetta Stone of the American Republic. Melville House, 1er août 2019. 

https://www.mhpbooks.com/for-herman-melvilles-200th-birthday/?fbclid=IwAR1FHMddvMH33gg6n3vWW_O_kmwPiw31XIwgAL0umtrlzLFnABW7hBWu4ro

Melville a par ailleurs qualifié son ouvrage de simple"esquisse d'esquisse" (ch.32), ayant senti avant même d'avoir commencé à l'écrire qu'il tenait là un sujet singulier dont "on n'a pas encore dit le trillionnième, et tout ce qui en a été dit ne fait que multiplier les voies vers ce qui reste à dire". François Sarano, en 2016, évoquera, pour sa part, la première page d'une encyclopédie aussi profonde que l'Océan... Et l'écrivain américain va jusqu'à induire que son roman n'est que le bourgeon d'un ouvrage bien plus monumental encore et beaucoup plus achevé, dont la lecture ne serait plus seulement un Marathon mais un véritable Tour du Monde : LE CACHALOT BLANC LUI-MÊME, encapuchonné d'un récit de dimension cosmique, entièrement crypté, véritable palimpseste d'une complexité et d'une profondeur inouïes, qui est SA PROPRE PEAU (ch. 68). L'auteur en fait une description particulièremement poétique et imagée, car (elle) " n'est pas la moindre des merveilles qu'offre l'animal au regard". Il décrit minutieusement ses différentes couches/feuillets ( par exemple, la surface visible est dépeinte comme un mica très fin et translucide, d'une souplesse et douceur de satin...) et les motifs qui y sont inscrits ( hachures obliques et serrées qui se croisent en tout sens, un peu comme sur les plus belles gravures italiennes, et qui apparaissent en arrière plan de formes hiéroglyphiques)... Comme pour beaucoup de "vieux" ouvrages érudits, une carte est y est incluse, elle aussi cryptée, qui mène à un trésor (chapitre 44)... 

Un Livre/Cosmos étrange de 150 tonnes, dont l'essentiel du texte visible (mais écrit en glyphes sibyllins qui le rendent illisible) est concentré dans sa couverture/cosmogramme de 15t...

Achab, homme courageux, intelligent, plus que respectable en bien des aspects essentiels de sa personnalité, bute contre la dimension indéchiffrable de ce qu'il perçoit visuellement de son adversaire. Il évoque en celui-ci  un mur qu'on a poussé contre lui, et dont il lui semble parfois qu'il n'y a rien au-delà. Or, il sait qu'emmitouflé dans cette couverture, une chose inconnue, mais douée de raison fait paraître le relief de ses traits sur la surface (chapitre 36). S'imposant le déchiffrage de ce code et frustré de ses échecs répétés (et inévitables), le capitaine s'emprisonne dans sa frustration obsessionnelle : "Et que le cachalot blanc soit agent ou principe, sur lui j'assouvirai ma haine." S'étant fixé un objectif inatteignable, Achab, convaincu que le Monde est une énigme à résoudre, et non un mystère à respecter, meurt finalement de ce rapport à la Vérité, qui est devenu son pêché d'Orgueil... 

... Car la claire Vérité, seuls les Géants Salamandres peuvent l'approcher (chapitre 76)...

Don Miguel, cachalot guerrier chilien (chapitre 45), tableau réalisé par Kathleen Piercefield en 2016.

BONNE ANNEE, BONNE LECTURE. 

Avec humour... (Création "Captain Outlandish Artwork", 1er janvier 2020)

... et réalisme.

La Paix en Guerre. Océan de Bonté. Fournaise d'Amour.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens