Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 05:52

Ceci fait suite à "En attendant le fact checking" mis en ligne hier.

https://europe-tigre.over-blog.com/2021/11/en-attendant-le-fact-checking.html

Le présent article a été actualisé au 26 novembre (voir en bas de page).

Un tigre en provenance du territoire de Khabarovsk a bien pénétré dans le sud-est de la région yakoute. Le 9 novembre dernier, Andrei Ivanov, pilote de la base aérienne Iakoutsk Avialesokhrana, a découvert des traces fraîches (qu'il a photographiées et filmées) à l'embouchure de la rivière Bollokhtokh, affluent droit de la rivière Uchur. Quand son chien a senti les empreintes, il a immédiatement eu un mouvement de recul et ses poils se sont hérissés. D'après la taille des empreintes, il s'agit vraisemblablement d'un jeune mâle.

 

Du lieu de leur découverte à la vallée de la rivière Uda (Territoire de Khabarovsk) il y a environ 400 à 450 km, et le parcours de 20-30 km par nuit pour le tigre de l'Amour est chose courante. Il sera possible de dresser un itinéraire plus détaillé du tigre et d'essayer de déterminer s'il s'agit du même tigre plus tard, après avoir collecté toutes les informations. Ainsi, par exemple, non loin de l'endroit où les traces ont été trouvées, à environ 30 kilomètres, il y a un camp d'éleveurs de rennes et il est possible qu'ils aient vu aussi des traces ou même le tigre lui-même.

S'il s'agit d'un individu différent, c'est déjà le deuxième tigre vagabond au cours des derniers mois.

Voici les commentaires de Sergei Aramilev, Directeur du Centre de Réhabilitation et de Réintroduction du Tigre de l'Amour, sur le sujet : « Lorsque nous entendons le mot Yakoutie, nous imaginons la mer de Laptev et la ville de Tiksi, bien qu'en réalité une partie importante du territoire de Khabarovsk soit située beaucoup plus au nord que la partie sud de la Yakoutie, où le tigre vagabond est entré. Très probablement, il est même retourné dans le territoire de Khabarovsk à l'heure qu'il est . - Le comportement errant des mâles des grands prédateurs n'est en aucun cas lié à leur nombre, puisque des visites antérieures de tigres en Yakoutie ont été notées lorsque le nombre de tigres était loin d'être idéal. Il n'y a pas de relation. La version avec un manque de nourriture ou une recherche de sanglier est encore plus invraisemblable, car le sanglier ne vit pas dans les endroits où il est venu. Qu'est-ce qui a poussé le tigre vers le nord ? Le phénomène qui permet aux animaux d'étendre leur aire de répartition est similaire au mécanisme d'installation chez l'homme. À mon avis, il a été décrit de manière vivante par Lev Gumilyov. Celui-ci indique qu'il convient de se représenter toute la population d'une région particulière comme un "feu" brûlant d'où s'échappent des "étincelles" qui, on le sait, s'éteignent pour la plupart, mais certaines, une fois sur le "substrat" ​​fertile, forment un nouveau feu. Les tigres errants sont précisément ces "étincelles". Souhaitons que le tigre revienne "à la maison", car dans les endroits où il errait, il n'allumerait pas de nouveau "feu"."

Dans tous les cas, pour des transitions aussi longues à des températures négatives, le tigre a besoin de force et donc de nourriture. Il est fort probable que le tigre chasse le renne. En plus d'eux, dans ces endroits, il y a des cerfs rouges et des chevreuils, de nombreux lièvres et chevaux yakoutes en pâturage libre. Malgré la présence de victimes potentielles, un autre motif d'errance est la recherche d'un habitat.

« Le comportement des tigres est flexible, ils savent s'adapter à l'environnement. La recherche de parcelles inoccupées par d'autres tigres mâles conduit au fait que des tigres apparaissent dans des endroits inhabituels », commente Alexander Batalov, directeur de l'Entreprise de chasse forestière de Durminskoye et coordinateur de l'inventaire des tigres de l'Amour sur le site de Khorsky, situé dans le centre et partie nord-est du district Lazo du territoire de Khabarovsk. - Où va le tigre ? Il n'ira probablement pas plus au nord. Peut-être se tournera-t-il vers la région de l'Amour ou retournera-t-il dans la mer d'Okhotsk, dans le bassin de la rivière Tugur dans le territoire de Khabarovsk, où il a très probablement été photographié sur un piège photographique en août-septembre de cette année.

Les premières informations documentées sur l'apparition d'un tigre en Yakoutie remontent à 1827. Des visites ultérieures de tigres en Yakoutie au XIXème siècle ont été enregistrées à 3 reprises. Les pénétrations du prédateur ont repris après plus d'un demi-siècle. Au XXe siècle. les visites de tigres ont été enregistrées 5 fois, jusqu'à la fin des années 70. Le dernier cas de découverte de traces de tigre sur le territoire de la Yakoutie s'est produit en 2012 sur la crête Suntar-Khayata (district de Tompon), à 350-400 km au nord des lieux d'apparition précédente (non confirmé scientifiquement). Plus de détails sur ces cas peuvent être trouvés dans les travaux scientifiques d'A.V. Argunova "Sur la pénétration du tigre de l'Amour en Yakoutie." Voir le détail et la vidéo sur le site du Centre pour la Réhabilitation et la Réintroduction du Tigre de l'Amour, ce jour.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1656/

АМУРСКИЙ ТИГР В ЯКУТИИ. ПОДРОБНОСТИ

Actualisation au 26 novembre. Voir l'article de Svetlana Skarbo mis en ligne sur le site du Siberian Times.

https://siberiantimes.com/other/others/news/adventurous-young-amur-tiger-wanders-record-1300km-north-of-its-traditional-habitat/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens