Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 08:44
LE JOUR DU TIGRE
Aujourd'hui 27 Septembre 2009, c'est "LE JOUR DU TIGRE", manifestation annuelle de soutien aux tigres, léopards, et plus largement à la Nature Sauvage, qui se déroule à Vladivostok, dans l'Extrême Orient russe.
Celle - ci existe depuis l'an 2000. Chaque année, elle a gagné en importance, concernant, au cours du mois de septembre, plusieurs autres localités de la région du Primorye, et il serait plus conforme à la réalité de parler aujourd'hui de "mois du tigre et du léopard". L'an dernier, six villes avaient organisé leurs propres manifestations au cours du mois, et l'évènement tend à prendre une ampleur internationale (scientifiques et artistes chinois, japonais, américains...).
De plus, alors qu'en 2007, Pékin avait organisé le Sommet international du Tigre, et Katmandou l'accueillera  cette année du 27 au 30 Octobre (nous en reparlerons bientôt), c'est Vladivostok qui le fera en 2010, avec la présence des chefs d'Etat des 13 pays où vivent encore officiellement des tigres sauvages (source : Vladivostok Times du 25 Septembre).
Cette célébration doit aussi être une occasion privilégiée de "parler aux tigres" (voir la page du 13 Septembre du blog), qui ont l'immense mérite d'être toujours là, vivants, et qui le doivent manifestement  à eux mêmes, exclusivement, envers et contre toute intervention humaine à leur égard, y compris certaines avec les meilleures intentions: "le dragon jaune dévore le dragon vert, et pas un seul tigre ne s'en est sorti du fait des actions gouvernementales ou de celles des grandes fondations" (Evgueny Kashkarov, communication personnelle du 25 Septembre, que je tiens à disposition de quiconque souhaite des précisions à ce sujet, ainsi que des publications très récentes du même auteur, très significatives).
Car la Russie dans TOUTES ses composantes communautaires (voir page du 19 Août) est liée au tigre, et pas seulement les populations de chasseurs pêcheurs collecteurs sibériens, mais aussi les pasteurs d'Asie centrale et les Russes européens.

C'ETAIT INSCRIT DANS LES CONTES
Comme nous l'avons montré en détail dans la page publiée le 19 Août, les différentes représentations sociales des communautés présentes sur le territoire étaient originellement les suivantes : les russes européens se considéraient comme parents de l'OURS, les pasteurs de Russie méridionale s'apparentant au TIGRE, et les collecteurs sibériens au DRAGON.
Mais en Sibérie orientale, tigre et dragon se tiennent dans une extrême proximité sémantique comme de parenté (voir pour le détail la page consacrée à Nicolas Baïkov publiée le 30 Juin). Et le fondateur mythique de la Corée est un homme ours qui devient tigre après sa mort (mêmes références).
En Asie centrale, le héros ouzbek Yekovoy est un homme ours à la tête d'une armée de tigres, ours et loups (les Chinois sédentaires évoquaient souvent les armées de nomades comme celles de "tigres et de loups").
Et même chez les russes européens, un conte évoque un "loup féroce" dans la Russie des apanages (13ème siècle). Le conte est intitulé : "Le Tsarévitch Ivan et le loup féroce".
Utilisant tous les ressorts du conte traditionnel, ce récit décrit les aventures de deux frères tsars apanagés par leur père avant sa mort. Le premier est sous l'emprise d'une tsarine impérieuse et cruelle, qui le terrifie et le maltraite, le second est aidé par une adorable épouse. La méchante Reine soumet son mari à des épreuves impossibles que celui ci charge son jeune frère d'accomplir. Celui - ci y parvient toujours, grâce à l'intervention magique de sa femme, qui s'apparente pour l'occasion à une véritable "Dame à la licorne", apaisant et apprivoisant les bêtes sauvages déchaînées. Toutefois, face au "loup féroce", et malgré des trésors d'ingéniosité, de ruse, de courage et de persévérance, le jeune homme finit par échouer, en prend acte, et se prépare à se laisser dévorer de sa propore décision, dans le plus pur style des martyrs chrétiens russes médiévaux.
Le conte semble alors basculer. Le Tsarévitch Ivan évoque sa tendre épouse Marya, et le "loup" est alors heureux d'entendre parler de sa soeur, qu'il croyait morte.
Après un heureux dénouement dont l'animal s'occupe personnellement,  Marya, son époux et "son frère bien aimé" se rendent au "Royaume du Loup" où "leur règne fut glorieux".
Qui est ce "loup" apparenté à la  royauté sous ses traits comportementaux les plus nobles?
J'ai évoqué le cas du Grand Prince Vladimir Monomaque (pages des 19 et 31 Août) blessé par la "lyuty zver", "la bête féroce", que la plupart des historiens considérèrent hâtivement comme étant un loup, et dont les recherches de Vladimir Heptner ont montré qu'il s'agissait d'un tigre. On imagine aisément la dimension magique, aux yeux du Grand Prince, d'être ainsi assailli par un immense fauve polychrome.
Héros du Moyen Âge, reconnu comme l'un des initiateurs de la Russie moderne (lutte acharnée contre les nomades, rédaction du premier Code de Lois, fondation de la cité de Vladimir en pleine forêt vierge), "le Monomaque" est représenté en gloire par Viktor Vaznetsov, célèbre peintre du 19ème siècle ,  se reposant après la chasse, avec ses victimes à ses pieds (sanglier, cerf et oiseaux).
Le conte du "tsarévitch Ivan et du "loup féroce" ne s'apparente t-il pas à une paix des braves déguisée, où royauté sacrée russe et "lyuty zver", après un long combat sans vaincu, s'allient pour une victoire commune?
Prélude à celle  qui pourrait advenir pour tigres et  hommes en Russie, en 2010, sous les frondaisons du dragon?
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Wow, excellent travail, merci de partager vos idées et notez en 1er lieu que je suis pleinement d\'accord. Bref voilà, oui votre travail est vraiment excellent, il me faut maintenant parcourir de<br /> toute urgence le reste de votre blog. NB : C\'est mon 1er commentaire ici et je reviendrai avec plaisir sur ce site !<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens