Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 09:00

Par une belle journée ensoleillée, les eaux de l'Ob luisaient, comme recouvertes d'huile, quand un mugissement se fit entendre au milieu du fleuve. On aurait dit que des milliers de vagues se brisaient sur la rive escarpée, et un esturgeon énorme, aussi grand qu'une île envahie de mélèzes, surgit des flots.

Roman Rouguine. La chatte qui a sauvé le monde.2008. Eds. Paulsen.

 

PROPOSITION POUR L'INSTAURATION D'UN VERITABLE BOUCLIER TERRITORIAL

Après un changement d'attitude vis à vis de leurs grands félins sauvages (explicite depuis l'an dernier), les Russes semblent prêts, à un niveau officiel, à accorder la priorité à leurs forêts à partir de cette année (voir mon blog d'hier, source WWF Russia du même jour (en russe)). 

Comme l'a parfaitement démontré Gilbert Cochet, à travers ses publications d'une part, l'action de son association "Forêts Sauvages" sur le Bassin Supérieur Allier - Loire, la reconstitution de la fonctionnalité d'un système naturel nécessite la libération des organes vitaux du complexe hydroforestier dans son ensemble. 

En Russie, en 2012, prioriser, dans une démarche d'ensemble comparable, la dynamique fluviale, permettrait l'instauration (et de fait, la reconstruction) d'un véritable bouclier territorial. 

Il s'agit de redonner à de vastes espaces continus leur fonctionnalité pleine et entière, impliquant, à terme, la présence influente de tous les membres de l'arc floro - faunistique.

Sur un plan institutionnel, le degré de naturalité doit être officiellement intégré comme un

socio - indicateur pertinent, voire essentiel.

En Russie, tout est plus vaste. Le centre du pays se dépeuple depuis plusieurs années. comme l'a montré le dernier recensement, au 4ème trimestre de l'an dernier, ce sont désormais des milliers de villages qui sont soit totalement abandonnés, soit habités par une ou deux personnes. Les projets de "Rewilding Europe", d'une ampleur certes,significative, changeraient ici d'échelle.

Quelques données sur les fleuves russes

La Volga, premier fleuve d'Europe devant le Danube (voir carte sur le site Europe Rivers Network), n'est que le cinquième en Russie, derrière l'Ob, l'Ienissei, la Lena, l'Irtych et l'Amour. Le bassin Ob - Irtych couvre une superficie six fois supérieure à celle de la France hexagonale. L'Angara, émissaire du lac Baïkal et affluent de l'Ienissei, a un bassin plus vaste que celui du Danube. Celui de la Kolyma est à peine inférieure à ce dernier (et bien mieux préservé).

Les bassins de l'Ob, de l'Ienissei et de la Lena constituent un continuum de plus de 8 millions de km2. 

Voir carte et références sur "Liste des cours d'eau de Russie - wikipedia -".

 

Un retour progressif à la normale après des siècles de folie destructrice assureraient au pays (comme ce fut le cas dans son lointain passé) une armature biologique de protection beaucoup plus efficace que des atermoiements militaro - diplomatico - économiques vis - à - vis de la Chine et des Etats - Unis, qui ne font que révéler la faiblesse russe à ces prédateurs assoiffés.

Et ce ne sont pas les khantis de l'Ob (communauté de l'écrivain Roman Rouguine, cité au début de cet article) ou les quelques Nganassan (vivant plus au Nord du bassin), du merveilleux film estonien de Arvo Iho "le coeur de l'ours" (2001) qui s'en plaindraient!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens