Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 08:44

FRAGILITES RUSSES, UN AVENIR A REDEFINIR

 

POLITIQUE: LA FIN DE L'ILLUSION POUTINIENNE

C'est désormais une majorité de russes qui se trouvent en défiance par rapport à la politique et à la personne du premier ministre Vladimir Poutine, et qui le font savoir par des manifestations de rue, blocages de route, etc... (des centaines depuis l'an dernier). L'opposition s'exprime sur des sujets divers, mais qui dénoncent à chaque fois la manière d'être des dirigeants, que ce soit à propos de la destruction de la Nature (manifestations 2009 dans l'Altaï, le Kamtchatka, le Primoryé), l'oppression sociale (88 manifestations en 2009), ou de la conduite automobile (la "révolution des seaux bleus"). Dans son article publié dans le journal Profil la semaine dernière, Dmitri Bykov indique que "la majorité silencieuse, qui était considérée comme le principal frein à toute forme de protestation, est devenue elle - même protestataire".

 

ECONOMIE: L'AMERIQUE DETRUIT LA NATURE ET MENACE LA RUSSIE

En 2009, la chute du PIB russe a été supérieure à 8,5%, la plus importante depuis 1994, époque de "l'effondrement eltsinien" . 70 à 80% des structures routières et industrielles sont en ruines. De plus, alors que la moitié du budget russe dépend des hydrocarbures, les Etats Unis d'Amérique, dont les réserves de gaz semblaient épuisées, ont lancé depuis 2 ans une exploitation massive de leurs schistes bitumineux. La maîtrise de nouvelles techniques permettant la libération du gaz de schiste a dopé leur production. Ces techniques, appliquées aussi au Canada pour l'extraction du pétrôle des schistes, sont, de très loin, les plus polluantes et destructrices au Monde. La production des Etats Unis en 2009 a été comparable à celle de la Russie, ce qui change en profondeur les données du marché. En effet, les américains commencent à réorienter leurs surplus de gaz naturel vers l'Union Européenne. Celle - ci pourrait en profiter pour réduire sa dépendance vis - à - vis de la Russie. La Pologne a par ailleurs émis 56 licences d'exploitation de gaz de schiste sur son propre sol.

La toute puissance de Gazprom est remise en cause, et l'entreprise a d'ores et déjà renoncé à un mega projet dans le Grand Nord.

 

DEMOGRAPHIE: UN PAYS QUI SE VIDE, UNE DEFENSE MISE A MAL

Dans sa conférence sur "l'inéluctable déclin russe" qu'il donnera à Paris le 3 Juin prochain, Anatoly Vichnevsky (Directeur de l'Institut de Démographie auprès de l'Université d'Etat, Haut Collège d'Economie) montre à quel point l'avenir du pays est entaché de graves hypothèques, dues en premier lieu à un déclin démographique persistant lié à une hypermortalité récurrente depuis des décennies et qui ne semble pas pouvoir se résoudre dans un futur proche. Ceci ébranle de plus en plus les bases mêmes de la société russe, défense du territoire incluse. Voir le détail sur

http://russie.net/article5345.html

C'est sans doute l'enjeu principal pour la Russie au cours de ce siècle. L'Etat aura deux défis considérables à relever : ne pas se désagréger purement et simplement, et parvenir à gérer le "vide" humain sur un territoire immense, comme la Russie le fit du 10ème au 18ème siècle.

 

QUE FAIRE? COMMENT REAMENAGER NOTRE RUSSIE?

En Septembre dernier, la Russie a vendu à l'encan la moitié orientale de son territoire aux entreprises chinoises. Cette décision est, compte tenu de la situation réelle de la Société et de la Nature russes sur son territoire actuel, totalement abhérente et même suicidaire. Elle rappelle à bien des égards le pacte germano - soviétique de 1939. Elle rend impossible toute tentative sérieuse de protection de l'homme et de la nature russes du Baïkal au Primoryé.

A quoi servira la promotion d'une culture du tigre chez les enfants russes du parc de Zov Tigra, et la protection des grands fauves par les familles de vieux croyants de celui de légende Udégée?  

Elle ne peut qu' amener "la Russie sous l'avalanche" selon les termes d'Alexandre Soljenitsyne lors de l'effondrement des années Eltsine. La seule décision raisonnable est de dénoncer ce contrat, sans délai.

Par contre, le rapprochement amorcé avec la Pologne, quels que soient ses dirigeants présents et à venir, est une très heureuse initiative, et "l'appel aux frères russes" de Iaroslav Kaszynsky doit être reçu sans ironie, même si cette terminologie est nouvelle dans sa bouche. N'oublions pas que les Slaves de l'Ouest furent les premières et principales victimes du Drang Nach Osten germanico - catholique. Tous les conflits postérieurs entre polonais et russes résultent de la soumission culturelle des premiers à l'impérialisme politico-religieux du Saint Empire Romain Germanique et ses successeurs, et leur fonction d'auxiliaires actifs dans les multiples tentatives de destruction de la Russie qui s'ensuivirent. Ces clivages doivent aujourd'hui être dépassés. Les Polonais, à la démographie vigoureuse, peuvent participer à la protection de la Russie.

De même, les apaisements à la communauté d'Ukraine occidentale, apportés par Dmitri Medvedev, qui a reconnu le caractère génocidaire de la famine artificielle de 1933, allant ainsi à l'encontre du mépris stupide du président ukrainien à l'encontre d'une partie de ses concitoyens, est très bienvenue. 

Et une démarche semblable à l'endroit des Kazakhs est hautement souhaitable concernant des horreurs comparables en 1931.

Enfin, chercher les clés d'une évolution politique de la Biélorussie est sans aucun doute prioritaire. Pourquoi ne pas prendre langue avec tout ou partie de l'opposition de ce pays?

Biélorusses et Kazakhs ont, en tout état de cause, tout à perdre dans leurs alliances de dupes avec la Chine.

Sur le plan géopolitique, la survie à venir de la civilisation russe passe par l'organisation concertée d'un vaste espace slavo - kazakh peuplé de communautés présentes et vigoureuses sans être écrasantes et destructrices à l'encontre d'une Nature généreuse qu'ils laissent s'épanouir.

Cet ensemble sera un axe d'équilibration face aux impérialismes économiques chinois et allemand qui pour l'heure, enserrent et étouffent l'Eurasie.    




 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens