Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 07:53

Une délégation birmane a visité la réserve à tigres de Rajaji (Uttarakhand, contreforts de l'Himalaya indien) pour étudier les méthodes les plus appropriées à l'augmentation significative de la densité d'une population tigréenne. Au Nord - Ouest du Myanmar (Birmanie), subsistent peut être une trentaine de tigres sur un espace officiellement protégé de 20 000km2, la Hukaung Valley... Après les succès indubitables de l'Inde au cours de ce siècle quant à la démographie des tigres sauvages (moins de 1500 en 2004, plus de 3000 en 2018), le Myanmar pourrait s'associer à la coordination Inde - Nepal - Bhoutan - Bangla Desh pour la dynamisation des populations tigréennes de l'Himalaya.The Times of India, hier. Seema Sharma.

https://timesofindia.indiatimes.com/home/environment/flora-fauna/myanmar-delegation-visits-rtr-to-learn-how-to-increase-tiger-density-in-given-landscape/articleshow/62488944.cms

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 07:37

Premier décès officiel de l'année dans le Madhya Pradesh. Une tigresse adulte abattue par des braconniers.

Son corps a été découvert tôt  hier matin par des villageois dans le secteur Dhami Jola du corridor écologique pour grands félins, dans le complexe forestier Barghat (District Seoni). L'animal provenait vraisemblablement de la réserve à tigres de Pench, et cherchait peut être à s'établir à Barghat. Elle a été tuée vraisemblablement en milieu de cette semaine. The Times of India, hier. P. Naveen.

https://timesofindia.indiatimes.com/home/environment/flora-fauna/mp-tigress-poached-in-seoni-jungles-29th-in-13-months/articleshow/62488899.cms 

Toujours dans le Madhya Pradesh, une deuxième tigresse ("Budbudi" la grande matriarche) est morte quelques heures plus tard, cette fois - ci tuée par un mâle ("Sangam"). Les forestiers ont retrouvé ses restes dans le secteur de Kisli (réserve à tigres de Kanha). Elle avait été à moitié dévorée par son agresseur. Ce type d'évènement n'est pas fréquent, mais il n'est pas très rare non plus. Sangam a agi ainsi soit pour réaffirmer sa dominance territoriale, soit parce que ses avances éventuelles avaient été refusées par la tigresse. The Hindustan Times, ce jour. Neeraj Santoshi.

http://www.hindustantimes.com/india-news/tiger-kills-tigress-in-madhya-pradesh-s-kanha-reserve/story-C4vRTOugUafTNYmLardD4J.html

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 15:43

Réserve naturelle "Pays du Léopard", Sud - Ouest du Primoryé, janvier 2018.

The Siberian Times, ce jour. 

http://siberiantimes.com/other/others/news/the-comeback-cats-amazing-pictures-show-family-life-of-amur-tigress-and-her-three-cubs/

Voir aussi "Amur Tiger Programme", ce jour.

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25669

Researchers from Land of the Leopard National Park have received a series of photos featuring the life of an Amur tiger family: a tigress with three cubs. The camera traps installed near their den took images of cubs aged 1.5-2 months for the first time.

 

The images are unique because tiger cubs usually spend the first months of their lives near their den unable to follow their mother, and not much is known about this period of their life. The images show the cubs exploring the area, resting, playing and sometimes fighting with each other. There are also photos of the tigress bringing back prey, a deer carcass, to get her young used to adult food.

 

“Of course, these images are very important for research. They give information which allows us to evaluate reproduction in the Amur tiger population: the time of birth, the size of the litter and the survival rate. This data also shows how the family behaves near the den, the time of the day or night when they are most active, how often the tigress comes home, how much time she spends with her cubs, and what the cubs do while their mum is away,” said Dina Matyukhina, senior research associate at the park.

 

The images show when the cubs were able to accompany their mother at distances of several kilometres. Several months later, another camera provided images of the family, proving that it is natural for Amur tigers to change their dwelling places.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 08:11

A la fin de l'an dernier dans le territoire de Khabarovsk,  a été officialisée la création de cinq zones naturelles protégées régionales. La plus vaste  est la réserve naturelle "Shaman-Yai" dans la chaîne de montagnes Tiul-Shaman et la vallée de la rivière Yai. Tiul Shaman est un refuge unique de forêts de feuillus au sein de la taîga oussourienne. Un carrefour des routes du Monde... «Un nœud d'entrelacs de flore et de faune et une mosaïque unique de toundra de montagne, de taïga de montagne et de complexes de vallées et de marais adjacents. Les représentants de la flore de Mandchourie méridionale sont combinés avec ceux  du nord. C'est dans ce seul endroit que l'on peut  voir à la fois un chêne mongol, un érable, un cèdre, un if, une pivoine de Chine... Le massif est semblable à un vieil homme-chaman qui fume une pipe - très souvent le temps nuageux se forme au sommet de la montagne, d'où son nom », dit Alexander Ermoshkin à propos de cet endroit . 


Le 28 décembre, a été signé un décret sur la formation de deux réserves naturelles :  "Shaman-Yai" d'une part,  "Nimlensky" d'autre part (avec de grandes frayères de Saumon du Pacifique), ainsi que le couloir écologique "Simminsky" ( nécessaire pour assurer l'unité spatiale et génétique de la population des tigres de l'Amour  dont la distribution tend à s'étendre vers le Nord) . Ainsi, la superficie des aires protégées de la province a augmenté de 120 957 hectares. Ont été aussi sanctuarisés deux monuments naturels de 763 hectares :la grotte karstique Kokdzyamu dans le district de Komsomolsk (un lieu spirituellement important pour les nanaïs) et « Papillon de cuivre-papillon Habitat » près de Khabarovsk, sur l'île de Grand Ussuriysk. WWF Russie, ce jour (avec carte).

https://new.wwf.ru/resources/news/amur/v-khabarovskom-krae-pod-okhranu-vzyaty-bolee-120-000-ga-prirodnykh-territoriy/

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 10:39

Ceci fait suite à "Une Âme Slave" mis en ligne le 8 octobre 2017.

Article de Marguerite Sacco publié hier dans "Le Courrier de Russie".

https://www.lecourrierderussie.com/opinions/2018/01/grandeur-misere-cafards/

C’est Boris, un cafard originaire de Novossibirsk, qui a gagné le championnat annuel de course de cafards. Il existe en Russie un championnat national de course de cafards, et c’est NSK-TV, le canal de Novossibirsk, qui a rapporté avec fierté cette victoire locale. Il est précisé dans l’article que cinq cafards étaient en lice : Piotr, Artiom, Stassik, Hippolyte et Boris, originaires de différentes villes de Russie. Piotr, « on ne sait pourquoi, a catégoriquement refusé de courir le moment venu, alors que le correspondant de Metro avait parié sur lui », rapporte par ailleurs NSK-TV.

Bestioles honnies des maisons françaises, les cafards se caractérisent par leur résistance extrême : chutes, radiations, produits chimiques, absence de nourriture, absence d’air, absence de tête, cataclysmes meurtriers, ils se tirent de bien des situations périlleuses et ont mauvaise réputation. La Russie, pourtant, m’a appris à les regarder différemment.

Une vendeuse de marché moscovite à laquelle je parlais de mon acclimatation parfois difficile m’avait tenu les propos suivants : « Ici, le cafard, c’est presque un animal de compagnie. Et au moins, ça ne tue personne et ça ne vole rien ! Lisez Soljenitsyne. » Et sur cette déclaration énigmatique, elle était partie s’occuper d’autres clients.
Soljenitsyne partageait la sagesse de ma vendeuse de marché. Il a effectivement écrit un texte très poétique sur les cafards dans son récit La maison de Matriona :

« On les entendait grouiller dans la cuisine la nuit, et si en allant boire tard le soir j’allumais la lumière, je les voyais : le sol entier, le large banc, et même le mur en étaient entièrement noircis et grouillaient. (…) Le murmure incessant des cafards derrière la cloison faisait un bruit de fond uni et constant, comme celui de l’océan. Mais je m’habituai aussi aux cafards, car les cafards n’avaient rien de mauvais ni de mensonger. Leur bruissement, c’était leur vie. »

Il faut vraiment être russe pour entendre le doux murmure de l’océan dans le bruit des cafards, mais ce texte m’a rappelé mon tout premier soir en Russie. J’y ai pris mon dîner seule dans la cuisine commune, qui était ce soir-là étonnamment déserte, et le petit cafard désorienté qui me tint alors compagnie me fut une presque une présence réconfortante.

L’écrivain soviétique Sergueï Dovlatov procéda lui aussi, dans La marche des solitaires, à un véritable réquisitoire en faveur de ces insectes mal-aimés :

Mais que vous ont donc fait les cafards ? (…) Le cafard est inoffensif, et il a son élégance. Il se meut avec l’impétuosité d’une petite voiture de course. Le cafard, à la différence du moustique, est taiseux. Qui a jamais entendu un cafard élever la voix ? Le cafard sait rester à sa place, il quitte rarement la cuisine. (…) A mon sens, nous n’avons pas besoin de plus pour faire la paix avec eux. (…) Moi, je l’ai faite. Et, comme on dit : j’espère que c’est réciproque !

Vous entendrez beaucoup de Russes défendre avec affection ces petites bêtes fidèles à leur maisonnée, qui m’ont fait, à leur façon, une humble porte d’entrée dans l’âme russe.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 08:12

A Krasnoiarsk, certains présentent ceci comme une attaque... Voir le détail dans "The Siberian Times", ce jour.

http://siberiantimes.com/other/others/news/runaway-circus-puma-attacks-young-woman-in-krasnoyarsk/

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 07:45

Ceci fait suite à "La vie rêvée des anges" mis en ligne le 25 décembre dernier.

La Beauté n'a pas de prix.

They come in all the colors of the rainbow: pearly white, bright red, cloudy-gray, dark blue, gleaming golden yellow.

Voir le détail dans "Japan Times", hier. Etienne Balmer.

https://www.japantimes.co.jp/news/2018/01/10/national/koi-story-priceless-japanese-fish-make-global-splash/#.WlcU1q7ibIV

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 07:31

Une petite espèce de requin marteau peut survivre en consommant majoritairement des plantes. Il possède une enzyme stomachale apte à rompre les chaînes de cellulose. Voir le détail dans "The Independent", hier. Josh Gabbatiss.

http://www.independent.co.uk/news/science/vegetarian-shark-seagrass-digest-bonnethead-scientists-university-california-a8152201.html

En Afrique, le vautour palmiste se nourrit des noix du palmier à huile...

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 11:23

Près des îles Cook dans le Pacifique Sud, la biologiste Nan Hauser nageait avec une baleine à bosse et n'a pas vu un requin tigre d'environ trois mètres de long s'approcher d'eux.

Pourtant, une fois le prédateur repéré, la baleine de 25 tonnes a commencé à protéger la femme, la recouvrant de ses nageoires. À un certain moment, le mammifère marin a même soulevé Mme Hauser sur son dos à la surface de l'eau.

Selon la biologiste, ce comportement étrange de la baleine a duré près de dix minutes. Elle a également expliqué qu'à proximité se trouvait une deuxième baleine qui a aussi tenté de repousser au loin le requin.

Mme Hauser estime que cet incident est la preuve de l'instinct des baleines à protéger les autres êtres vivants. Elle a également noté que cette scène pourrait être le premier cas enregistré de protection d'humains par des baleines contre des requins.

«J'ai passé les dernières 28 années à protéger les baleines, et jusqu'à maintenant, je ne savais même pas qu'elles me protégeaient», a-t-elle fait savoir. Voir le détail et la vidéo sur le site du journal anglais "The Independent", ce jour. Alina Polianskaya.

http://www.independent.co.uk/news/world/australasia/humpback-whale-diver-video-tiger-shark-protect-push-fin-muri-beach-cook-islands-a8148346.html

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 10:49

Le personnel du département de surveillance de la chasse du Primorsky Krai, du Centre "Amur Tiger" et du WWF Russie continuent de suivre le voyage du tigre Vladik.
Le signal du collier avec le module GPS, dont le tigre a été équipé lorsqu'il a été libéré dans la nature, fonctionne régulièrement, de sorte que les spécialistes peuvent suivre chaque pas du prédateur.

"Vladik", après avoir littéralement fui le sud-ouest de Primorye, s'est précipité vers le nord, puis a commencé à revoir ses aspirations à voyager sans fin à la baisse. Au début, il a commencé à tourner autour des districts de Tchernigov, Yakovlevsky, Mikhaïlovski et Anuchinsky. Puis il a commencé à manifester le comportement du tigre qui a fait territoire, au moment du Nouvel An. Mais ce n'était qu'une impression et non un choix définitif ... Vladik, au Nouvel An, s'est niché dans l'une des dépressions cachées à un oeil extérieur des éperons rocheux de la Blue Ridge. Exactement à midi il s'est reposé un peu, puis est reparti une heure. " Vladik, encore une fois, est retourné vers le nord, et s'éloigne à l'ouest de la crête de Sikhote-Alin.  Il traverse volontiers les routes et passe le plus près possible des établissements humains, sans que les empreintes de ses pattes n'aient jamais été relevées à l'intérieur de ceux - ci ni aucun animal domestique blessé d'une quelconque manière. Il se nourrit régulièrement d'animaux sauvages, et montre  les tigres peuvent facilement vivre près des gens, l'inverse n'étant pas forcément vrai, malheureusement (comme l'a indiqué Sergei Aramilev, directeur de l'Amur tiger Center, qui précise que  le tigre n'est pas dangereux. Son comportement envers les gens est adéquat, il les évite simplement...). Vladik tue un grand animal par semaine environ. L'automne dernier, il privilégiait les ours. Désormais, ce sont les sangliers. Pavel Fomenko (WWF Russie) constate que Vladik est une véritable corne d'abondance en matière de données scientifiques inédites, qui permettront un regard complètement différent sur les tigres, leur distribution, leurs sites. WWF Russie, ce jour. 

https://new.wwf.ru/resources/news/amur/tigr-vladik-vstretil-novyy-god-v-tsentralnom-sikhote-aline/

С огромным интересом сотрудники департамента охотничьего надзора Приморского края, Центра «Амурский тигр» и WWF России продолжают следить за путешествием тигра Владика.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens