Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 06:26

 

CHEVAL DE TROIE

Le 7 février 2009, j'avais pointé sur ce blog les disymétries continentales en matière de réensauvagement de grands animaux, entre dynamisme américain et aboulie eurasienne ("Tigre et bison").

L'Europe n'est toutefois pas "à l'abri" de quelques heureuses initiatives (citons les tarpans français, et la constitution d'un troupeau géant de 800 têtes aux Pays Bas.

La reconstitution du couvert forestier et des prairies naturelles, puis leur peuplement en grands herbivores, esprits de la sylve, est la voie royale pour le retour ultérieur de grands carnivores, qui constituent, sur l'ensemble de la région holarctique - Eurasie et Amérique septentrionales - , l'âme de celle - ci.

 

La dernière nouvelle en date concerne la réimplantation du bison européen dans l'ouest du continent.

 

ET UN JOUR REVIENDRAI EN ESPAGNE...

21 – 08 - 2010
Un bébé bison d'Europe (Bison bonasus) vient de naître en Espagne, dans la province de Palencia où un groupe constitué de cinq femelles et deux mâles a récemment été introduit. Une naissance qui ravive l'espoir d'une réadaptation de l'espèce en Europe occidentale..

L'une des cinq femelles d'origine polonaise introduites dans le nord de l'Espagne a donné naissance il y a quelques jours à un bébé, dont le sexe n'est pas encore déterminé. Il s'agit de la première naissance d'un bison en Espagne, alors que l'espèce est menacée d'extinction en Europe.Un événement qui, pour le maire de la localité de San Cebrian de Muda, Jesus Gonzales, est une preuve de "la capacité d'adaptation de cette espèce". Originaires des deux seules forêts polonaises qui abritent encore des bisons à l'état sauvage, Bialowieza et Pszczyna, les sept bisons ont été relâchés début juin en semi-liberté dans les montagnes proches du Centre de conservation du bison européen. Jusqu'au XIe siècle, l'habitat naturel des bisons européens s'étendait dans la péninsule ibérique, à proximité des bassins d'Altamira. Des peintures rupestres les représentant y ont notamment été découvertes.

Partager cet article
Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 05:15

CHANGEMENT DE POLITIQUE HYDROFORESTIERE

Des vents violents ont secoué avant hier le Nord Ouest de la Russie, privant d'électricité des milliers de foyers, dans un contexte de refroidissement très sensible. Serait ce le début de la fin pour la terrible canicule estivale et ses incendies gigantesques?

Le smog qui sévit sur Moscou et induit des problèmes sanitaires considérables, présents et à venir, entraînera l'annulation de plusieurs manifestations prévues le mois prochain. Ce serait notamment le cas de la cérémonie d'ouverture, le 4 septembre, des célébrations du 863ème anniversaire de la fondation de la Cité. Les fonds seraient redéployés vers l'aide sanitaire et sociale aux moscovites victimes de cet été dévastateur.

Jusqu'au bout, les autorités auront cherché à minimiser l'ampleur du problème. Selon Alexei Yaroshenko, expert forestier à Greenpeace Russie, le nombre de feux est en réalité 3 à 4 fois supérieur à ce qu'indiquent les données officielles. Dans certaines régions, comme celle de Moscou, leur nombre pourrait même être plusieurs dizaines de fois supérieur à ce qu'annoncent les autorités. Parfois, la différence est si impressionnante qu'il semble que les officiels ne comprennent tout simplement pas ce qui se passe ni où, estime l'expert.

Pourquoi une telle situation ? La canicule d'une puissance et d'une durée inédites a simplement aggravé un phénomène qui se produit chaque été depuis des années, et dont on ne parlait pas hors de Russie jusqu'à présent. La loi de janvier 2007 en matière de gestion forestière consistait de fait en une privatisation des domaines forestiers au profit de l'oligarchie du bois et la mise au chômage de la quasi totalité des gardes forestiers. Des étangs protecteurs cernaient jadis les forêts. Sans entretien, ils ont fini par être comblés.

Le Gouvernement promet désormais de mettre en place une politique de remise en eau des tourbières, qui se sont enflammées comme de l'étoupe cet été. Ceci devrait prendre 3 à 4 ans, et coûter 20 à 25 milliards de roubles, selon le Gouverneur de la Région de Moscou. Celui - ci était le 16 août aux côtés du Premier Ministre Vladimir Poutine pour assister à la remise en eau d'une tourbière proche de la ville de Kolomna, dans la région de Moscou.

Leonid Bochin, chargé de l'aménagement du territoire pour cette Région, précise que le code forestier de 2007 devra être revu pour apporter une véritable résilience aux "poumons de Moscou" milieux naturels qui entourent la ville.

L'intégralité du dossier peut être lu dans les articles d'Alexandra Odynova, dans le Moscow Times d'hier 17 et de ce matin 18 Août.

Moscou est comme un chateau protégé par un dragon chlorophyllien. L'heure est venu de redonner santé et vigueur au gardien.

 

PREMIER BILAN

Il y a aujourd'hui 40 mois (18 Avril 2007), j'ai décidé d'agir pour les tigres.

Mon ami Armand Farrachi rentrait d'Inde. Il m'annonça qu'il restait moins de mille tigres sauvages dans ce pays. J'ai compris qu'à moins d'un miracle, l'anéantissement était programmé à très brève échéance. J'ai donc réfléchi à une démarche non explorée jusqu'alors, qui pourrait apporter la solution.

J'ai ouvert mon site "4 continents pour les tigres" fin août 2007.

J'ai écrit, en 2008, des articles sur l'histoire du tigre européen, les élevages chinois de tigres de boucherie, et la politique concernant les tigres captifs dans le Monde, dans la Lettre de la SECAS, Association du Jardin des Plantes liée au Museum National d'Histoire Naturelle.

J'ai créé mon blog le 1er janvier 2009 pour illustrer mon projet "DRAGON VERT" de reconstitution des forêts alluviales eurasiennes et leur repeuplement en grands carnivores réensauvagés.

Cette année, à tous égards, fut la plus heureuse et la plus enthousiasmante. Tout paraissait possible, le miracle semblait à portée de main. La fin de l'année brisa les espérances. L'accord russo - chinois sur l'exploitation de la Sibérie semblait porter un coup fatal à toute possibilité de renaissance future d'une Vie sauvage et libre.  

Néanmoins, les 8 premiers mois de l'année 2010 ont nuancé la noirceur générale du tableau.

L'unicité du tigre euro - sibérien, notion que j'ai présentée lors de ma conférence du 23 Janvier au Museum, était défendue, dans le même temps, par les scientifiques russes et iraniens. Deux tigres russes furent envoyés en Iran le 23 Avril. Entre temps (22 février), j'eus la chance de pouvoir définir une stratégie commune de sauvegarde du tigre d'Est en Ouest de la Russie avec Yuri Bersenev, Directeur du Parc National Zov Tigra.

Au cours du mois de Mai, j'ai rédigé un memorandum en ce sens, dont la version russe parvint aux autorités de ce pays en juin dernier. L'article correspondant fut publié dans la revue scientifique russe "RHYTME" le mois dernier. La programmation par la Russie de la mise en place progressive d'un cordon continu d'espaces naturels protégés (début juillet), de la protection du pin de Corée dans la forêt mixte extrême orientale (fin juillet), et de la remise en eau des tourbières de la région de Moscou (mi août), ainsi que la tenue, à l'automne, d'un sommet sur le Tigre, doivent être, avec prudence, prises en compte.

Mademoiselle Christiane Ruffier - Reynie consacrera un article conséquent au "Dragon Vert" dans le prochain numéro du Courrier de la Nature, revue nationale de la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature).

 

L'Aventure continue.

Pour quiconque ne lira pas cette page par hasard.

TO HIGH SOULS.

TIGER EYE AROUND THE NECK.

BURNING BRIGHT, ETERNAL LIGHT.


 


Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 08:30

PROTECTION DU PIN DE COREE, PROTECTEUR DES SANGLIERS ET DES TIGRES

Les autorités russes semblent enclines à modifier leur politique concernant le pin de Corée,  espèce clef de voûte de la forêt mixte de l'extrême orient russe, dont le destin est intimement lié aux hardes de sangliers, consommateurs de ses fruits, et à leurs prédateurs, tigres et léopards de l'Amour.

http://wwf.panda.org/what_we_do/endangered_species/tigers/news_pubs/?194334/Russia-Tiger-habitat-gets-a-boost-with-protection-of-key-tree-species

Pour l'heure, celui - ci est livré sans retenue aux mafias du bois et du trafic d'animaux sauvages en pièces détachées, qui travaillent de concert, comme le font, en Afrique centrale, grumiers et collecteurs de viande de brousse. Mettre concrètement en application cette décision impliquerait donc une révision en profondeur des us et coutumes économico politiques en Russie orientale et Asie centrale. Est - ce concrètement envisageable à court terme ?

 

EFFETS D'AFFICHAGE

On voit avec quelles difficultés cette option a été adoptée. Dale Miquelle, qui travaille avec Yuri Bersenev, de Zov Tigra, promoteur infatigable de la protection effective du pin de Corée et la redynamisation de ses populations, a été confronté à une vive controverse de la part de son collègue Chad Oliver, défenseur de la vision chinoise, qui refuse d'interrompre les activités humaines à grande échelle dans les zones protégées, et qui présente la forêt comme un milieu moins favorable aux espèces herbivores proies que les milieux ouverts.

http://environment.yale.edu/magazine/fall2009/can-china-save-the-amur-tiger/P0/

Ce qui est certain, en tout cas, pour l'heure, c'est que l'activité humaine à grande échelle, sous le haut patronage des mafias chinoise et russe (la seconde intimement liée aux autorités locales) détruit végétaux et animaux, notamment les herbivores victimes d'un braconnage à grande échelle.

Dans le même temps, le Myanmar annonce le triplement de la taille de la plus vaste réserve naturelle pour les tigres au monde, qui lui offre désormais une superficie égale à la moitié de celle de la Suisse (soit plus de

20 000km2).

http://m.apnews.com/ap/db_16053/contentdetail.htm?contentguid=w4azX8uD

Mais que celà signifie t-il si c'est "la philosophie Chad Oliver" qui lui est appliquée (et tout indique que ce sera le cas) ?


DES SOMMETS, POUR QUOI FAIRE ?

D'une façon plus générale, l'année 2010 est beaucoup plus, pour l'heure, l'année des sommets sur le Tigre (il y en a déjà eu trois depuis le début de l'année, et même quatre sous son égide avec celui de Katmandou en Novembre 2009). Le prochain, qui doit se tenir en Russie, risque de n'être qu'une cérémonie de signature d'un programme bouclé à l'issue du Sommet de Bali en juillet. Voir le texte préparé à cette occasion, en 13 points, destiné à être cosigné par les chefs d'Etat le 17 Septembre :

http://www.savethetigerfund.org/AM/Template.cfm?Section=Home1&Template=/CM/HTMLDisplay.cfm&ContentID=16959

A l'heure qu'il est, on ignore même si cette manifestation interétatique se tiendra effectivement à St Petersbourg du 15 au 18 Septembre. Des rumeurs insistantes évoquent son report en Novembre, à St Petersbourg ou Moscou (info transmise ce matin par Yuri Bersenev).

Un suivi sur les décisions prises devrait être organisé d'année en année. Celà ne coûte rien de le dire ni de l'écrire...

Au début du mois dernier, la Russie a retenu le principe d'un cordon d'espaces naturels de l'Ouest à l'Est de son territoire, continu pour l'essentiel une fois achevé (voir page du 14 juillet "The Door of the Den" sur le présent blog). Toutes les postures et déclarations ne prendront éventuellement une quelconque valeur qu'au vu de la réalisation effective et concrète de ce corridor vert, qui implique des modifications substantielles en matière géopolitique, économique et sociale.

Ce dispositif est notamment indispensable, last but not least,  à la réussite de la nouvelle approche sur les méthodes à venir de protection du Tigre de l'Amour décidée en juin dernier par l'Institut Severtsov d'Ecologie et d'Evolution de l'Académie des Sciences russe et des chercheurs associés comme Viktor Yudin et Dale Miquelle.

Ce travail d'actualisation avait duré 6 mois. Il avait déjà produit un document d'orientation approuvé par les participants de la Conférence internationale "Le Tigre de l'Amour dans le Nord - Est asiatique : Problèmes de Conservation au 21ème siècle" qui s'était tenue à Vladivostok des 15 au 17 Mars 2010.

http://premier.gov.ru/tiger/eng/news/11211/

Partager cet article
Repost0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 09:19

IF HOPE CAN BE, YOUTH IS THE ONLY VEHICLE

During the worst dog-days since political creation of Russia in tenth century (on a territory including present Ukraine, Belarus, Lituania, eastern Poland and North Eastern Slovaquia) with monstruous mortality rates, original educative projects for future are blooming. It is now in central Siberia (Altaï region) after action of Yuri Bersenev towards scholars in Zov Tigra National Park (Primorye). 

Darkness is not the whole reality.

 

«Protected Areas for a Living Planet“ project supported «Gornaya Kolivan 2010» Summer Expedition in Altaisky Kray for the schoolchildren of three Siberian regions

The main goal of the camp is to involve schoolchildren into nature conservation process, teach them to study ecological processes and forest complexes resurrection. The schoolchildren and teachers will attend field biology, plants determination, nests making and so on.

It is no coincidence that the camp is located on the bank of the river Belaya that flows down the slopes of Tigireksky Ridge. This area is supposed to be included into the planning protected area. “Gornaya Kolivan” National Park is planned to be established in 2013.

Altai - Sayan programme of WWF supported the feasibility study for establishing the protected area years ago. Preliminary Gornaya Kolivan was planned to be established as a Nature Park - the proteced area of regional governance. No doubt that the decision to raise the status up of the planning protecxted area up to the National Park - the federal governance  - will secure better finance and management.

The data gathered by summer expedition’s participants will be used for National Park’s borders project preparation.

http://www.wwf.ru/resources/news/article/eng/6973

You can contact tatiana Ivanitskaya, Altaï Sayan Ecoregion Press Officer

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 10:38

Wild Tiger Numbers are At Historic Low

Wildlife Conservation Society's Dr. John Robinson Cites the Need for U.S. Government Leadership

At a briefing for the House Natural Resources Committee, Wildlife Conservation Society Executive Vice President for Conservation and Science Dr. John Robinson spoke of the dire state of tigers in the wild and the need for urgent support from the highest levels of the United States government.

"Wild tiger numbers are at an historical low. Today there is no evidence of breeding populations of tigers in Cambodia, China, Vietnam, and DPR Korea. With roughly 3,000 wild tigers left and only 1,000 of them being breeding females, the state of tigers is grim," said Dr. John Robinson. "President Obama and his administration have a chance to play a critical part in saving these iconic creatures by taking an active role at the Global Tiger Initiative Summit in St. Petersburg at the end of this year."

The global demand for tiger products and their illegal trade has increased exponentially. Saving the last remaining tigers will be futile if there isn't immediate, substantive and sustained progress in improving landscape connectivity, and ensuring infrastructure development does not impact tiger landscapes. The WCS goal is to increase tiger numbers by 50 percent during a ten-year period in eight priority landscapes where WCS works across Asia.

The WCS Solution: Protecting Source Sites

While approximately 1.5 million sq. km of suitable habitat still remain in Asia, tigers are now restricted to small pockets, mostly in protected areas. A recent WCS analysis has identified 42 "source sites," so termed because these areas contain concentrations of tigers that have the potential to repopulate larger landscapes. Source sites were defined as having the potential to maintain more than 25 breeding females, being embedded in a larger landscape with the potential to contain more than 50 breeding females, having an existing conservation infrastructure, and having a legal mandate for protection. These sites contain the majority of the world's remaining tigers.

While recognizing that the long-term goal is to conserve an Asia-wide network of large, tiger-permeable landscapes, the immediate priority must be to ensure that the last remaining breeding populations are protected and continuously monitored.

U.S. Government Leadership on Tigers Matters

Though some of the financial resources need to effectively manage these source sites is already being committed by range-state governments, U.S. government support for on the ground tiger conservation is critical. No other nation other than the U.S. has dedicated funding for charismatic species such as tigers.

"The administration has a chance to step up to show commitment to the plight of tigers, just as the tiger range nations of Asia have done by convening this summit in St. Petersburg," said WCS Executive Vice President of Public Affairs John Calvelli. "Congress can do its part for tigers by enacting the H.R. 1454 Multinational Species Conservation Funds Semipostal Stamp Act, which would directly support on-the-ground tiger conservation efforts through the sale of postal stamps, and by supporting increases for the U.S. Fish and Wildlife Service Rhino-Tiger Conservation Fund in the FY11 Interior Appropriations Act."

Since 1994, the U.S. Fish and Wildlife Service has administered the Rhino-Tiger Conservation Fund for anti-poaching programs, habitat and ecosystem management, development of nature reserves, wildlife surveys and monitoring, management of human-wildlife conflict, public awareness campaigns and other conservation efforts related to rhino and tiger survival. Between 2005-2009, the U.S. Fish and Wildlife Service has invested $9 million in direct funding for this program generating over $15 million in additional matching funds from private corporations and foundations. Other U.S. government agencies such as the U.S. State Department, USAID, U.S. Forest Service International Programs etc have consistently supported tiger conservation projects and efforts.

In addition, the U.S. government can play a critical role in negotiating international treaties and obligations and advocate for tiger conservation, particularly with those countries that have escalated the trade in tigers and tiger parts.

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 10:14

Amit Jethwa, inlassable défenseur des lions indiens du Gujarat et pourfendeur intrépide de la corruption des autorités de cet Etat et leurs liens avec les mafias d'Asie du Sud de trafic de grands fauves en pièces détachées, a été assassiné par deux tueurs à moto le 20 Juillet dernier. Il avait 33 ans. Les meurtriers, désarçonnés par leur victime, se sont enfuis à pied sous les yeux de policiers passifs.

Le lendemain du meurtre, des représentants d'associations non gouvernementales et de simples citoyens ont manifesté à Ahmedabad, capitale de l'Etat, pour exiger une enquête indépendante sur son assassinat. Depuis lors, Dinu Solanki, le commanditaire présumé, est introuvable. Il a toutefois transmis un communiqué à trois quotidiens gujaratis, expliquant qu'il n'avait rien contre Amit Jethwa, alors même qu'il l'avait menacé de mort plusieurs fois publiquement. Solanki est un député du BJP, le grand parti "nationaliste" hindou. Il avait ouvert une mine illégale dans le Parc Naturel de Gir, où vivent les lions sauvages comme ceux  du centre de reproduction ouvert il y a quelques années. A. Jethwa était en train de faire capoter ce projet criminel. Le BJP dirige le Gujarat depuis 2001. Il a à sa tête Narendra Modi, brillant politicien représentant de l'aile dure du Mouvement, dont de nombreux politologues indiens pensent qu'il a de grandes chances de devenir Premier Ministre de l'Union Indienne dans le futur.

http://en.wikipedia.org/wiki/Amit_Jethwa

L'une des nombreuses actions d'Amit Jethwa avait permis l'arrêt du braconnage intensif des lions en 2007, dont les morceaux étaient vendus comme "tiger products" sur les marchés d'Asie du Sud et d'extrême Orient.

Aujourd'hui, le nombre de ces animaux est de 411, un effectif jamais atteint depuis leur protection juridique totale, en 1905 (ils étaient 13 à l'époque). Le gouvernement iranien envisage d'en importer pour reconstituer la souche disparue dans ce pays depuis plus de 60 ans.Jusqu'au début du 19ème siècle, les lions occupaient de vastes espaces de forêts ouvertes dans l'Ouest et le centre de l'Inde. 180 lions sont nés dans le centre de reproduction depuis 2007.

Grâce lui soit rendue. En tout Honneur et toute Gloire. A tout jamais.

Sa vie fut un exemple, qui sera suivi. Avec une détermination décuplée.

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 05:55

POINT DE RUPTURE II

Alors que la Chine (voir page précédente) et le Pakistan subissent une mousson diluvienne, la Russie brûle.

Depuis des semaines, canicule inconnue en 130 ans d'existence de relevés météorologiques.

Des tourbières qui s'enflamment comme de l'étoupe.

Des flammes qui atteignent 300 mètres de hauteur en 20 minutes.

7000 incendies sur le territoire de la Fédération.

14 régions en état d'urgence.

Quatre vingts villages carbonisés à ce jour.

Des autorités dépassées, dont les mises en scène ne trompent personne.

Masha Vinokurova, du WWF Russie, établit un lien direct entre les incendies actuels et les lois désastreuses sur la "gestion forestière" votées en 2007. Voir son article d'hier sur le site WWF RUSSIA. Informations largement reprises dans le Moscow Times de ce matin.

Son association et le Phoenix Fund s'étaient unis dès le mois dernier pour sauvegarder le territoire des léopards de l'Amour (Sud Ouest du Primorye) des incendies annuels aux conséquences catastrophiques (voir détail sur le même site).

Une population entre colère et désespoir, une presse très critique.

Un patriarche qui prie et appelle à prier pour LA PLUIE.

La Russie est comme le rhinocéros à fourrure imaginé par André Houot en 1989 "Tête brûlée, Chronique de la Nuit des Temps" dont le comportement avait été profondément affecté par l'incendie de forêt qui avait détruit sa famille et l'avait lui - même brûlé à la hure.

Jusqu'alors, les questions touchant à l'importance du changement climatique et à leur corrélation avec une protection effective du "bois et de l'herbe" russes restaient relativement marginales (bien qu'en récente progression) dans la population, et traitées de façon (pour le moins) cavalière par les autorités. Le 5 Juin dernier, un garçon n'avait pas hésité à interpeller Vladimir Poutine sur le laxisme de son gouvernement dans le domaine de la protection de l'environnement, lors d'une visite à Lossiny Ostrov, une réserve d'élans, qu'il effectuait avec des écoliers.

L'indifférence des uns et l'impunité des pratiques des autres sont en train de se consumer.

André Berelowitch (dans "La Hiérarchie des Egaux", Le Seuil, 2001) a montré à quel point le "Temps des Troubles" (1598 - 1613) avait modifié en profondeur le comportement politique des Russes.

Le "temps des ténèbres" d'aujourd'hui pourrait bien avoir un rôle semblable de catalyseur.

Dans quelques semaines (15 -18 Septembre) le Sommet international du Tigre doit se tenir à St Petersbourg, dans une Russie meurtrie et même peut être encore en feu.

En Décembre, ce sera le Sommet de Cancun, au Mexique, sur les changements climatiques, qui s'annonce aussi mal que le désastreux sommet de Copenhague de décembre dernier. 

Dans l'un comme dans l'autre cas, la véritable priorité est l'adoption par la Russie d'une politique autonome de restauration "du bois et de l'herbe" qui sont les premiers et véritables protecteurs du pays. Le malheur génère souvent une prise de conscience. Il est temps. Depuis quelques années, dans un contexte de plus en plus dégradé, les tigres russes ont commencé à dévorer les léopards de l'Amour, encore 10 fois moins nombreux qu'eux. A ce jour, l'ouverture du centre de reproduction destiné à sauver les félins les plus rares au Monde, n'a toujours pas reçu l'autorisation des autorités.



Partager cet article
Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 04:41

Il y a un an, j'ai écrit sur ce blog "Free Tigristan, vers la guerre des barrages" (12 Juillet) et "Le Dragon Vert, pour la Paix en Eurasie" (15 Août), m'efforçant de montrer que demain comme hier, c'est l'ETAT D'ESPRIT collectif qui orienterait les choix sociétaux décisifs, et que celui - ci était directement tributaire du PAYSAGE dont la société bénéficiait ou, plus fréquemment, qu'elle s'infligeait à elle - même. J'arrivais à la conclusion que l'évolution progressive du paysage vers le plus haut degré de naturalité était LA PRIORITE pour une recoalescence de rapports sociaux équilibrés.

 

LE VERDICT DES TROIS GORGES

Aujourd'hui, les terribles inondations que subit la Chine ramène le désormais célèbre "Barrage des trois Gorges" dans le champ de la réalité écologique et confronte directement les dirigeants aux limites de leur idéologie domesticatrice.

Depuis des millénaires, les "Empereurs hydrauliques" sont mandatés pour "apaiser la Fureur du Dragon", le pays étant périodiquement confronté à des modifications importantes du cours de leurs deux principaux fleuves notamment, le Huang Ho ( Fleuve Jaune, riche en limons) et le Yang Tse Kiang (Fleuve Bleu). Sur le plan historique, les autorités, après une phase initiale de recherche de partenariat politico religieux avec les fleuves, ont progressivement choisi la voie de la domestication de ceux - ci. L'érection de l'édifice le plus important au Monde dans sa catégorie, le Barrage des Trois Gorges, marquait le triomphe ultime de l'Homme Chinois sur la Nature Sauvage du pays, dont il devenait le Maître absolu, et devenait le symbôle de l'accession du pays au statut de Superpuissance.

ELECTROCHOC

En 2003, on proclama que la structure était conçue pour résister aux pires inondations depuis 10 000 ans.

En 2007, les Autorités avancèrent une nouvelle estimation, évoquant les pires inondations depuis 1000 ans, et en 2008, elles évoquèrent les pires inondations depuis 100 ans ... Aujourd'hui, Cao Guangjing, le Directeur de la Corporation des Trois Gorges, jusqu'alors connu pour ses avis orthodoxes et optimistes quant aux bienfaits du plus grand barrage du monde, a expliqué que "celui - ci pouvait faire face à des débits de 87 000 mètres cubes par seconde, mais qu'au delà d'un courant de 122 000 mètres cubes par seconde, le barrage serait en danger, sa capacité de contôler le débit n'étant pas illimité".

La semaine dernière, l'eau a atteint un débit de 70 000 mètres cubes par seconde, parvenant à 20 mètres du sommet du mur de retenue (175 mètres). Le niveau est redescendu depuis, mais on attend des précipitations importantes pour les semaines à venir. L'Euphorie est un Autisme, une "Folie des Grandeurs". Les Chinois redécouvrent aujourd'hui l'indomptabilité du Dragon. La civilisation Chinoise va vraisemblablement subir, dans de courts délais, un véritable électrochoc paradygmatique quant à ses conceptions environnementales.

 

LE PRINCIPE PARTENARIAL

La "Mise au Point" vaut pour l'Eurasie dans son ensemble. Le point d'équilibre n'est pas la situation actuelle, mais celle d'ecosystèmes  COMPLETS (représentés par l'ensemble des agents de la Pyramide trophique). Le travail de restauration est immense, mais primordial, car déterminant pour notre équilibre social et biologique. J'ai montré, dans un article publié au début de ce mois dans la revue scientifique russe "RHYTMES" et cautionné par le département de Zoologie de l'Université de St Petersbourg,  la richesse passée du Dragon Vert alluvial à l'époque médiévale, qui abritait, en Asie centrale, tous les plus grands félins, des esturgeons aussi volumineux qu'un grand hippopotame mâle, et même quelques descendants de rhinocéros à fourrure "préhistoriques". En Europe orientale, de nombreuses espèces "forestières" s'épanouissaient dans la steppe marécageuse et lacustre, de même que des  léopards et des tigres. Aux 16ème et 17ème siècles encore, les Cosaques ukrainiens chassaient des esturgeons d'une tonne dans le Dniepr, et des chameaux "de Bactriane" réensauvagés...

En France aussi, le lit majeur des grands cours d'eau était couvert de forêts humides exubérantes s'apparentant à de véritables jungles pendant tout le Haut Moyen Âge. L'Europe a depuis lors, perdu 99,5% des ses forêts alluviales de saules, peupliers et tamaris.

Comme le ritualisent les shamans sibériens : APRES LE DEMEMBREMENT, LE REASSEMBLAGE.

La tâche la plus urgente est la reconstruction du Dragon, écaille par écaille, barbule par barbule, griffe par griffe.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 05:10

1000 ANS DE SOLITUDE

Des spécialistes britanniques envisagent la réintroduction du lynx eurasien dans le comté de Kent, au Sud - Est du Royaume Uni. Cet animal pourrait à la fois attirer les touristes et protéger les forêts en diminuant les populations de cerfs, très importantes dans la contrée. Plus dramatiquement et précocement que partout ailleurs en Europe, l'histoire des relations entre hommes et grands prédateurs sauvages fut celle de l'organisation institutionnelle d'une extermination totale. L'ours fut éradiqué au début du 12ème siècle, et le loup au début du 15ème siècle.

Le lynx eurasien fut le premier des trois grands fauves d'Europe occidentale à disparaître du Royaume Uni, il y a au moins 1000 ans, si ce n'est beaucoup plus (entre 1400 et 2000 ans).

Son retour programmé montre que si les conditions écologiques le permettent, un prédateur peut vraiment réoccuper une région qu'il n'occupait plus depuis une très longue période.

Les tigres ont disparu d'Europe à une date plus récente que ne le firent les ours (et a fortiori les lynx)  de Grande Bretagne ...

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 10:32

LE CHEMIN VERS L'ANTRE DU DRAGON

La Russie devrait créer 9 nouvelles réserves naturelles et 13 nouveaux parcs nationaux  de l'Ouest à l'Est de son territoire d'ici à 2020, concernant une superficie totale équivalente à celle de la Suisse.

A plus long terme, le WWF Russie recommande la création de 70 réserves naturelles et 71 parcs nationaux.

Voir la carte détaillée sur la page

http://assets.panda.org/img/original/pas_russia.bmp

Serait ce le début de l'ERE DU DRAGON ?

 

 

Polar bears, walruses, sea otters, and other endangered species are all set to benefit from a Russian decision to boost its national protected areas to nearly 3 percent of its territory by 2020, a move which helps the country to meet its international obligations to protect biodiversity.

The Russian government’s decision establishes 9 new nature reserves and 13 national parks covering a total area of over 3.8 million ha by 2020. Russia is also introducing marine buffer zones of over 1 million ha.

“For the first time, development of protected areas in Russia will be based on the analysis of all available data on biological diversity of Russia”, said Vladimir Krever, WWF-Russia biodiversity coordinator.

“The creation of protected areas is crucial to save Russia’s diverse and unique biodiversity,” he added.

An existing 9 reserves and 1 national park will see their areas increased by 500 thousand ha.
The decision was based on an analysis of WWF in cooperation with The Nature Coservancy and MAVA Foundation, carried out between 2006-2008, and is aimed at fulfilling Russia’s commitment under the Convention on Biodiversity to establish effective protected area systems that safeguard biodiversity.

The UN has declared 2010 the International Year of Biodiversity, culminating in October at the 10th Conference of the Parties in Nagoya. WWF is calling on governments in Nagoya to adopt a clear roadmap and allocate additional financing to halt biodiversity loss by 2020.

“We need to understand that protecting biodiversity means not only protecting nature but also our economy and wellbeing. “ By allowing biodiversity loss to continue we are undermining our future ,” said Rolf Hogan, Biodiversity Manager at WWF International .

Over 300 experts provided original data for the analysis and took part in the discussion. On the basis of this data WWF assessed representativeness of the existing system of federal protected areas and worked out a framework for its further development.

As a result, WWF recommended the creation of 70 extra nature reserves and 71 national parks in Russia. Experience has shown that creating more than 2 federal protected areas a year is difficult, so implementation of WWF recommendations will be extended over a few decades. WWF through its members and corporate partners will raise funds to help the Ministry implement the framework.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens