Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 07:28

Un tigre solitaire qui possède un immense territoire au sein du parc national de Bannerghatta (Karnataka, Ghats occidentaux, Inde du sud-ouest) ne trouve pas de femelle. Le temps passe, et il manifeste sa frustration de façon de plus en plus ostensible et spectaculaire. Ses feulements résonnent dans toute la région. Les autorités forestières cherchent une solution, évidente sur le papier, mais complexe à concrétiser dans un délai "raisonnable"... The New Indian Express, hier. Bosky Khanna.

  http://www.newindianexpress.com/cities/bengaluru/2019/aug/11/lone-tiger-in-bannerghatta-national-park-searches-high-and-low-for-a-mate--2017250.html

Partager cet article
Repost0
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 06:54

Dans la région de la forêt de Gir (côtière de la mer d'Oman, Gujarat), il apparaît que les lions asiatiques ont divisé par 10 la superficie de leurs territoires communautaires respectifs au cours de ces dernières années. Malgré les essaimages réguliers depuis le début des années 2000, il n'y a clairement plus assez de place pour que les lions puissent mener une vie normale. Les autorités du Gujarat ayant une vision étroitement patrimoniale des lions (elles en revendiquent le monopole), tout est fait pour éviter le transfert d'un petit groupe de ces animaux vers la réserve de Palpur-Kuno, dans le Madhya Pradesh voisin, malgré tous les problèmes de maladie d'une part, de conflictualité avec les populations humaines riveraines d'autre part que ceci induit forcément, avec d'impressionnants taux de mortalité chez les grands félins, qui corrigent partiellement mais n'annulent pas une importante augmentation de la population. Ainsi, l'évolution des effectifs léonins est suivie mais les résultats ne sont pas rendus publics. On reste sur le "chiffre officiel" de 523 individus issu du recensement de l'année 2015. Mais les milieux informés évoquent à mots couverts un nombre de 800 grands félins, ce qui a fini par fuiter... La controverse entre le Gujarat et le Madhya Pradesh, relancée depuis la publication, le 29 juillet dernier, des résultats officiels sur les populations tigréennes délivrant un satisfecit appuyé au gouvernement de Bhopal, va inévitablement s'intensifier. La "guerre des lions" redevient une guerre de mouvement...  The Times of India, ce jour. Himanshu Kaushik (TNN).

https://timesofindia.indiatimes.com/city/ahmedabad/big-cats-in-gujarats-gir-forest-now-prefer-small-ventures/articleshow/70624767.cms

Actualisation au 13 Août.  D'autant qu'avec l'évolution de la situation, le lien séculaire entre lions et populations locales est en train de se briser. Times of India. Himanshu Kaushik (TNN).

https://timesofindia.indiatimes.com/city/ahmedabad/love-lost-for-lions-in-home-turf-gir-sanctuary/articleshow/70651398.cms  

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 09:43

La déforestation légale est peut être la plus grande menace pour le tigre malais. Dans le complexe forestier de Belum - Temenggor (essentiellement situé dans l'état malaisien du Perak, avec une petite partie septentrionale dans l'extrême sud de la Thailande), les activités croissantes de l'industrie du bois en Malaisie coïncident avec une division par trois des populations tigréennes du secteur en moins de huit ans... FMT News, hier. Robin Augustin. 

https://www.freemalaysiatoday.com/category/nation/2019/08/09/legal-logging-biggest-threat-to-tigers-says-green-activist/

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 09:30

C'est en se réappropriant leur culture que les communautés indonésiennes préserveront le tigre à Sumatra et feront croître sa population en qualité comme en quantité, comme ils le faisaient autrefois. Le grand félin, affublé de sobriquets tels que silek harimau, datuk, ompuk, était tout simplement un proche voisin. Et ami, à l'occasion. The Jakarta Post, avant-hier. 

  https://www.thejakartapost.com/life/2019/08/08/sumatran-tigers-could-be-saved-through-cultural-approach-activist-says.html

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 09:10

En Chine, la présence de tigres est confirmée au Tibet (district de Medog, frontalier de l'Arunachal Pradesh indien). Trois photos prises par des cameras infra rouge à l'automne dernier l'attestent. Dans les années 1990, la population de grands félins était estimée à 11 individus dans ce secteur. Ces dernières années, les villageois ont fréquemment observé des empreintes. Les cerfs, proies préférentielles des grands félins, semblent être assez nombreux. Les scientifiques espèrent désormais disposer d'un plus grand nombre de caméras en septembre et octobre prochains, pour se faire une idée plus précise du nombre de tigres, et de leur comportement. China Daily, avant-hier. Li Yingking et Hou Likiang.

  http://www.chinadaily.com.cn/a/201908/08/WS5d4b646ea310cf3e355647c2.html

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 08:35

Les tigres frère et soeur Pavlik et Yelena, transférés en mai dernier du Centre de Réhabilitation du Primorjé vers la région de l'Amour (réserve Khingan), préparent séparément l'hiver à venir, chacun dessinant ses propres itinéraires. Depuis trois mois, ils se nourrissent surtout de sangliers, wapitis, chevreuils et blaireaux. Ils tuent et dévorent aussi, occasionnellement, des loups, et il y a quelques jours, une carcasse d'élan a été découverte... Amur Tiger Programme, hier.

  http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25916   

Partager cet article
Repost0
6 août 2019 2 06 /08 /août /2019 06:20

L'Institut Severtsov vient de publier son dernier rapport en langue anglaise sur les grands félins de Russie (tigres, léopards du Caucase et d'extrême orient, panthères des neiges).  Amur Tiger Programme, hier.

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25909

La publication complète de 139 pages (qui inclut notamment les données les plus complètes jamais publiées sur l'histoire récente des léopards du Caucase) est directement accessible ici : 

https://drive.google.com/file/d/1wMHtsVEFi3CkHLEj8Iwx3_KdaSmfhcOT/view

Over the last decade, populations of rare mammal species, particularly big cats,
have been intensively studied and restored in Russia. For this purpose, the Permanent
Expedition of Russian Academy of Sciences for study of Russian Red Data Book animals and other key animals of Russian fauna included into A.N. Severtsov Institute of Ecology and Evolution of Russian Academy of Sciences was organized. In the framework of the Permanent Expedition, the Severtsov Institute of Ecology and Evolution runs a number of projects on big cats that are rare not only in Russia but also globally, specifically the Amur tiger, the Amur leopard, and the Snow leopard . Thanks to efforts to restore the Amur tiger population in the north-west of the Russian part of its range, a method of rehabilitation and releasing orphan tiger cubs back into the wild was developed, and has proved effective. Female tigers released in the Amur and Jewish autonomous regions of Russia have already produced offspring and have thus formed a new group of this species. The reintroduction of the Caspian tiger in Central Asia and Kazakhstan is currently under discussion. The program of restoring (reintroducing) the Caucasian leopard in the Caucasus is also in progress : the first animals released by the Leopard Recovery Center in the Caucasus have successfully adapted to living in the wild. These studies were published in the book of abstracts of the International Workshop on Rehabilitation and Reintroduction of Large Carnivores, held in Moscow on 25–27 November 2015 , and in the monograph on the snow leopard  published in 2016, which paid considerable attention to our work on the rehabilitation and reintroduction of the Amur tiger as a method to restore populations of big cats. Intensive work is ongoing in the Land of the Leopard National Park, where the number of Amur leopards is increasing thanks to enhanced protection measures.

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2019 2 06 /08 /août /2019 06:09

Dans la baie d'Olga (réserve Kronotsky, Kamtchatka), un grizzly a observé les mouvements d'une baleine grise pendant une minute, puis a tenté de reproduire ceux-ci... Voir la vidéo sur "The Siberian Times", hier.

https://siberiantimes.com/other/others/news/on-the-same-wavelength-a-brown-bear-filmed-mimicking-a-gray-whale-in-kamchatka/

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 06:31

Ceci fait suite à "Déséquilibre et blocage" mis en ligne le 30 juillet.

Au cours des quatre dernières années, dans le Nord-Est de l'Inde, des tigres "ancestraux" génétiquement distincts des autres grands félins du sous-continent indien ont continué à décliner démographiquement.  Selon une étude dirigée par le biologiste Qamar Qureshi, la repopulation de quatre réserves en particulier est cruciale pour la solidification de la diversité des grands félins. Ainsi, Buxa (Bengale occidental) et Dampa (Mizoram) peuvent être approvisionnées par des tigres en provenance de Kaziranga (Assam).  Plus au Sud, en Inde du centre-est,  Simlipal (Odisha) et Palamau (Jharkand) doivent bénéficier d'un apport similaire, d'une provenance qui reste à définir et identifier à l'heure actuelle.

En effet, l'Inde a été historiquement peuplée par des tigres en provenance des jungles de Chine du Sud et de l'actuelle Birmanie. Leurs populations du Nord-Est ont donc un caractère ancestral. Celles - ci se sont ensuite étendues à l'Inde du centre-est, où elles sont aujourd'hui en déclin et totalement séparées de leurs populations-soeurs plus septentrionales. 

D'autres populations génétiquement uniques existent dans les Ghats occidentaux, sous le col de Palghat qui relie le Tamil Nadu et le Kerala. Elles sont démographiquement minuscules et totalement séparées de l'Inde centrale.

Le principe de doublement des effectifs de façon indiscriminée  devrait donc laisser la place à une priorité aux populations "racines" génétiquement distinctes de celle du groupe majoritaire, combinée à une connection transfrontalière plus efficace entre les populations de même type entre Inde, Nepal, Bhoutan, Bangladesh et Birmanie. Voir le détail, avec graphiques et photographies, dans : Hindustan Times, hier. Jayashree Nandi. "Repopulating tiger reserves".

https://www.hindustantimes.com/india-news/re-populating-tiger-reserves/story-ZiwUtTuvtGO8dhZIMjgpHN.html

Actualisation au 7 août. Un autre rapport montre par ailleurs l'ampleur des bénéfices économiques potentiels que peut procurer la sauvegarde effective des réserves à tigre. Mongabay, Mayank Aggarwal.

https://india.mongabay.com/2019/08/save-tiger-reserves-reap-trillions-in-economic-benefits-says-report/

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2019 6 03 /08 /août /2019 07:33

INSTINCT DE SURVIE. 1 million d'arbres pour la Sibérie en feu. The Siberian Times, hier.

https://siberiantimes.com/other/others/news/one-million-trees-to-heal-burnt-siberian-taiga/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens