Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2023 4 08 /06 /juin /2023 05:38

Au large de la péninsule Valdès (Patagonie argentine), des goélands du Kelp (Larus dominicanus) , en croissance démographique du fait de la pêche industrielle, se nourrissent de la graisse des baleines franches australes, en collectant directement celle-ci sur leur dos quand les cétacés font surface.

C'est particulièrement le cas en cette période de l'année, où l'hiver austral s'intensifie, nécessitant un puissant apport lipidique pour renforcer une couche de gras hypodermique protectrice du froid pour les oiseaux marins. Les goélands agissent ainsi depuis 1996, si ce n'est avant, mais ils le font de plus en plus, et sont de plus en plus nombreux à le faire.

https://archive.ph/20130105065559/http://www3.interscience.wiley.com/journal/119942735/abstract?CRETRY=1&SRETRY=0

La situation est particulièrement éprouvante pour les baleineaux, qui s'exposent beaucoup plus largement que les adultes (ces derniers tendent à ne faire émerger que leur évent). Les blessures infligées sont profondes, et parfois longues de plus d'un mètre, évoquant les cavités réalisées par le pic noir dans les troncs des hêtres où il établit sa résidence, ou celle des résineux où il trouve sa nourriture. 

De nombreux jeunes meurent ainsi avant l'âge d'un an. Voir le détail dans l'étude publiée hier dans "Biology Letters", et le résumé illustré de Marianne Guénot mis en ligne le même jour sur le site du « Insider ».

https://royalsocietypublishing.org/doi/full/10.1098/rsbl.2023.0119

https://www.businessinsider.com/gulls-learned-eat-whale-blubber-sometimes-peck-babies-to-death-2023-6?r=US&IR=T

Simbad le marin évoquait "l'oiseau roc", qui se nourrissait d'éléphants...

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2023 1 05 /06 /juin /2023 05:58

La croissance démographique des tigres dans le secteur du parc national de Dudhwa (Uttar Pradesh, Inde septentrionale) tend à rendre la vie des individus subadultes plus dangereuse dans ces contreforts himalayens. La semaine dernière, 2 d'entre eux sont morts du fait de combats territoriaux (le corps d'un mâle de 2 ans a été découvert mercredi, et une jeune tigresse a fini par mourir de septicémie provoquée par une ancienne blessure, samedi). Voir le détail dans l’article de Kanwardeep Singh (TNN) mis en ligne ce jour sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/city/bareilly/young-tigers-face-survival-challenges-due-to-encroachment/articleshow/100752029.cms

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2023 4 01 /06 /juin /2023 06:11

En octobre dernier,8 guépards namibiens avaient été introduits dans le parc national de Palpur Kuno* (Madhya Pradesh), en enclos dans un premier temps. Ils avaient été rejoints par 12 congénères sud-africains en janvier de cette année. Trois d'entre eux sont décédés en mars. Sur les 17 restants, 7 ont été libérés, 7 autres, dont 2 femelles, le seront dans la troisième semaine de juin. Les 3 derniers, originaires de Namibie auront besoin d'un peu plus de temps pour une opération semblable. Voir le détail dans la dépêche d’Agence de Presse PTI mise en ligne hier sur le site du Times of India.

 https://timesofindia.indiatimes.com/india/seven-more-cheetahs-to-be-released-into-wild-at-kuno-national-park-by-june-third-week/articleshow/100656726.cms

* Le parc de Palpur Kuno devait, au cours des années 2010, accueillir des lions asiatiques en provenance du Gujarat voisin, mais, pour des motifs "à caractère patrimonial" les autorités de cet Etat avaient refusé...

Partager cet article
Repost0
30 mai 2023 2 30 /05 /mai /2023 05:43

Cet article a été actualisé au 31 mai, puis au 2 juin.

Etat d'Uttar Pradesh (Inde du Nord, contreforts himalayens). Jagdish Kumar, 50 ans, fermier du village de Katoha, situé à proximité de la réserve à tigres de Dudhwa, est mort avant-hier sous les crocs d'un grand félin lancéolé. Son corps partiellement dévoré (les jambes avaient été mangées) a été retrouvé hier. L'eau manque dans la région, ce qui pousse les fauves hors de la jungle. Depuis le mois dernier, 1à attaques sont intervenues, du fait de tigres et de léopards' entraînant la mort de 3 personnes. Le 27 mai, 4 fermiers avaient été blessés par un léopard. Voir le détail dans l’article de Kanwardeep Singh (TNN), mis en ligne ce jour sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/city/bareilly/tiger-kills-farmer-in-dudhwa-partly-eaten-body-found/articleshow/100606554.cms

Pendant ce temps, dans le centre du pays (Madya Pradesh), les inspecteurs du Tiger Project s'assurent de la sécurité d'une tigresse accompagnée de ses 4 petits dans le secteur de Walmi, proche de Bhopal, où les activités économiques, particulièrement de construction et de transport, sont intenses. Voir le détail dans l’article d’Ashutosh Shukla (TNN) mis en ligne ce jour sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/city/bhopal/on-mission-to-protect-bhopals-stripes-ntca-team-in-tiger-corridor/articleshow/100614249.cms

Actualisation au 31 mai. Au lendemain de son premier meurtre, le tigre himalayen a récidivé en tuant un autre fermier de 50 ans, Ashok Kumar, à 100m de son village, Aliganj. Voir le détail dans l’article de Keshav Agarwal mis en ligne sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/city/bareilly/tigers-kill-2-farmers-in-2-days-in-pilibhit-kheri/articleshow/100634502.cms

Actualisation au 2 juin. Nouvelle victime (du même tigre ou d'un autre), dans le même secteur : le fermier de 40 ans, Rajaram, du village de Madhiya, a été tué dans la soirée du mercredi 31 mai. Il semble que cette fois-ci, il s'agisse d'une attaque accidentelle, car son corps a été retrouvé intact bien qu'environné des empreintes d'un grand félin. Voir le détail dans l’article de Kanwardeep Singh (TNN) mis en ligne sur le site du Times of India.

 

https://timesofindia.indiatimes.com/city/bareilly/tigers-kill-3-farmers-in-4-days-in-terai-region/articleshow/100689858.cms

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2023 7 28 /05 /mai /2023 07:19

Cet article a été actualisée au 31 mai.

La partie indienne des mangroves Sundarbans, dans le delta du Gange -Etat du Bengale occidental-  (célèbres pour leurs tigres "mangeurs d'hommes" - semi-aquatiques, ils attaquent les pêcheurs directement dans leurs barques -)* est la région du monde la plus densément équipée en panneaux solaires, pour permettre aux services d'urgence vitale à continuer à fonctionner lors des cyclones et des inondations submersives qui prennent et vont prendre de plus en plus de puissance du fait des modifications climatiques. Les panneaux solaires sont également munis, dans les zones fortement anthropisées, de systèmes de flash à déclenchement automatique pour repousser les tigres qui vagabondent dans les agglomérations. Voir le détail dans l’article de Zeeshan Javed (TNN) mis en ligne ce jour sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/india/solar-revolution-comes-to-tiger-country-sundarbans/articleshow/100560443.cms

Actualisation au 31 mai. * Dans la partie bangladeshie de la mangrove, qui représente près de 60% de sa superficie totale, les tigres sont encore plus nombreux qu'au Bengale occidental ( 114 en 2018 au Bangladesh, 96 en Inde en 2022), mais la dynamique des populations est bien différente. Alors qu'en Inde, les effectifs ont augmenté progressivement depuis 2004 (on y comptabilisait alors 76 individus), ils se sont effondrés au Bangladesh (2004 : 440 individus ; 2015 : 106). Au cours de ce siècle, 300 personnes et 49 tigres sont officiellement décédés à la suite de conflits entre communautés humaines et grands félins. Les autorités commencent désormais à s'inspirer du voisin indien pour une meilleure protection des uns et des autres. Voir l’article de Rafiqul Islam mis en ligne sur le site de Mongabay.

https://news.mongabay.com/2023/05/bangladesh-tries-fences-to-tackle-growing-human-tiger-conflict-in-sundarbans/

Partager cet article
Repost0
24 mai 2023 3 24 /05 /mai /2023 08:28

Dans la réserve à tigres de Bor (Etat du Maharashtra, Inde centrale), un léopard a été tué par un tigre dans le cadre d'un conflit alimentaire. Les deux animaux étaient en compétition pour la consommation d'une femelle sambar. On ignore lequel des 2 avait au préalable tué le cervidé. Voir le détail dans la dépêche de l’Agence de Presse TNN mise en ligne ce jour sur le site du Times of India.

 

https://timesofindia.indiatimes.com/city/nagpur/tiger-kills-leopard-in-fight-over-kill/articleshow/100461105.cms

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2023 2 23 /05 /mai /2023 06:58

5000 graines de pin de Corée plantées dans la réserve de Poltavsky, charpentes du toit de la maison commune.  La réserve "Poltavsky" est située dans la partie occidentale du Krai de Primorsky, sur le territoire du district urbain d'Ussuriysk et du district municipal d'Oktyabrsky. Elle a une superficie de 119 000 hectares. Chevreuil, cerf tacheté, sanglier, renard, belette sibérienne, faisan, tigre de l'Amour et léopard d'extrême orient y vivent. La réserve a été fondée en juin 1963. À l'occasion de son prochain 60e anniversaire, le Centre du tigre de l'Amour, en collaboration avec la Direction de la protection de la faune et des aires protégées du KGBU, a organisé un événement de reboisement sur son territoire. Les participants  ont planté 5 000 plants de pin de Corée. Bien sûr, tous ne prendront pas racine, mais beaucoup pousseront et les forêts seront plus productives et accueillantes pour les animaux et les villageois. En effet, le pin de Corée est historiquement l'organisme vivant clef-de-voûte des forêts alluviales du bassin de l'Amour. La production de noix du pin de Corée (Pínus koraiénsis) détermine particulièrement le nombre de sangliers, qui constituent la base de l'approvisionnement alimentaire du tigre. Mais très concrètement, leur récolte est le fait de nombreux animaux, ainsi que des communautés humaines riveraines. Tout le monde les mange, carnivores compris. Nicolas Baïkov, au début du siècle dernier, avait déjà constaté que c'était également le cas du tigre lui-même... Le pin atteint jusqu'à 60 m de hauteur. La fructification d'un arbre à l'état sauvage se produit lorsqu'il atteint l'âge de 6 à 10 ans. Des récoltes abondantes de noix se produisent tous les 3-4 ans. Pendant cette période, environ 500 cônes peuvent être obtenus à partir d'un arbre. Un cône contient 140-150 graines.

 

Par ailleurs, une petite partie des semis a été plantée dans des établissements situés sur le territoire de la réserve. "La plantation de semis sur le territoire des colonies n'aidera directement ni le tigre ni d'autres animaux sauvages, mais cette composante de l'événement a une tâche différente - éduquer les écoliers et les étudiants au respect de l'environnement", a déclaré Sergey Aramilev, directeur général de la Centre du Tigre de l'Amour "Quand une personne plante des arbres de ses propres mains autour des endroits où elle vit, en prend soin et regarde comment ils poussent, elle commence à réfléchir à la façon d'éliminer les dommages à la nature dans son ensemble."

 

Voir le détail dans l'article mis en ligne ce jour sur le site du centre Alekseeva (Primorsky Krai) de Réhabilitation et de Réintroduction du Tigre de l'Amour.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1842/

5000 САЖЕНЦЕВ КЕДРА КОРЕЙСКОГО ВЫСАДИЛИ В ЗАКАЗНИКЕ «ПОЛТАВСКИЙ» В ПРИМОРСКОМ КРАЕ

Partager cet article
Repost0
22 mai 2023 1 22 /05 /mai /2023 06:42

En provenance du Parc National Valmiki (Etat du Bihar, arc Terai, Inde du Nord), un tigre mâle d'une dizaine d'années est entré dans une maison du village de Naika Tola (District du Champaran occidental) avant-hier matin, où il a fini par s'endormir, en présence de 3 enfants. L'animal a été capturé hier. L'opération a duré 6 heures. Les enfants sont sains et saufs. Voir le détail dans l’article de Farial Rumi & Tirthraj Kushwaha (TNN) mis en ligne hier sur le site du Times of India.

https://timesofindia.indiatimes.com/city/patna/tiger-rescued-from-west-champaran-village/articleshow/100388400.cms

Partager cet article
Repost0
21 mai 2023 7 21 /05 /mai /2023 06:37

Cet article a été actualisé aux 11,13, 23 et 29 juin 2023, puis par une illustration mise en ligne sur Facebook le 1er Juillet 2023.

Les attaques de bateaux par des orques, observés en Méditerranée depuis 3 ans, se poursuivent. Le dernier évènement répertorié en date concerne l'embarcation d'un couple de britanniques assaillie pendant une heure par 6 orques au moins au large des côtes marocaines. Précédemment, un yacht avait été attaqué le 4 mai au large de l'Espagne par 3 orques, les 2 plus petits observant la technique du plus grand avant d'entrer eux-mêmes en action. Deux jours auparavant, dans le même secteur, 6 orques avaient assailli une embarcation, un passager observant qu'à cette occasion, une mère montrait à son enfant comment s'en prendre au gouvernail...  Voir le détail dans l'article mis en ligne le 9 mai dernier sur le site du magazine allemand "Yacht", d'une part, et dans l’article de Sascha Pare mis en ligne il y a 3 jours sur le site de Live Science d'autre part.

https://www.yacht.de/special/seenot/seenot-totalverlust-nach-orca-attacke/?fbclid=IwAR1y1O3pmvIbPwCkR8kuK4rCiAmSALkeBEn9XGMulmUSzP3Kr4TSD8X8FKQ

https://www.livescience.com/animals/orcas/orcas-have-sunk-3-boats-in-europe-and-appear-to-be-teaching-others-to-do-the-same-but-why

Les scientifiques considèrent désormais que des cétacés expérimentés transmettent à d'autres leur expertise dans l'art de couler les navires. Voir le détail dans l’article d’Olivia Jones et Rohan Gupta, comportant plusieurs photos significatives, mis en ligne hier sur le site du Daily Mail.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-12105861/Killer-whales-teaching-sink-boats-say-experts.html 

Certains experts estiment que l'origine d'un tel phénomène est en lien avec une femelle violemment heurtée par un bateau il y a des années. Voir le détail dans l'article de Hilary Hanson mis en ligne hier sur le site du Huffington Post.

 https://www.huffpost.com/entry/orcas-sink-boats-europe_n_6468dc44e4b0ab2b97e7c8a0

Actualisation au 11 juin. Un skipper tchèque de 61 ans, Daniel Kriz, dont l'embarcation avait déjà été attaquée récemment, a subi à nouveau un assaut coordonné d'un troupeau d'orques, l'un d'entre eux repartant cette fois-ci avec un morceau de gouvernail dans la gueule. Le yacht, nommé "Bali 4.8", est un catamaran d'une quinzaine de mètres de longueur. Voir le détail dans l'article d'Elena Salvoni mis en ligne sur le site du Daily Mail.

https://www.dailymail.co.uk/news/exclusive/article-12174559/Astonishing-moment-killer-whale-rips-yachts-rudder-teeth.html

Actualisation au 13 juin. Depuis 2020 et l'expérience traumatisante de "WHITE GLADIS", matriarche d'un groupe d'une quarantaines d'orques, plus de 500 "accrochages" ont eu lieu entre cétacés et navires. Voir le détail dans l'article récapitulatif  de Scott Neuman mis en ligne sur le site de npr.

https://www.npr.org/2023/06/13/1181693759/orcas-killer-whales-boat-attacks

Actualisation au 23 juin. La fréquence des attaques augmente (20 pour le seul mois de mai 2023) et leur vigueur s'intensifie (comme lors du dernier évènement répertorié en date du 23 juin). Voir le détail dans l’article de James Callery mis en ligne sur le site du Daily Mail.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-12226947/Scary-moment-three-killer-whales-ATTACK-Ocean-Race-boat-crew-desperately-try-drive-off.html

Actualisation au 29 juin. Il s’avère que White Gladis, la matriarche initiatrice de la culture antagoniste vis-à-vis des embarcations, était enceinte quand elle fut heurtée par un bateau, accident à l’origine de son évolution psychologique et comportementale. Voir le détail dans l’article de Jessica Hamilton mis en ligne sur le site du Daily Mail.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-12246987/Killer-whale-named-White-Gladis-started-trend-animals-ramming-boats-pregnant.html

Actualisation au 1er Juillet 2023.  Illustration par James Maynard, éditée sur Facebook le 1er Juillet à 18h49mn.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10229333485699792&set=p.10229333485699792&type=3&locale=fr_FR

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2023 4 18 /05 /mai /2023 07:54

Dans l'Etat indien septentrional d'Uttarakhand, une tigresse de 5 ans en pleine santé a été transférée, dans la matinée d'avant-hier, du parc national Corbett* à la partie occidentale de la réserve Rajaji. Elle est le troisième grand félin lancéolé à être ainsi transféré (après une première tigresse en décembre 2020, puis un mâle le 9 janvier 2021), et deux introductions additionnelles doivent suivre,  dans le but de renforcer la dynamique démographique de la réserve, qui abrite aujourd'hui 37 tigres alors qu'elle a la capacité, en espace comme en nourriture potentielle, d'en héberger 83...Voir le détail dans l’article de Shivani Azad mis en ligne hier sur le site du Times of India.

 https://timesofindia.indiatimes.com/city/dehradun/third-tiger-translocated-to-rajaji-from-ctr/articleshow/100289035.cms 

* Celui-ci comptait en 2021 252 tigres à demeure,  266 l'utilisant comme espace occasionnel ou régulier pour leurs activités Ceci représente une densité de 14 individus pour 100km2, la plus élevée au monde.. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens