Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 08:00
INDOMITUS

"L'enlèvement d'Europe". Valentin Serov. Dans sa correspondance à Héloïse, Abélard signait fréquemment des initiales R.I. : Rhinoceros indomitus, la licorne indomptée.

Ceci est un complément à "Un rocher sur la lande" mis en ligne sur ce blog le 27 février dernier.

"Viens à moi, Sous l'apparence de l'Ours Russe le plus farouche, Du Rhinocéros le plus hérissé, Du tigre le plus féroce de l'Hyrcanie." Mac Beth, Acte III, Scène IV. William Shakespeare, 1606. Mac Beth fut Roi d'Ecosse de 1040 à 1057.

"Au moment de la rencontre, je me transforme en rhinocéros ou en tigre, et l'ennemi s'enfuit à toutes jambes." Huainanzi, chapitre XV : "Le recours aux armes".

SAINTES TRINITES: YAKOUTE... Nous avions évoqué, le 27 février (paragraphe : "Le paradoxe yakoute"), la culture de la Yalan (pôle du froid de l'Hémisphère Nord) où des communautés de chasseurs vivaient au contact du rhinocéros laineux "taureau de l'hiver", du félin géant (tigre de Sibérie ? lion de Sibérie?) et du saumon taïmen le plus septentrional du monde. Concernant plus particulièrement ce dernier, il existe un conte de Sibérie méridionale (dont les yakuts sont originaires) qui fait de lui un dévorateur. Un saumon immense, d'un volume excédant probablement celui d'une baleine, paralysé par la glace hivernale, est "picoré" pendant toute la saison froide par les éleveurs nomades, qui se sustentent en prélevant des morceaux sur son corps gigantesque. Lors de la débâcle, l'animal couturé de toutes parts mais toujours vivant se venge et anéantit la communauté en allant dévorer les familles jusque dans leurs yourtes, véritable Moby (Mocha) Dick terrestre. Il est un équivalent fonctionnel de l'égoule des udeghes (qui vivent au sud de l'extrême - orient russe) tigre dévorateur gigantesque et volontiers aquatique. Au demeurant, tigre et saumon réels sont d'authentiques "amphibiens", c'est - à - dire capables d'agir à la fois sur terre et dans l'eau... Ce taïmen géant a peut être un rapport avec celui du lac Hanas (vallée de l'Altaï chinois), observé jusqu'à nos jours, et probablement aussi volumineux qu'un requin ou une baleine...

INDOMITUS

Avatar d'Edinor? Le cheval occupe l'essentiel du tableau du Caravage : "La conversion de St Paul" . L'auteur, interrogé par un ecclésiastique furieux de l'effet produit, qui lui demanda : "Qui est ce cheval? Est - ce Dieu?" lui fit cette réponse sibylline (bien conscient de ce qu'il risquait en répondant par l'affirmative) : "Non, mais il est dans la Lumière de Dieu".

... ET SLAVE. L'agressivité du taïmen yakoute s'oppose à la douceur protectrice de Kara l'esturgeon, grand - père de la communauté slave originelle (François Cornillot, 1998 pages 114 - 115, dans: Le feu des scythes et le prince des slaves. Slovo 20 / 21, 27 - 128.), comme celle du "poisson - baleine" du conte de Piotr Erchov écrit à partir de sources anciennes : "Konyok gorbunok" ("Le petit cheval bossu"), 1834.

De même, l'inquiétant "taureau de l'Hiver" est très différent du lumineux Edinor / Indrik, Béhémoth matriciel, protecteur et résoluteur. Et le comportement des animaux "réels" se superposent exactement à leurs fonctions respectives dans les représentations des anciens slaves : alors que le tigre s'en prend prioritairement au cheval, et ne blesse éventuellement le cavalier que secondairement, voire accidentellement (épisode du Monomaque dans le dernier quart du XIème siècle, comme celui de la Tigrovaïa Balka dans le premier tiers du XXème), les témoignages recueillis par Ibn Fadlan au Xème siècle mettent en lumière l'attitude inverse du rhinocéros, qui s'en prend au cavalier et prend soin d'épargner le cheval.

.

INDOMITUS

LE RHINOCEROS CHINOIS. Comme déjà indiqué le 27 février, le rhinocéros de Sumatra du Nord fut dominant dans l'espace sinisé (et peut être au delà) pendant des millénaires, et fut un référent au moins aussi important que le tigre pour cette civilisation. Curieusement, la "physionomie" de la Chine actuelle évoque une tête de rhinocéros, qui possède "un poisson dans la corne" - le lac Hanas se situe juste au Sud du carrefour des frontières (Kazakhstan à l'Ouest, Mongolie à l'Est, Russie au Nord) -, "un triton dans la joue" - voir "La Merveille et la Gloire", mis en ligne sur ce blog le 3 novembre 2015 - et "un tigre (la Corée) accroché derrière l'oreille"...

INDOMITUS

Le rhinocéros "chinois" fut (est?) aussi birman. Dans les jungles du Nord de ce pays, il a la réputation d'être "un mangeur de feu", qui, pour cette raison, attaque les foyers des campements provisoires de chasseurs, collecteurs et bûcherons. En 1988, fut publiée aux Editions du Lombard une bande dessinée d'André Houot : "Tête brûlée", dont l'intrigue se déroule dans le Massif central, et dont le personnage principal est un rhinocéros à fourrure devenu agressif à l'égard du feu et de ceux qui l'alimentent à la suite d'un incendie où il a perdu sa famille, et en qui l'autorité communautaire voit un esprit mauvais : le "Boulouf". Tout ce que nous évoquons sur ce blog au long des mois sur l'égoule - tigre udeghe, la Bake Kujira - Baleine franche japonaise (voir "Guerre et Paix" mis en ligne sur ce blog le 26 juillet 2015) ou le taïmen mongol, y est enchassé, de même que des aspects touchant à la fragilité des relations communautaires, homologues à ce que nous subissons en France aujourd'hui. Etrangement, le "double suicide assisté" du réprouvé et du "Boulouf" conclusif de l'Histoire, se retrouve 27 ans plus tard, dans Dae Ho "Le Grand Tigre", film coréen sorti le 16 décembre dernier, et sur lequel nous reviendrons plus en détail ultérieurement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens