Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 15:46

Les lions de la réserve forestière de Gir (Gujarat) vont bénéficier de conditions moins aléatoires lorsqu'ils circulent en dehors de celle - ci. Le gouvernement indien vient de décider la création d'un anneau écologique autour de la réserve, d'une profondeur de plus de 17km. The Times of India, ce jour. Himanshu Kaushik. TNN. "Lions' abode gets ecozone cover."

http://timesofindia.indiatimes.com/city/ahmedabad/Lions-abode-gets-eco-zone-cover/articleshow/55423437.cms

Les lions gujaratis sont aussi nombreux que les tigres amouriens. Un redéploiement de leurs populations adviendra nécessairement, comme c'est d'ores et déjà le cas le cas pour les félins géants russes.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 08:27

Les communautés groenlandaises de la culture de Saqqaq* consommaient de la chair de baleine franche boréale, qui constituait une part importante de leur nourriture, des milliers d'années avant celle de la culture de Thulé. New Historian, hier. Ginger Perales. "4000 years ago, ancient greenlanders ate bowhead whales."

http://www.newhistorian.com/4000-years-ago-ancient-greenlanders-ate-bowhead-whales/7545/

La culture de Saqqaq est le résultat de la migration de populations de Sibérie du Nord - Est : Tchouktches et groupes apparentés (Koryaks et Alyutors du Nord du Kamtchatka, Evens de Magadan et du Nord de la Yakoutie - ces derniers se qualifient de "Lamoute" : Peuple de l'Océan... -). 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 07:03

Ceci fait suite à "Echappée Belle", mis en ligne il y a deux jours.

Tigres et léopards : démographie et géographie. En Russie du Sud - Est, tigres et léopards ont été sauvés, par une politique volontariste systématique au cours des 20 dernières années, sans que soit rétabli un équilibre écosystémique qui, du XVIIème au XIXème siècle, grâce à une saine politique de l'empereur mandchou Kangxi, offrait sa juste place à chacun. Cette première phase, indispensable mais artificielle, a épuisé ses capacités fonctionnelles. Elle va être progressivement remplacée à partir des années 2020.

La zoopolitique à longue vue qu'engagea Kangxi au milieu du XVIIème siècle (voir "Guerre et Paix", mis en ligne le 26 juillet 2015) permit l'épanouissement des grands carnivores sauvages dans le bassin de l'Amour. Deux siècles plus tard, 3000 tigres et 20 000 léopards évoluaient dans ce vaste espace, soit plus qu'en Inde aujourd'hui (2500 tigres et 15000 léopards).

A partir de la seconde moitié du XIXème siècle, les équilibres géopolitiques furent rompus et les cultures des vainqueurs comme des vaincus furent mises à mal. La nature sauvage fut la première victime de ces bouleversements. La Russie, puis la Chine, toutes deux en proie à des pathologies idéologiques majeures, éradiquèrent la quasi totalité de leurs grands félins. Le Japon fit de même en Corée : entre 1917 et 1944, les équipes de chasse mises en place à l'initiative de l'occupant détruisirent plus de 100 tigres et plus de 600 léopards dans la péninsule.

Un profond déséquilibre entre grands félins. A la fin du siècle dernier, il restait, dans le Bassin de l'Amour, 300 tigres et 30 léopards. Populations menacées, ratio interspécifique totalement aberrant (10 tigres pour 1 léopard). Depuis lors, les effectifs des premiers ont été multipliés par 2, et ceux des seconds par 3, sans augmentation proportionnelle de l'espace vital des uns et des autres. Le ratio tigre/ léopard reste particulièrement anomalique (6T/1L aujourd'hui), en comparaison de ce qu'il fut en Mandchourie et en Corée autrefois, ou en Inde aujourd'hui, c'est - à - dire totalement inversé (1 tigre pour 6 léopards).

La surdensité tigréenne sur un espace trop exigu ("Echappée Belle" mis en ligne il y a deux jours) tend à devenir problématique pour les villageois et les citadins, mais aussi pour les léopards. L'ouverture prévisible de plusieurs nouveaux centres de réhabilitation et de réintroduction du tigre de l'Amour seront des palliatifs provisoires permettant de jongler plus ou moins bien avec une situation fondamentalement déséquilibrée, c'est - à - dire éviter, autant que faire se peut, un accroissement des conflits. Perspective épuisante et peu satisfaisante.

Au début des années 2020, les tigres russes seront plus de 700. Le redéploiement progressif de cette population, entamé en 2014 par la réintroduction de plusieurs individus en république autonome juive du Birobidjan,  dans la région de l'Amour, au Sud de la République de Sakha, au centre et au nord du district de Khabarovsk et en Transbaïkalie d'une part, mais aussi la facilitation de leur circulation transfrontalière en Chine du Nord - Est, Corée du Nord - Est et Mongolie du Nord - Est dans les années et décennies à venir d'autre part, offriront une respiration bienvenue pour la province maritime du Primoryé, facilitera l'expansion des populations de léopards dans l'espace transfrontalier entre Russie du SE, Chine du NE et  Corée du NE, pour aboutir à un rééquilibrage entre populations de grands félins dans cette zone. Dans un monde parfait, au début de la prochaine décennie, le Bassin de l'Amour devrait abriter 4000 léopards. Ils seront peut - être entre 150 et 200 (une vingtaine de naissances cette année dans le sud du Primoryé). Mais l'essentiel réside dans la montée en puissance coordonnée des populations de grands carnivores. Car dans le cas qui nous occupe, c'est la sauvegarde "au forceps" d'espèces emblématiques qui va finalement la protection de leur milieu, et non l'inverse.  

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 16:59

Des sangliers ont été observés en train de pêcher des Diptychus maculatus (poissons d'une vingtaine de centimètres, proches des carpes) qui frayaient dans les roselières du lac Ubsu - Nur, au Sud de la république de Tuva (Sibérie centrale), à la frontière mongole (Altaï oriental).

D'autres cas ont été répertoriés plus à l'Ouest : au Kazakhstan (au moins deux observations différentes) et dans le delta de la Volga (ou le faisaient aussi les tigres quand ils étaient encore présents dans la région, au siècle dernier).  The Siberian times, ce jour. Rare footage of wild boars on a fishing expedition.

http://siberiantimes.com/other/others/news/n0783-rare-footage-of-wild-boars-on-a-fishing-expedition/

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 10:06

La tigresse vue plusieurs fois à immédiate proximité d'un village dans le district de Khabarovsk au cours de ces derniers mois, capturée dans la nuit du 8 au 9 novembre, et conduite au centre de réhabilitation d'Utyos... Amur Tiger Program, hier. 

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25417

The response team to prevent conflicts between humans and wildlife at the Natural Resources Ministry of the Khabarovsk Territory delivered a female Amur tiger aged between three and four years to the Utyos Wildlife Rehabilitation Center.

 

The tigress was seen several times in the Solontsovy village of the Lazo District last August and September. The decision was made to catch the predator to prevent it from threatening local residents. The response team caught the tigress on 3 November and named her Tikhonya (Timid Girl). Head of the Amur Tiger Center’s Far Eastern Branch Sergei Aramilev said: “The trapping of the tigress in the Khabarovsk Territory and recent cases in the Primorye Territory again confirmed the need to develop a network of rehabilitation centers in the tiger’s habitat. We must have at least several centers to ensure that they are doing effective work.”

 

The tiger caught in Vladivostok in late October is now recovering in the Tiger Center. The other tiger caught in the suburbs of Artyom of the Primorye Territory, who was also brought to the center, has already been released into the wild. He found his way around and is now far enough from residential areas.

 

... s'est échappée cette nuit, saisissant l'opportunité de la chute d'un arbre sur la volière, provoquée par un coup de vent. L'animal est parti vers le Nord, peut - être à une quarantaine de km des zones habitées dont elle cherche manifestement à s'éloigner, au moins dans un premier temps. Amur Tiger Centre, ce jour.

 

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/677/

 

Sergei Aramilev, chargé de la politique des centres de réhabilitation et de réintroduction des tigres de l'Amour, insiste sur la nécessité d'établir plusieurs nouveaux centres en Russie du Sud - Est, pour assurer la poursuite d'un bas niveau de conflictualité entre villageois et grands félins, au vu des 3 captures effectuées ces toutes dernières semaines.

 

De fait, la phase de sauvetage proprement dite du Tigre de l'Amour (1997 - 2017) s'achève, victime de son succès. En effet, les conditions environnementales étant ce qu'elles sont, ces animaux sont désormais TROP NOMBREUX en Russie du Sud - Est, et je montrerai prochainement que la phase à venir de redéploiements géographiques  de populations est non seulement nécessaire pour assurer un futur solide pour l'Animal dans l'ensemble du bassin et même au delà, mais aussi, par exemple, facilitera l'épanouissement du léopard d'extrême - orient, dont la présence plus importante aura des effets catalytiques sur la richesse des milieux et la qualité de vie pour tous. 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 08:39

La croissance démographique et le développement économique en Inde induisent logiquement un télescopage croissant avec les animaux sauvages, qui voient leur espace bouleversé. 76 tigres sont morts depuis janvier dernier sur le territoire de la Confédération (nombre le plus élevé depuis 2010) d'après un décompte officiel. 35 décès sont liés à des interventions humaines directes ou indirectes (accidents ferroviaires et routiers, braconnage aux modalités diverses), les 41 autres étant toujours sous investigation.

Depuis novembre 2015, 20 saisies de produits issus du tigre ont été réalisées, soit une hausse de 150% par rapport à l'année précédente (Novembre 2014 - Octobre 2015).

L'Etat du Madhya Pradesh (Inde du Nord), "maillon faible" de la Confédération depuis des années dans ce domaine, semble s'affaiblir encore et produire des métastases, particulièrement à sa frontière méridionale, dans le Maharashtra (Inde Centrale). The Times of India, ce jour. Neha Madaani. TNN. "76 tigers dead in country this year, poaching a major worry".

http://timesofindia.indiatimes.com/city/pune/76-tigers-dead-in-country-this-year-poaching-a-major-worry/articleshow/55282413.cms

Ces données, comme les interprétations qui en sont faites, sont à prendre avec la plus extrême circonspection. Il y a aujourd'hui au moins 2500 tigres sauvages sur le territoire de la Confédération indienne (dont au moins 850 dans les Ghats occidentaux, zone concernant  4 Etats du Sud - Ouest du Pays, et au moins 650 en zone himalayenne, qui concerne 3 Etats du Nord ; le pays dans son ensemble compte 29 Etats). Les tigres morts depuis janvier du fait de l'activité humaine sont, en réalité, plus nombreux que ce qui est officiellement indiqué, car nombre d'entre eux ne sont tout simplement pas répertoriés. Mais il n'est pas sûr du tout que la mortalité globale soit en hausse, car depuis 2 ans, les modes de recensement gagnent en efficacité... 

   

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 07:56

La mangrove des Sunderbans, dans le delta du Gange, transfrontalière entre Inde et Bangla Desh, est célèbre pour ses tigres. La majorité de ceux - ci se trouvent dans la partie bangladeshie du marais (plusieurs centaines jusqu'à ces dernières années). A un effectif "officiel" probablement surestimé de 440 individus en 2010, a succédé l'an dernier un indicateur beaucoup plus alarmant (et, probablement à l'excès) de 110 individus. Dans le même temps, la partie indienne était censée abriter 76 de ces grands félins. Le recensement dans la partie indienne, réalisé cette année, met en évidence la présence d'au moins 85 tigres, 60 à l'intérieur de la réserve, et au moins 25 (dont un tigreau) en dehors de celle - ci. La réapparition des loutres semble indiquer, plus généralement, une meilleure santé globale de la zone humide. The Times of India, ce jour. Krishnendu Mukherjeel. TNN. "Sunderbans home to at least 85 tigers."

http://timesofindia.indiatimes.com/city/kolkata/Sunderbans-home-to-at-least-85-tigers/articleshow/55268342.cms

Par ailleurs, dans le Maharashtra (Etat du centre de la confédération indienne), 7 personnes ont été arrêtées cette semaine (dont 6 hier), en lien avec l'électrocution d'un tigre (l'animal a ensuite été enterré). The Times of India, ce jour. Mazhar Ali. TNN. "6 more arrested for tiger poaching."

 http://timesofindia.indiatimes.com/city/nagpur/6-more-arrested-for-tiger-poaching/articleshow/55266784.cms 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 08:02

Des boules de neige de tailles variées (de la balle de tennis au ballon de basket) se sont naturellement formées il y a une dizaine de jours dans l'estuaire arctique de l'Ob, à proximité du village de Nyda. The Siberian Times , ce jour. Anyone for a snowball fight?

http://siberiantimes.com/other/others/news/n0797-anyone-for-a-snowball-fight/

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 16:32

Nouvelles récentes des lionceaux préhistoriques découverts l'an dernier. Ils vivaient non pas il y a 12000 ans, mais il y a au moins 25000 ans, voire 55000 ans. Voir l'article circonstancié dans "The Siberian Times" de ce jour. "Extinct lion cubs found in Siberia are up to 55000 years old, latest test results reveal."

http://siberiantimes.com/science/casestudy/news/n0796-extinct-lion-cubs-found-in-siberia-are-up-to-55000-years-old-latest-test-results-reveal/ 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 16:15

Une jeune tigresse, qui vivait depuis des mois en immédiate proximité d'un village dans le district de Khabarovsk, a été capturée, et sera probablement remise en liberté dans un autre secteur ultérieurement. Ce cas fait suite aux deux déjà mentionnés plus au Sud, dans la Province maritime du Primoryé, dans la deuxième moitié du mois dernier. Il peut y en avoir encore d'autres dans les jours à venir, le fait n'étant pas rare en début d'hiver. WWF Russie, ce jour.

В центре «Утес» появилась новая гостья

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens