Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 09:57

LES USA ENTRENT A LEUR TOUR DANS LA CHOREGRAPHIE DU "WHALE STREAM" (voir mon texte du 4 mars téléchargeable à partir de la page d'accueil du site "4 continents pour les tigres").

Le Président Barack Obama semble fermement décidé à marquer son deuxième mandat d'une forte empreinte environnementaliste.Il prépare notamment la création du sanctuaire marin intégral le plus vaste au monde. Celui - ci devrait être finalisé à la fin de cette année. Sa superficie devrait atteindre 782 000 miles carrés, voire beaucoup plus si l'ensemble des eaux entourant les îles US du Pacifique sont prises en compte. Il est également prévu la mise sur pied d'une Task Force permettant effectivement l'absence d'activités de pêche industrielle, d'exploitation des ressources minérales marines et toute forme de commerce des produits de l'Océan. voir le détail dans Big News Network de ce jour : "President Obama to announce creation of world's largest marine sanctuary". Par ailleurs, cette initiative intervient au moment où les scientifiques constatent une hausse des effectifs de grands requins blancs, après des décennies de déclin, dans le Pacifique du Nord Est et dans l'Atlantique du Nord Ouest (plusieurs milliers d'individus dans ce dernier cas) dans deux études publiées dans PlosOne ce mois ci. De plus, les baleines franches noires (dont l'importance historique et prospective est capitale, voir détail sur ce blog, page du 21 avril dernier) n'ont jamais été aussi nombreuses depuis 30 ans dans l'Atlantique du Nord Ouest (plus de 500 individus répertoriés ce mois ci).

L'exemple donné par le Président des îles Palau Tommy Remengesau (voir mon texte du 4 mars) a manifestement joué un rôle majeur dans la décision d'Obama de marquer l'Histoire des Etats Unis de cette manière.

La France avait tous les atouts pour être chef de file dans ce domaine, étonnant à nouveau le Monde et réenchantant le véritable rêve français historique. Son absence d'initiative la laisse seule face à son destin.

Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 08:21

Enseignements d'un quart de siècle d'échecs.

Depuis 1989, le Tiger Project indien, axé depuis son origine sur une séparation stricte des lieux de vie des hommes et ceux des tigres, a connu, pour cette raison, un échec cinglant, les populations du grand félin ayant régressé jusqu'à aujourd'hui à des niveaux comparables à ceux de leur point le plus bas du début des années 70. La fondation Satpuda a pris le problème à bras le corps pour impliquer positivement et avec intérêt immédiat les riverains des réserves à tigres dans l'entretien et la viabilisation de celles - ci. Une première expérience concerne plusieurs villages entourant celle de Navegaon - Nagzira. Source : TNN, hier. Vijay Pinjarkar. "Satpuda exploring livelihood options to save tigers".

La généralisation progressive de tels dispositifs peut induire la reconstruction de cultures de vie en biodiversité totale existant en Inde pendant des millénaires, dont l'une des dernières fut dûment étudiée par l'ethnologue Pedro Galhano Alves dans la vallée rajasthanaise de Sariska dans les années 90, quelques années avant son extinction au début de ce siècle, du fait du énième collapsus politico - administratif du Tiger Project...

Repost 0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 09:41

NARENDRA MODI : LES LIONS, LES REQUINS BALEINES... ET LES RHINOS.

Quand il était gouverneur du Gujarat, Narendra Modi avait fortement contribué à l'épanouissement des lions sauvages et au retour des requins - baleines (des jeunes de cette espèce continuent à être vendus illégalement sur certains marchés du Kerala, au Sud Ouest de l'Inde. Sur le marché aux poissons de Neendakara, au moins un individu quotidiennement a été proposé à la vente au cours des mois d'avril et mai ; certains jours, trois à quatre individus se trouvaient sur les étals ; voir l'article de Ignatius Pereira dans The Hindu du 29 mai). Aujourd'hui Premier Ministre, il doit assurer une protection efficace des rhinocéros du Kaziranga (comme il s'y était engagé fermement lors de la campagne des législatives qui l'a porté au pouvoir). Il va devoir se donner les moyens de briser le cercle infernal du braconnage, comme l'a souligné Rohit Choudhury, spécialiste de cet animal. Modi avait parlé du rhinocéros comme "la fierté de l'Assam". Source : TNN, ce jour. Au cours des trois mandats de Tarun Gogoi, membre du parti du Congrès, au poste de gouverneur de l'Assam, 160 rhinocéros ont été abattus par des braconniers. Le nouveau ministre fédéral BJP Sarbananda Sonowal a expliqué en détail comment le gouvernement allait "mettre le paquet" pour sauvegarder les pachydermes géants (PTI, ce jour, "BJP will take measures to protect rhinos in Kaziranga : Minister").

Et pour les tigres sauvages? Ceux - ci sont aujourd'hui au même niveau qu'en 1972, avant le déclenchement du Tiger Project. 15 ans après, leur nombre avait triplé....

Repost 0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 09:23

RECONQUETE

Le retour à l'état sauvage de trois jeunes tigres, préparé depuis de nombreux mois et réalisé le 22 mai, se déroule pour l'heure dans de bonnes conditions, les animaux prospectant leur nouveau territoire dans la région de l'Amour. Deux animaux supplémentaires seront relâchés bientôt. L'institut Severtsov et la Société Russe de Géographie inscrivent cette action dans le cadre d'une réimplantation de tigres sauvages dans la région de l'Amour et le Birobidjan (région autonome juive) dont ils avaient disparu au siècle dernier.. Jusqu'à très récemment, seuls les districts de Khabarovsk et du Primorye abritaient des tigres à l'état sauvage.

Repost 0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 08:55

LE CHIEN, UN AUXILIAIRE EFFICACE DU CHASSEUR DANS LES MASSACRES DE MAMMOUTHS A GRANDE ECHELLE.

Un article très intéressant et richement illustré du Siberian Times d'hier : "Did dogs help drive the woolly mammoth to extinction?" présente une nouvelle théorie basée sur la découverte et / ou la réinterprétation d'éléments archéologiques, dont des ossuaires gigantesques. Celle - ci met en lumière la part active des chiens (loups domestiqués) dans les destructions de troupeaux de mammouths laineux. La collaboration de ces animaux a donc peut être été une véritable arme de destruction massive pour les chasseurs de la fin du dernier âge glaciaire. Mais l'histoire continue (voir page blog du 14 mars dernier)...

Repost 0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 08:42

LA REGION DE GIR DOUBLEMENT AU PATRIMOINE DE L'UNESCO.

La région indienne de Gir et Girna dans l'état du Gujarat dont l'actuel premier ministre, Narendra Modi, était gouverneur jusqu'à ces dernières semaines, va peut être devenir la première région au monde à appartenir à la fois aux patrimoines culturel et naturel de l'UNESCO. La région recèle des trésors bouddhistes (époque d'Ashoka) et les lions de la forêt, dont l'extraordinaire épopée historique continue...

Source : Himanshu Kaushik. Asiatic lion's abode set for Unesco leap. TNN. Aujourd'hui 29 mai.

Repost 0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 08:10

COMMENT DYNAMISER LA DIVERSITE GENETIQUE CHEZ LES TIGRES SAUVAGES

Plus grande est la diversité génétique au sein d'une population, plus importante est sa solidité et sa capacité de survie sur le long terme. J'insiste fortement sur cette dimension depuis 2008, en soulignant notamment l'aspect scientifiquement artificiel et concrètement commercial des "sous espèces" de tigres et la politique "de préservation de la pureté" qui en découle au niveau des zoos comme des espaces naturels, aussi néfaste pour la préservation des tigres libres que dynamisant pour le commerce des tigres captifs "en pièces détachées"... Je reconnais, pour ma part, un "pool" majoritaire continental, et une sous espèce îlienne en Indonésie.

Pour la première fois, un article issu du sérail scientifique officiel rejoint ma position et en fait un fer de lance pour l'enrichissement génétique de l'espèce. Il s'agit à la fois de faciliter les migrations à travers des couloirs écologiques densifiés et solidifiés d'une part, et opter pour des "croisements" entre "sous espèces" d'autre part, à l'opposé, donc, concernant ce second point, de tout ce qui a été officiellement prôné et mis en pratique jusqu'à présent.

QUALITE ET QUANTITE

Pour parvenir à une diversité génétique comparable à ce qu'elle était il y a 150 ans chez les tigres sauvages, il serait théoriquement nécessaire d'aboutir à une population de 98000 individus sans politique ciblée, et de 60000 si celle - ci est vigoureusement mise en place.

Source : A call for tiger management using "reserves" of genetic diversity, Rachael A. Bay, Uma Ramakrishnan, Elizabeth A. Hadly. Journal of Heredity, May - June 2014, 105 (3), 295 - 302.

Voir aussi l'excellente synthèse qui en est faite ce jour par Rachna Singh dans "The Times of India" : "Increase genetic diversity to save tigers : study".

ET CE QUI VAUT POUR LES TIGRES VAUT POUR LES LIONS...

Repost 0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 09:50

LIONS AU MADYA PRADESH. LA CONTROVERSE REBONDIT AU RAJASTHAN, A TRAVERS LES TIGRES DE RANTHAMBORE. Ceci intervient une semaine avant la proclamation des résultats des élections générales en Inde, où Narendra Modi, gouverneur du Gujarat "patrie des lions indiens", est favori pour le poste de Président du Conseil de l'Union.

Une nouvelle pétition contre le transfert de lions du Gujarat vers le Madya Pradesh (voir document PDF du 4 mars, téléchargeable à partir de la page d'accueil de "4 continents pour les tigres") avance un nouvel "argument" : la mise en doute de la compatibilité des tigres et des lions sur un même territoire (détail dans Times of India : "Shifting lions bad for tiger too, says petition in SC", par Himanshu Kaushik, publié hier 9 mai). L'auteur de la pétition, Priyvrat Gadhvi, dit redouter une compétition entre tigres et lions si les seconds s'installent à Panur Kuno, zone de passage indispensable pour les premiers. Selon l'ONG Wildlife Conservation Trust - Rajkot, l'introduction des lions pourrait avoir notamment une influence néfaste sur les tigres de la réserve de Ranthambore (Rajasthan), qui se situe à proximité relative de Panur Kuno. Le texte fait également état de la méconnaissance actuelle sur le degré de compatibilité réelle entre ces deux animaux sur un même territoire, la cohabitation n'existant plus depuis longtemps du fait de la réduction des territoires et l'affaiblissement des populations des uns et des autres au cours des derniers siècles..De plus, il présente un tableau du 18ème siècle illustrant le combat entre un lion et un tigre , et cite plusieurs auteurs, indiens aussi bien qu' anglo - saxons (parmi ces derniers, Kenneth Anderson, Richard Perry et Jack Denton Scott), qui considèrent que les tigres venus de Mandchourie ont progressivement chassé les lions du sous continent indien et pris leur place il y a des milliers d'années. Selon Valmik Thapar, les lions actuels auraient été introduits par les princes Moghols au 16ème siècle via leurs activités commerciales dans l'Océan Indien, à partir d'une souche mozambiquaine.

CONSTAT : Tigres et lions persans ont vécu pendant des millénaires en équilibre de la Turquie à l'Asie centrale, avant d'être tous deux victimes d'un éradicateur commun au cours de ces derniers siècles et décennies...

Repost 0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 08:35

LA CRIMEE EN GRIS ET BLANC

4 tigreaux blancs sont nés il y a une semaine au zoo de Yalta. L'un d'entre eux est albinos (il n'a pas les rayures cendrées ni les yeux bleus de ses frères et soeurs). Il y a cinq ans, dans un contexte politique différent, leur mère avait été offerte à ce zoo par le premier ministre ukrainien de l'époque, Yulia Timochenko. A la fin du mois de mars, dans le parc criméen "Taïgan", qui abrite 28 lions et des tigres de l'Amour, deux tigreaux avaient vu le jour, baptisés "Printemps" et "Referendum". Peu avant, une lionne blanche avait donné naissance à trois lionceaux gris, cas unique à ce jour. Historiquement, le seul grand félin gris européen fut abattu en 1899 en Géorgie. C'était un tigre gigantesque. Les tigres vivaient sur les côtes de la mer d'Azov jusqu'au moyen - âge, si ce n'est beaucoup plus tardivement. Cette région constitue le foyer originel de la civilisation slave, comme l'a montré François Cornillot en 1998. Sa réalité politique d'aujourd'hui correspond à la Crimée russe au Sud, et à la "future" (sans doute dès demain) république de Donetsk, au Nord. .

LE DANUBE DES VIEUX CROYANTS

A 30kms au sud - ouest d'Odessa, la région danubienne de Vlykovye héberge des vieux croyants russophones, les Lipovènes, qui représentent 70% des habitants de la région. Ils vivent en symbiose avec leur environnement, un peu comme les "arabes des marais" du Sud de l'Irak...Ils peuvent, par exemple, conserver des poissons (aloses, mulets à grosse tête, esturgeons parmi lesquels le belouga géant), dans des glacières en roseau et en bois, alimentées pendant l'hiver par la glace de surface de la lagune de roselières envasées (le Liman du Dniestr), très importante frayère naturelle pour ces animaux. .

EUROPE ET RUSSIE

Une initiative pour la réintroduction, à l'état sauvage, de grands félins en Europe orientale (voir document PDF du 4 mars, téléchargeable à partir de la page d'accueil de "4 continents pour les tigres") pourrait concerner au moins 4 zones : côtes de la république de Donetsk et de la Crimée, région du liman du Dniestr, amazonie polonaise de la vallée de la Haute Narew, en Pologne orientale (sans parler de certaines zones des Carpathes orientales en Bukovine du Nord, et d'autres espaces d'Europe orientale et centrale). Elle constituerait un miroir occidental à celle en cours au Kazakhstan (voir blog du 12 avril), et un gage d'intelligence, d'élégance et de politesse diplomatique entre une Europe à nouveau européenne (et non plus occidentale) et la Russie, qui a ouvert la voie (document PDF déjà cité). Car nous sécrétons notre Avenir à travers le choix de nos alliances économiques, politiques, civilisationnelles.

Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 05:18

Le Passé n'est qu'un prologue : baleines noire et bleue, sirène géante. L'exemple du tigre en Russie et Asie centrale ouvre la voie au réensemencement océanique en prédateurs géants.

Le sauvetage du tigre en extrême orient russe depuis 1995 entraîne désormais la reconstitution de son proche congénère d'Asie centrale ("Terre et Mer", 4 mars - format PDF téléchargeable à partir de la page d'accueil du site -,, blog du 12 avril). Une possibilité analogue de reconstruction d'animal disparu s'étend désormais aux tigres d'Indonésie d'une part, aux lions de l'Atlas à partir d'une souche indienne d'autre part (blog du 12 avril). D'énormes mammifères marins, trop peu nombreux aujourd'hui, peuvent faire l'objet d'une aide significative à la reconstitution de leurs populations.Voici 3 cas emblématiques.

La Baleine Franche Noire (Baleine des Basques, Baleine Boréale). Cette baleine de l'Atlantique Nord fut quasiment exterminée au cours du 19ème siècle. Elle a été historiquement aussi importante dans la culture et l'économie européenne que la morue. Elle fut le premier grand animal sauvage à être officiellement protégé dans le monde entier en 1936 (voir tous les détails dans Nelson Cazeils 2003. Dix siècles de pêche à la baleine, eds. Ouest - France). Sa cousine géante, la Baleine Franche du Groënland, le fut en 1947 (la même année, le tigre de l'Amour fut légalement protégé en Russie). Mais la baleine des basques ne parvient pas à reconstituer ses populations (quelques centaines d'individus), et tout reste donc à rebâtir. L'essentiel de la population (comme le tigre de l'Amour) vit près des côtes américaines. Les populations européennes (comme le tigre d'Asie centrale) sont relictuelles.Depuis les années 2000, une population "centrale", s'éloignant de l'Amérique pour se rapprocher de l'Europe, semble commencer à se constituer.(observations en Islande en 2003, et à l'extrême sud du Groënland en 2009, pour la première fois depuis de nombreuses décennies). D'autres observations ont été effectuées au Pays - Bas en 2005, aux Açores en 2009... L'apport progressif de ce sang neuf pourrait contribuer à un rétablissement inespéré des populations européennes. De plus, un site de reproduction historique important est celui de la baie de Cintra, au Sud du Sahara occidental marocain..Celui ci fait face aux îles Canaries (espagnoles), où les observations les plus précises et documentées ont pu être réalisées. Le Maroc a peut être ici l'opportunité d'une "vitrine sauvage" (dont j'avais donné les contours dans "Terre et mer") étoffée par le retour d'un grand animal marin favorisé par un projet coproduit avec l'Espagne.... Lion de l'Atlas et baleine des Basques deviendraient deux fiertés du pays, comme le lion de Gir et le requin baleine le sont pour le Gujarat indien....

Les Norvégiens pourraient agir de même, au Svalbard, avec leurs rarissimes ours polaires et baleines franches du Groënland. Et les russes sont confrontés au défi de la préservation de leur baleine franche du Pacifique Nord, exact symétrique oriental de la baleine des Basques (quelques centaines côté américain, quelques dizaines côté russe, toutefois mieux suivies, et répertoriées que leurs congénères atlantiques). Celle - ci faisait partie des grands cétacés pêchés par les coréens il y a des milliers d'années (Sangmog Lee. 2011. Chasseurs de baleines. La frise de Bangudae, Corée du Sud. Editions Errance).

La Baleine Bleue. Comme le tigre de l'Amour en 1995, la Baleine Bleue mérite une véritable "opération Amba" maritime, malgré sa protection officielle en 1964, enchassé dans'un projet de reconstitution beaucoup plus large et multifactoriel. Ceci passe peut être par une "corsairisation" des "pirates protecteurs" du Sea Shepherd par des Etats, comme c'est déjà le cas avec le Sénégal depuis le début de cette année... Dans l'Océan Austral, on comptait entre deux et trois cent mille individus au début du siècle dernier. Il n'en restait que quelques centaines au début des années 60, peut être 2000 aujourd'hui. 315000 baleines bleues ont été officiellement pêchées dans l'Océan austral au siècle dernier. La saison de pêche la plus impactante fut celle de 1930 - 1931, où plus de 28000 individus furent hissés à bord de 41 navires - usines. C'est aussi cette année là, les tigres d'Asie centrale brûlèrent vif en grand nombre dans les roselières incendiées, la civilisation nomade fut détruite, les chevaux exterminés, et les hommes subirent une famine encore pire que celle de l'"Holodomor" ukrainien...La réalité fut certainement encore bien pire. A la fin des années 90, les russes reconnurent qu'entre 1948 et 1972, ils avaient pêché 100 000 baleines (de toutes espèces) DE PLUS que ce qu'ils avaient alors déclaré, des baleines franches "protégées" n'ayant pas été épargnées (voir le détail dans Calambokidis J. , Steiger G. 1996. Blue whales. WorldLife Library).. Le mode d'organisation de la société soviétique a fait de sa flotte de pêche le système le plus destructeur de tous les temps à l'échelle planétaire. Il faut lire (ou relire) le témoignage hallucinant de Vladil Lyssenko, capitaine au long cours, pour imaginer ce que fut vraiment la destruction de la vie marine à cette époque. La cataclysmique surpêche actuelle impacte des océans déjà ruinés par ce qu'ils ont subi précedemment... (V. Lyssenko, 1980, Capitaine Lyssenko. Mémoires d'un capitaine au long cours de la marine soviétique. Traduit du russe et annoté par Pierre Grazimis. Editions maritimes et d'outre - mer).

La reconstitution des baleines bleues dans l'Océan austral passe par un statut pour celui - ci de "vitrine sauvage mondiale des géants". Il abrite en effet des animaux plus grands que ceux de la même espèce (ou du même type) vivant plus au Nord.C'est le cas pour la baleine bleue australe, mais aussi l'éléphant de mer, le requin dormeur du Pacifique sud, et le calmar colossal...300 000 baleines bleues géantes sont peut être à même de reconfigurer en profondeur l'écologie et le climat de la planète.

La sirène géante (Rhytine de Steller). Officiellement disparu en 1768, cet animal proche des dugongs pouvait atteindre les proportions d'une baleine de taille moyenne. Elle vécut des côtes de Californie au Kamtchatka. Elle fut rendue célèbre par l'étude que lui consacra Georg Steller lors de l'expédition de Vitus Bering dans la mer des Aléoutiennes en 1741 (voir le détail dans Genevoix F. 2012. Le crépuscule des vaches de mer, éditions du guetteur).Des observations furent réalisées dans la deuxième moitié du siècle dernier, la dernière répertoriée remontant à 1976. La sirène géante peut faire l'objet d'une reconstitution à partir de son ADN (des os ont été collectés sur l'île Bering par des scientifiques en 2011). A titre de comparaison, la reconstitution du mammouth à partir d'un individu vieux de 43 000 ans est bien avancée, avec, il est vrai, dans ce cas, du sang préservé par le permafrost à disposition ("Siberian scientists announce they have now a "high chance" to clone the woolly mammoth", Siberian Times, Anna Liesowska, 13 Mars 2014). Et la renaissance de l'animal dans le Pacifique Nord pourrait ouvrir la voie à son implantation, dans un avenir beaucoup plus lointain, dans la "vitrine sauvage des géants" méridionale... Un document "sea cows : open questions, past, present future" peut être envoyé via mail à qui le souhaite. .

Repost 0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens