Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 08:25

Voici quelques clichés de Zvezda (Etoile), une once de quatre ans photographiée par une caméra-piège dans le parc national Saylyugem, dans l'Altaï russe. Le pays abrite 70 à 90 de ces animaux, dont une trentaine dans l'Altaï. Le parc national lui-même, frontalier de l'Altaï mongol, abrite 17 individus. Véritable Etoile des Glaciers (autre dénominatif de l'Edelweiss), l'animal lumineux et cristallin fait dire à la photographe Elena Shneider : "Rencontrer un léopard des neiges est comme rencontrer un dragon". The Siberian Times, ce jour.

Olga Gertcyk. "Pink Panther of Siberia, a rare snow leopard is caught by a photo trap high in the Altai mountains."

https://siberiantimes.com/other/others/news/pink-panther-of-siberia-a-rare-snow-leopard-is-caught-by-a-photo-trap-high-in-the-altai-mountains/

La quête de Sylvain Tesson, et la "Grande escarboucle" de Nathaniel Hawthorne (1835)...

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 09:25

Une réunion du conseil de surveillance du Centre du Tigre de l'Amour qui s'est tenue hier, a confirmé la présence d'environ 600 tigres sauvages dans l'extrême orient russe, et la prévision d'une population de 700 individus en 2022. Amur Tiger Centre, ce jour.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1396/

ЗАСЕДАНИЕ НАБЛЮДАТЕЛЬНОГО СОВЕТА ЦЕНТРА «АМУРСКИЙ ТИГР»

Et dans la région administrative de l'Amour, où quelques individus font leur retour dans la zone sud-ouest, leur installation est attendue avec espoir par les riverains : les tigres des neiges vont en effet réduire les populations de loups de la région, beaucoup plus impactantes sur les ongulés sauvages. Amur Tiger Center, hier.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1395/

ПАВЛИК И ЕЛЕНА ПОД НАДЁЖНЫМ ПРИСМОТРОМ

Les prédateurs sont en compétition les uns avec les autres. Comme l'avait constaté le naturaliste Vladimir Heptner, le tigre qui investit un territoire, chasse les loups qui y sont présents, et les survivants s'éloignent de la zone. Les loups agissent de même avec les renards, ce qui peut réduire les populations de ceux-ci de 90%. Et un lynx, lors d'une quête territoriale, a tué 3 renards le jour même de son arrivée... 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 09:49

PROIES-CIBLES. Dans le sud-est du bassin de l'Amour, 150 tonnes de maïs vont être distribuées aux ongulés par les fermes de chasse. Ceci permet de faire baisser la mortalité hivernale des herbivores, d'atténuer les conséquences de la peste porcine africaine chez les sangliers (active en Chine du Nord voisine), et d'assurer une sécurité nutritive pour le tigre et le léopard. Les lots de 3 à 10 tonnes sont distribués à la fin de la période de chasse (ils ne peuvent donc pas être utilisés comme appât), uniquement aux fermes "vertueuses" sur le territoire desquelles le tigre et ses proies sont florissants en vertu de pratiques cynégétiques respectueuses des grands animaux.  Amur Tiger Centre, ce jour.

  http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1393/

ОТВЕТСТВЕННЫЕ ОХОТХОЗЯЙСТВА ПОЛУЧАЮТ КОРМА ДЛЯ КОПЫТНЫХ

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 08:07

PHYSETER, AXIS HISTORICA.

Ceci fait suite à "Les Vieux Soldats ne meurent jamais" mis en ligne le 22 février 2017, et à ""Une Stratégie de long terme" mis en ligne le 7 octobre 2018.

http://europe-tigre.over-blog.com/2017/02/les-vieux-soldats-ne-meurent-jamais.html

http://europe-tigre.over-blog.com/2018/10/une-strategie-de-long-terme.html

Les 4 « vieux soldats » très sommairement présentés au chapitre 45 sont les fondations et entablements d'une pyramide, dont le pyramidion avait été présenté de façon approfondie et détaillée au chapitre 41.                                                                                                     Kathleen Piercefield en a illustré la floraison en 2016 :

1. Ce qui apparaît en premier lieu : Timor Tom & New Zealand Jack sont inspirés de Timor Jack et NZ Tom ( dans la même chronologie de Beale page 183, et antinomique de celle de Bennett page 220).

Beale (Thomas). 1839. The natural history of the sperm whale & South sea whaling voyage. London .

http://mysite.du.edu/~ttyler/ploughboy/bealenew.htm

Bennett (Frederick Debell). 1840. Narrative of a whaling voyage round the world through 1833 to 1836. Volume II. Richard Bentley, London. https://archive.org/details/narrativeofwhali02bennrich/page/n9                                             

Don Miguel & Morquan  sont des « parents » indirects de Moby Dick, via Mocha Dick pour le premier, et le « Scarface Mocha Dick » pour le second ; leurs noms sont à connotation littéraire (Cervantès) et mythologique (Morgan, maîtresse des tempêtes).

Voir "Une révolution bleue" mis en ligne le 13 février 2017, et "Le retour de Don Miguel" mis en ligne le 29 septembre 2017 : 

http://europe-tigre.over-blog.com/2017/02/il-faut-tenter-de-vivre.html

http://europe-tigre.over-blog.com/2017/09/le-retour-de-don-miguel.html

Voir aussi ma vidéo sur le sujet : "Les passeurs".

https://youtu.be/0drkh04E3Tc

2. Analyse des choix narratifs.

Tous sont présentés comme explicitement morts depuis longtemps.

NZ Tom (qui retrouve en quelques lignes le sobriquet attribué par Beale) et Don Miguel sont présentés comme les plus destructeurs jusqu'à leur capture, dans le cadre d'une politique explicite d'assassinats ciblés (systematically hunted out, chased and killed by valiant whaling captains) . Leur souffle n'est pas décrit.

A l'inverse, les souffles de Timor Tom et de Morquan le sont. Leur capture n'est pas décrite. Le souffle exprime probablement l'âme, intemporelle, éternelle. (Beale, quant à lui, avait décrit la capture de « Timor Jack », qui est un « assassinat ciblé » avant la lettre).

3. Inférences. Ceci fait suite à "Un tour du monde" mis en ligne le 4 janvier 2020.

http://europe-tigre.over-blog.com/2020/01/un-tour-du-monde.html

Don Miguel et Moby Dick sont deux livres, dont on ne voit que la couverture. Ce sont de véritables grimoires, écrits dans des langues inconnues. Produit littéraire monstrueux d'un Cervantès « Frankestein », Don Miguel est recouvert de glyphes énigmatiques, dont l'assemblage évoque une carapace de tortue. Voir pour le détail "Le retour de Don Miguel" mis en ligne le 29 septembre 2017.

http://europe-tigre.over-blog.com/2017/09/le-retour-de-don-miguel.html

Moby Dick est « gravé à l'encre sympathique ». Cachalot/livre à la couverture originellement sombre, il est blanchi par l'écriture secrète qui le recouvre (ch. 41), à l'inverse d'un livre « classique » dont la page originellement blanche est noircie par l'écriture... Emanation mentale. Réalisé par  Sergio Garcia Sanchez en 2017 :

Timor Tom « scarred like a iceberg » est peut être un essai, brouillon et prototype de ces 2 grimoires d'alchimie singuliers et baroques, en particulier du second : Moby Dick est progressivement considéré par les marins comme invincible. Ce fut explicitement le cas pour « Timor Jack » (et lui seul à notre connaissance) jusqu'à sa capture (Beale page 183).

 

4. Timor Tom, New Zealand Jack/Tom et Don Miguel sont en lien direct avec des cachalots réels (Timor Jack, NZ Tom, Mocha Dick). Autant que l'on le sache, ce n'est pas le cas de Morquan (il n'est apparemment pas lié au « Scarface » qui a inspiré « Moby Dick », contrairement à ce qui apparaissait en premier lieu).

Ainsi, les 2 cachalots « strictement imaginaires » du roman sont Morquan et Moby Dick. L'un comme l'autre symbolisent probablement le « Japan Ground », le premier ( モークァン) dans sa dimension généreuse et pacifique (une âme en forme de croix blanche), le second dans sa dimension protectrice et guerrière : soldat présent en divers secteurs de l'océan mondial, il ne combat que dans le « Japan Ground »...

INTERPRETATION. Les quatre ancêtres matriciels de l'Armée sont les expressions symboliques et complémentaires de la genèse de la Première guerre du Pacifique, dont l'objet des années 1820 aux années 1860, fut la protection réussie de ce que les baleiniers appelaient le « Japan Ground ». Le roman « Moby-Dick » est un grimoire narratif et performatif de cette guerre.

Mais les choses proviennent de beaucoup plus loin...

LA MORT EN FACE, IL Y A SI LONGTEMPS. Selon une étude publiée au printemps 2018, les cachalots ont vu leurs populations se réduire progressivement au Pleistocène ancien, du fait de l'entrée de la Terre dans la phase climatique de "la maison froide" impactante pour les proies comme les calmars. Il y a 130 000 ans, il  restait vraisemblablement moins de 10 000 individus aptes à se reproduire dans un refuge du bassin du Pacifique (ils sont vraisemblablement plus de 300 000 aujourd'hui). L'interglacial de l'Eémien leur a sauvé la mise. 

Pour le Pleistocene récent, la faible population existante il y a entre 120 000 et 150 000 ans, semble avoir progressé continument jusqu'à il y a 50 000 ans, puis s'est remis à décliner jusqu'à il y a 20 000 à 30 000 ans : période qui précède immédiatement le maximum glaciaire. Le déclin a eu lieu dans les 3 bassins (Pacifique, Indien, Atlantique), le plus net semble s'être opéré dans l'Atlantique. La distribution actuelle semble résulter directement d'une expansion relativement récente, amorcée il y a entre 20 000 et 40 000 ans, à partir d'une population-refuge vraisemblablement située dans le Pacifique 

Alors que par le passé, la diffusion du Pacifique vers l'Atlantique était entravée par des continuums continentaux liés à la glace et au bas niveau des eaux océaniques, le futur lié au réchauffement climatique pourrait permettre aux cachalots une circulation interocéanique plus fluide au niveau hémisphérique -avec cette réserve que chaque bassin océanique a tendance à réagir de façon scifique au changement climatique-, mais plus difficile sur un plan interhémisphérique.

Voir le détail de cette étude sur les fluctuations supposées des populations de cachalots depuis plus de 3 millions d'années :

Morell (Virginia). 2018. Something killed a lot of sperms in the past-and it wasn't whalers. Science, 18 mai 2018. In explanation of Morin & al. Study (Molecular Biology 2018).

https://www.sciencemag.org/news/2018/05/something-killed-lot-sperm-whales-past-and-it-wasn-t-whalers

Morin (Phillip A.), Foote (Andrew D.), Baker (Charles Scott), Hancock-Hanser (Brittany L.), Kaschner (Kristin), Mate (Bruce R.), Mesnick (Sarah L.), Pease (Victoria L.), Rosel (Patricia E.), Alexander (Alana). 2018. Demography or selection on cultural traits or genes ? Investigating the driver of low mtDNA diversity in the sperm whale using complementary mitochondrial and nuclear genome analyses. Molecular Ecology 27 (11)-June 2018- , 2604-2619.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/mec.14698

Le refuge Pacifique du  Pleistocène est peut-être le Japan Ground. La Première Guerre du Pacifique est ainsi élaborée à la fois par une intelligence collective et une MEMOIRE PYROSOMALE (Melville évoque "un front firmament, plissé d'énigmes" (chapitre 79) nothing but that one broad firmament of a forehead, pleated with riddles...

: https://www.francetvinfo.fr/animaux/naissance-d-animaux/video-une-etrange-creature-decouverte-au-large-des-cotes-de-nouvelle-zelande_3043509.html#xtor=AL-67-%5Bvideo%5D

A cette époque, les cachalots sont au moins 3 fois plus nombreux qu'aujourd'hui, et les plus grands mâles sont beaucoup plus imposants. Leurs populations sont, de loin, les plus prospères dans le Pacifique Sud. Il existe vraisemblablement une corrélation entre cet état de fait et le « petit âge glaciaire » à l'oeuvre depuis plusieurs siècles (et qui tend alors à sa fin). Il est tout à fait envisageable que populations et individus étaient à la fois plus uniformément répartis dans l'océan mondial, plus nombreux et plus prospères, lors de l'optimum climatique médiéval, quelques siècles auparavant (époque où le « Groenland » était vraiment « Le pays vert », où la prospérité des calmars, proies préférentielles du cachalot, devait être à son climax, et où les eaux du Pacifique Sud étaient, elles, plus froides...

 

 

 

Le géographe Emmanuel Lézy  souligne que, selon le principe des pôles eulériens, un point théorique mal situé géographiquement sert d’origine à la séparation des éléments de l’ancienne Pangée, qui dériveront à la surface du globe selon des orbites circulaires presque parallèles à l’axe unissant les pôles magnétiques.

Il ajoute : » Le naufrage du Pequod indique-t‑il le lieu d’où le monde s’est divisé ? Le maelström qui emporte le Pequod est sans doute le nombril du monde...

Lézy (E). 2008. La saison et la ligne, ou : Moby-Dick, une leçon de géographie métisse, CYCNOS (Université de Nice Sophia-Antipolis) 17 (2), Herman Melville : Espaces d'écriture.

http://revel.unice.fr/cycnos/index.html?id=1646

 La Pangée a commencé à se disloquer à la fin du Permien (il y a 252 millions d'années, phénomène qui provoqua l'extinction Permien-Trias, la plus considérable connue dans l'Histoire de la Terre). Et toute  tombe est aussi sanctuaire et matrice... Jonas... 

  Achab, engagé dans un dialogue shakespearien avec la tête d'un cachalot tué par l'équipage quelques jours auparavant, considère que celui-ci a vécu au sein des fondations du Monde, et connaît des vérités capables de fracasser les planètes (chapitre 70) : Réalisation de Sergio Garcia Sanchez en 2017.

 

Cette tête ensanglantée pendait à la hanche du Pequod comme, à la ceinture de Judith, celle du géant Holopherne. Illustration d'Anton Lomaev.

 

Le capitaine affirme que le drame qui se joue est écrit depuis toujours, répété déjà "un milliard d'années avant que les eaux de cet océan ne roulent" (chapitre 134).

 

De futures recherches sont à mener pour découvrir d'éventuelles connections entre certaines populations, et même certains individus, avec des planètes particulières (comme c'est le cas pour certains arbres en fonction des saisons). Et même des systèmes d'interface dans la résonance entre noyaux respectifs de la Terre et du Soleil. Mis au diapason, les cœurs ont leur raison... Patience dans l'Azur.

Un jour, cette guerre finira... Illustrations de Sergio Garcia Sanchez et Anton Lomaev :

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 08:06

Pendant un mois (d'aujourd'hui 17 janvier au 16 février 2020), se déroule le VIIème festival panrusse "Russie Primordiale" à Gostiny Dvor (Moscou). Le "Centre du Tigre de l'Amour" y expose 3 figures polygonales de tigres des neiges grandeur nature.

La première :  "Indestructible comme le Phoenix" avait déjà été exposée à l'aéroport international de Vnukovo du 3 décembre 2019 au 13 janvier 2020 : 

 

La seconde : "Le Maître de la Taïga" avait déjà orné l'entrée de l'exposition "Journées de l'extrême-orient à Moscou" du 12 au 14 décembre 2019 :

 

La troisième : " Le Tigre de l'Amour est notre Avenirsera présentée pour la première fois au Festival  de la Russie Primordiale.

Les trois tigres seront placés ensemble en face de l'atrium de Gostiny Dvor.

De plus, trois films sur les tigres des neiges seront présentés aujourd'hui et après-demain. "Tigre de l'Amour. Le chemin vers la montagne sacrée" de V. Vitovtsev ( Une équipe de la chaîne TV Zhivaya Planet se rend dans la taïga de l'Oussouri pour découvrir le lien protecteur réciproque entre les Udeghes et le grand félin à travers une ancienne légende).  

"Des gens et des tigres" de O. Pushkina (Dix histoires sur les relations particulières qu'ont entretenu des gens avec un grand félin).

"Des tigres et des gens" de S. Yastrzhembsky (le braconnage dans la région méridionale de l'extrême-orient russe, et la lutte contre celui-ci).

Voir le détail, et les bandes annonces, sur "Amur Tiger Centre", hier.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1388/

АМУРСКИЙ ТИГР НА ФЕСТИВАЛЕ «ПЕРВОЗДАННАЯ РОССИЯ»

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 07:20

Aujourd'hui, c'est la fête annuelle des sanctuaires de vie sauvage en Russie. Concernant le Tigre de l'Amour, 13 aires protégées fédérales sont concernées (8 réserves et 5 parcs nationaux, couvrant environ le cinquième de l'aire de répartition actuel des grands félins). Elles sont réparties sur 4 entités administratives :1. le Primorjé, avec les réserves de Kedrovaya Pad, Sikhote-Alinsky, Lazovsky et Ussuriysky, ainsi que les parcs nationaux «Call of the Tiger», «Bikin», «Land of the Leopard» et «Udege Legend», pour une population de 400 à 450 tigres. 2. Le territoire de Khabarovsk, avec les réserves du bolchekhekhtsir et de Botchinsky, ainsi que le parc national d'Anyui, pour 100 à 130 tigres.  3. Le Birobidjan (Région Autonome Juive), avec la réserve de Bastak, pour 15 à 20 tigres. 4. La région administrative de l'Amour, avec la réserve de Khingan (pas de population véritablement fixée pour l'heure, si ce n'est la tigresse Yelena, qui y vit désormais presque constamment, en plus de visites périodiques d'autres individus). Voir le détail sur "Amur Tiger Centre" de ce jour.

  http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1387/

ХРАНИТЕЛИ ЗАПОВЕДНОЙ ПРИРОДЫ И ТИГРА ОТМЕЧАЮТ ПРАЗДНИК

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 11:14

Le 2 janvier en début de matinée, deux hommes qui rentraient en voiture d'une séance de pêche nocturne dans le district Dalnorechensky (Province maritime du Primorjé, Sud-Est de l'extrême-orient russe) ont croisé la route d'un grand tigre de l'Amour. Celui-ci n'a manifesté à leur endroit ni peur,  ni hostilité. Voir le détail dans "The Siberian Times" de ce jour :

https://siberiantimes.com/other/others/news/huge-amur-tiger-filmed-approaching-fishermens-car-in-the-far-east-of-russia/  

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 08:30

LE VERITABLE RECIT. Le roman d'Herman Melville "Moby Dick" est, de l'aveu même de l'auteur, une simple graine, productrice d'un récit beaucoup plus considérable encore, qui est le cachalot blanc lui-même...

Depuis hier et jusqu'à demain, au New Bedford Whaling Museum, se déroule le désormais traditionnel (c'est désormais le vingt quatrième) "Moby-Dick Marathon", lecture intégrale de l'oeuvre de Melville par différents intervenants.

https://www.whalingmuseum.org/programs/24th-annual-moby-dick-marathon/

Melville apparente son récit à un texte sacré, et le fait savoir avec humour et habileté : par l'entremise d'Ishmaël, il associe "l'honneur et la gloire de la pêche au cachalot" et la réalisation d'un "précieux manuscrit" que ses exécuteurs testamentaires retrouveront peut - être chez lui après sa mort (ch. 24) ; puis il montre comment, dans la mythologie hindoue, Vishnou recrée le Monde en allant, sous la forme d'un grand cétacé, récupérer les textes sacrés qui gisent au fond des eaux (ch.82)... Divers analystes considèreront d'ailleurs l'ouvrage comme tel : un Mythe Fondateur aussi profondément ancré dans le quotidien de la culture populaire américaine que l'est le Mahabharata pour l'Inde, le "Troisième Testament" (Hutchins 2011), la "Pierre de Rosette de la République américaine" (Rodman 2019).

Hutchins (Zacharie). 2011. Moby Dick as Third Testament : a novel "not come to destroy but to fulfill the Bible". Leviathan 13 (2), Huin 2011, 18-37.

Rodman (Howard A.). 2019. How Moby-Dick became the Rosetta Stone of the American Republic. Melville House, 1er août 2019. 

https://www.mhpbooks.com/for-herman-melvilles-200th-birthday/?fbclid=IwAR1FHMddvMH33gg6n3vWW_O_kmwPiw31XIwgAL0umtrlzLFnABW7hBWu4ro

Melville a par ailleurs qualifié son ouvrage de simple"esquisse d'esquisse" (ch.32), ayant senti avant même d'avoir commencé à l'écrire qu'il tenait là un sujet singulier dont "on n'a pas encore dit le trillionnième, et tout ce qui en a été dit ne fait que multiplier les voies vers ce qui reste à dire". François Sarano, en 2016, évoquera, pour sa part, la première page d'une encyclopédie aussi profonde que l'Océan... Et l'écrivain américain va jusqu'à induire que son roman n'est que le bourgeon d'un ouvrage bien plus monumental encore et beaucoup plus achevé, dont la lecture ne serait plus seulement un Marathon mais un véritable Tour du Monde : LE CACHALOT BLANC LUI-MÊME, encapuchonné d'un récit de dimension cosmique, entièrement crypté, véritable palimpseste d'une complexité et d'une profondeur inouïes, qui est SA PROPRE PEAU (ch. 68). L'auteur en fait une description particulièremement poétique et imagée, car (elle) " n'est pas la moindre des merveilles qu'offre l'animal au regard". Il décrit minutieusement ses différentes couches/feuillets ( par exemple, la surface visible est dépeinte comme un mica très fin et translucide, d'une souplesse et douceur de satin...) et les motifs qui y sont inscrits ( hachures obliques et serrées qui se croisent en tout sens, un peu comme sur les plus belles gravures italiennes, et qui apparaissent en arrière plan de formes hiéroglyphiques)... Comme pour beaucoup de "vieux" ouvrages érudits, une carte est y est incluse, elle aussi cryptée, qui mène à un trésor (chapitre 44)... 

Un Livre/Cosmos étrange de 150 tonnes, dont l'essentiel du texte visible (mais écrit en glyphes sibyllins qui le rendent illisible) est concentré dans sa couverture/cosmogramme de 15t...

Achab, homme courageux, intelligent, plus que respectable en bien des aspects essentiels de sa personnalité, bute contre la dimension indéchiffrable de ce qu'il perçoit visuellement de son adversaire. Il évoque en celui-ci  un mur qu'on a poussé contre lui, et dont il lui semble parfois qu'il n'y a rien au-delà. Or, il sait qu'emmitouflé dans cette couverture, une chose inconnue, mais douée de raison fait paraître le relief de ses traits sur la surface (chapitre 36). S'imposant le déchiffrage de ce code et frustré de ses échecs répétés (et inévitables), le capitaine s'emprisonne dans sa frustration obsessionnelle : "Et que le cachalot blanc soit agent ou principe, sur lui j'assouvirai ma haine." S'étant fixé un objectif inatteignable, Achab, convaincu que le Monde est une énigme à résoudre, et non un mystère à respecter, meurt finalement de ce rapport à la Vérité, qui est devenu son pêché d'Orgueil... 

... Car la claire Vérité, seuls les Géants Salamandres peuvent l'approcher (chapitre 76)...

Don Miguel, cachalot guerrier chilien (chapitre 45), tableau réalisé par Kathleen Piercefield en 2016.

BONNE ANNEE, BONNE LECTURE. 

Avec humour... (Création "Captain Outlandish Artwork", 1er janvier 2020)

... et réalisme.

La Paix en Guerre. Océan de Bonté. Fournaise d'Amour.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 09:53

Ceci fait suite à "Etoffe, épaisseur" mis en ligne hier 30 décembre.

Cet article a été actualisé au 9 janvier 2020.

Un véritable "baby boom" s'est produit en région autonome juive (Birobidjan), qui se révèle aux spécialistes la veille du jour de l'An. Hier, il avait été officiellement établi que la tigresse Lazo avait deux enfants (un mâle et une femelle) d'environ 4 mois :

http://europe-tigre.over-blog.com/2019/12/etoffe-epaisseur.html

Aujourd'hui, il apparaît que Svetlaya, une femelle un peu plus âgée, a produit sa deuxième portée, qui compte trois tigreaux. Comme pour Lazo, le père est vraisemblablement "Boris"... Amur Tiger Centre, ce jour.

  http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1383/

ТИГРИНЫЙ «БЭБИ-БУМ»

Voir des clichés de ses trois tigreaux sur "Amur Tiger Programme" du 9 janvier 2020.

http://programmes.putin.kremlin.ru/en/tiger/news/25966

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 09:38

Pas de Beauté, seulement des preuves...

Les photographies suivantes ont été présentées pour le concours du "Regard Félin", qui s'est déroulé du 9 septembre au 25 décembre : tigre, léopard, panthère des neiges...

 

Voir aussi les vidéos (notamment la première : tigre de l'Amour dans la forêt enneigée, la seconde : paysage d'arrière plan, léopard de premier plan, chacun étant à la fois écrin et joyau et constituant l'autre, la quatrième : jeux familiaux... Dans "Amur Tiger Centre, hier : 

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1382/

ОПРЕДЕЛЕНЫ ПОБЕДИТЕЛИ КОНКУРСА «ФОТОЛОВУШКА-2019»

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens