Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 08:19

Alors que les coréens d'aujourd'hui ignorent à peu près tout de ce que furent les espaces sauvages de leur pays dans la première moitié du siècle dernier, Endo Kimio ( 遠藤公男), Directeur de l'Association pour l'étude des oiseaux sauvages au Japon (野鳥會) , a effectué des recherches pendant vingt ans sur le rôle de ses compatriotes dans la déstabilisation de la faune sauvage en Corée et la destruction des grands félins de la péninsule (tigres et léopards) avant d'écrire un livre sur le sujet, publié en 1986, puis traduit en anglais en 2009 par Adam Books sous le titre :    "Why Korean Tigers Disappeared?"  

Dans sa préface, il explique qu'il veut avant toute chose s'excuser, au nom de la nation japonaise, auprès du peuple coréen, pour la destruction des tigres sauvages de la péninsule. Au cours des années 1910 et 1920, des centaines de milliers d'animaux sauvages furent abattus CHAQUE ANNEE par les japonais, officiellement pour protéger les coréens contre leurs déprédations supposées.  Quelques bilans chiffrés par an : 24 tigres, 24 léopards, 236 ours et 228 loups (année non précisée). 1915 : 11 tigres, 41 léopards, 261 ours et 122 loups. 1916 : 13 tigres, 95 léopards, 168 ours et 106 loups. Alors que le dernier tigre a été officiellement abattu dans le sud de la péninsule en 1921, au moins six autres le sont dans la province de Jeolla Sud en 1924... D'autres prises sont effectuées plus au Nord en 1933 et 1942. 

L'île de Jindo (où ce tigre a été capturé) dépend de la province de Jeolla  :

 

  Ces deux tigres ont été abattus en 1917... :

... Et celui-ci en 1921 :

La Victoire de la Civilisation... :

Voir le détail dans "The Seoul Times" de ce jour. 

https://theseoultimes.com/ST/?url=/ST/db/read.php%3Fidx=13497

Partager cet article
Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 08:20

Deux chasseurs ayant tué, hors saison de chasse et en pleine nuit, deux sangliers, dont un juvénile de un an,  ont été pris en flagrant délit de braconnage par une équipe d'inspecteurs de la nature du Primorjé, dans la nuit du 10 au 11 avril. D'autres chasseurs impliqués avaient fui avant l'arrivée de l'équipe d'inspection. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne s'agit pas d'un braconnage de survie : les chasseurs étaient équipés d'armes modernes et performantes en tir nocturne, et comptaient vendre la viande de leurs victimes. L'enquête devrait permettre l'interpellation ultérieure des autres personnes impliquées.

Le sanglier est une des proies préférentielles du tigre dans la région. Voir le détail et la vidéo dans "Amur Tiger Centre", hier.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1426/

 ГРУППУ БРАКОНЬЕРОВ ПОЙМАЛИ С ПОЛИЧНЫМ В ПРИМОРЬЕ 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2020 1 13 /04 /avril /2020 07:21

Dans l'Etat du Maharashtra (Inde centrale), le village d'Ajantâ (district d'Aurangabad) est célèbre pour son groupe de 29 grottes artificielles bouddhistes, creusées dans du basalte dur (dont trois inachevées) et décorées de peintures et de sculptures remarquables.

Le site a été classé en 1983 au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO. Ces grottes, situées dans  un ravin boisé, au centre des monts Indhyagiri à 5kms du village, furent découvertes en 1819 par des soldats britanniques lors d'une partie de chasse. Au fond du ravin, court la rivière Vaghorâ (Waghur) : la Rivière du Tigre. C'est un torrent de montagne qui forme une série de chutes d'eau.

 C'est au village de Mukpat, à 2 kms des grottes, que "le dernier tigre d'Ajantâ" fut abattu en 1964. Pour les habitants, le tigre était puissamment lié à l'oppression que leur avait fait subir le colonisateur britannique. Puis il fut comparé aux Razakars, les miliciens armés du Nizam en lutte contre l'intégration d'Hyderabad à l'Inde. Tuer le tigre pour les habitants était équivalent à l'éxêcution d'un chef Razakar par l'armée indienne. Les anciens considèrent que la seule différence entre les deux consistait dans le fait que l'arrivée des razakars faisait fuir les habitants dans les collines, alors que celles du tigre les faisait se terrer dans leurs habitations.  

Un jeune tigre de trois ans fut observé pendant huit jours aux environs immédiats du village en décembre 2019, alors que les seuls grands félins dont la présence avait été dûment constatée après 1964 étaient des léopards... Voir le détail dans Mongabay India du 10 avril (il y a 3 jours). Article de Kulbhushansingh Suryawanshi.

https://india.mongabay.com/2020/04/commentary-the-last-tiger-of-ajanta/     

Partager cet article
Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 07:31

LES OMBRES DES ANCÊTRES DISPARUS.

Un squelette quasiment complet d'une espèce fossile de baleine à bec (vieille d'environ 13 millions d'années), a été découvert dans le lit de la rivière Uranogawa, à Ueda (préfecture de Nagano, Japon central). Les restes appartiennent à un mâle de 8m de long. C'est la première fois qu'un squelette complet fossilisé de cette espèce est découvert dans l'Hémisphère Nord (dans l'Hémisphère Sud, on connaît un cas au Pérou). Les fossiles préservés de cétacés sont rares au Japon. En 1986, les restes fossilisés d'un cachalot avaient été découverts à Matsumoto (situé aussi dans la préfecture de Nagano). Ceux-ci avaient alors été désignés "Trésor Naturel" par les autorités.* Voir le détail dans "The Asahi Shimbun" de ce jour. Article de Hiromu Tsuchiya : "Full fossil of Beaked Whale unearthed from Nagano riverbed."

http://www.asahi.com/ajw/articles/13246254  

* L'animal mesurait 5,5m de long. Il appartenait au groupe des cachalots "macroraptors" du Miocène, qui chassaient en meute comme des orques épaulards. Contrairement à leurs congénères actuels, leurs deux mâchoires étaient dentées.

https://en.wikipedia.org/wiki/Macroraptorial_sperm_whale

https://visitmatsumoto.com/en/spot/shiga-fossil-museum/

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 07:23

En anticipation au retour prévisible des incendies printaniers, qui peuvent causer des dommages considérables aux milieux de vie du tigre, les groupes d'intervention reçoivent les équipements indispensables pour faire face à la menace dans le sud-est de l'extrême-orient russe. Voir le détail sur "Amur Tiger Centre", hier et aujourd'hui :

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1422/

НОВАЯ ТЕХНИКА ДЛЯ СОХРАНЕНИЯ ТИГРА ПЕРЕДАНА СИХОТЭ-АЛИНСКОМУ ЗАПОВЕДНИКУ

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1424/

СОХРАНИТЬ ЛЕС ДЛЯ ТИГРА И ЛЮДЕЙ

ACTUALISATION AU 10 AVRIL. L'équipement a également été distribué dans la réserve de Bastak, au Birobidjan. Voir le détail dans "Amur Tiger Centre". 

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1425/

ЗАПОВЕДНЫЙ ДОМ ЗОЛУШКИ ЗАЩИТЯТ ОТ ПОЖАРОВ

Partager cet article
Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 08:17

Dans le zoo du Bronx (New-York), les tigresses malaises Nadia et Azul, ainsi que leurs voisins immédiats, deux tigres de l'Amour et trois lions africains, ont récemment contracté une toux sèche et perdu l'appétit. Nadia a été testée positive au Covid19. Ces dernières heures, l'état général des félins s'améliore. Ceux-ci n'étant pas naturellement des véhicules du virus, ils ont probablement été infectés par un être humain, leur gardien et nourrisseur. Voir "The Jakarta Post", ce jour, qui relaie les dépêches de News Desk et de l'Agence France Presse.

https://www.thejakartapost.com/news/2020/04/06/bronx-zoo-tiger-tests-positive-for-coronavirus.html

Les Etats-Unis se préparent au pire, comparant la semaine qui débute au 11 septembre et à Pearl Harbor.

ACTUALISATION AU 7 AVRIL. Aux Etats-Unis, les tigres captifs répertoriés sont environ 350. Ceux présents chez des particuliers, non répertoriés et non suivis, sont au moins 10 000, et même probablement 25 000. 

Tigres captifs en Californie méridionale.

 

Voir l'article publié dans "The Conservation" sur ce sujet  (Stephen Kan) :

https://theconversation.com/tiger-king-and-americas-captive-tiger-problem-135279

Cet article est relayé dans le Jakarta Post de ce jour, 7 avril 2020, par Allison Skidmore (Santa Cruz, Californie).

https://www.thejakartapost.com/life/2020/04/07/tiger-king-and-americas-captive-tiger-problem.html

Partager cet article
Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 06:14

Ceci fait suite à "Reine des glaces, Matriarche du Monde" mis en ligne le 30 mai 2016 :

http://europe-tigre.over-blog.com/2016/05/reine-des-glaces-matriarche-du-monde.html

Et à "Courant établi" mis en ligne hier 5 avril 2020 :

http://europe-tigre.over-blog.com/2020/04/courant-etabli.html

THE ULTIMATE BOWHEAD

L'inconscient collectif américain mêle, dans la mémoire historique qu'il entretient vis-à-vis de ses activités baleinières, deux axes fort différents, qui se succèdent pour une large part, et où le second tend à recouvrir le premier, comme un baume sur le corps social :

1. La mise en échec de l'industrie baleinière par les cachalots, avant la guerre civile.

2. Après cette dernière, un rebond dû au succès de l'exploitation des immenses baleines franches du Pacifique Nord, qui ira jusqu'à la quasi extinction de l'espèce et l'arrêt définitif des activités baleinières états-uniennes, au début des années 1920. Au sein de ces populations, certaines matriarches avaient un volume comparable à celui des plus grands rorquals bleus de l'Antarctique, eux-mêmes surdimensionnés par rapport à l'époque actuelle.

UNE DEFAITE D'AUTANT PLUS INVISIBLE QU'ELLE EST INDOLORE. Les « aléas » de la pêche au cachalot sont en effet plus que compensés par le « Bowhead rush », c'est-à-dire la découverte des troupeaux de baleines boréales du Pacifique Nord dès la milieu des années 1830, puis leur exploitation massive à partir des années 40, particulièrement au large des côtes de Russie, Alaska inclus -celui-ci restera russe jusqu'en 1867-...  la fois immenses et pacifiques - certains ont un volume comparable à celui d'un rorqual bleu- Ces animaux procurent individuellement des quantités d'huile 2 ou 3 fois plus importantes que celle que l'on tire d'un cachalot. Ceci étant, cette chasse ne va pas sans des risques considérables liés aux conditions climatiques (32 navires perdus en 1871, 20 en 1876)...

 Les conséquences sur les représentations collectives sont spectaculaires. Ainsi, dès les années 1840, quand la chasse aux grandes baleines boréales du Pacifique Nord prend véritablement corps, et, de plus en plus, le relais de celle au cachalot, et jusqu'à la fin du siècle, les écrits révélant une confusion manifeste entre baleines franches boréales géantes et cachalots combattants vont se multiplier. 

Par exemple, l'individu gigantesque observé par Thomas Welcome Roys en 1848, et qu'il refuse d'attaquer de peur que son navire ne soit entraîné par le fond, est une grande baleine franche arctique. Le Knickerbocker du printemps suivant, qui relate la rencontre, conclut cependant par un tonitruant : "Vive Mocha Dick!" (en français dans le texte).

Knickerbocker (The). 1849 (Mars). Volume 33, Editor's Table, 267-268.

En 1860, "Spotted Bob" est bien  représenté avec ses tâches blanches sur la tête, mais en baleine franche boréale :

Smith, Dr S. Compton. 1860. Spotted Bob, a forecastle yarn. The New York Ledger 8, 16 june 1860.

https://people.hofstra.edu/John_L_Bryant/Melville_Extracts/archives.html

Volume 63 (Septembre 1885), pages 13-16.

Jules Verne lui-même (dans "Vingt mille lieues sous les mers", 1869) mentionne "le terrible "Moby Dick" des régions hyperboréennes", empruntant vraisemblablement, en celà, à Arthur Mangin, qui, quelques années plus tôt (1864), évoquait "la grande baleine blanche des côtes du Groenland, chassée pendant deux siècles par les baleiniers écossais, qui l'appelaient MABY DICK (?/) et la regardaient comme l'épouvantail des mers arctiques."

Plus tard, dans le Chicago Tribune  du 3 avril 1892, par exemple, « Shy Jack », « Fighting Joe », « Spotted Tom » et « Ugly Jimmy » sont présentés comme des « terreurs des mers arctiques », alors que le second « Bowhead rush » bat son plein en mer de Beaufort. Les auteurs confondent ici cachalots et baleines franches boréales géantes. Ils revendiquent,par ailleurs, une lecture approfondie de sources diverses, dont écossaises ...

Chicago Tribune. 1892 (April 3rd). Five wicked whales. A quintet of leviathans well known to all whalers.

Jurgen Stumpfhaus, dans son documentaire "Der Aufstand der Wale" (L'insurrection des baleines), sorti en 2014, attribue à ces 4 guerriers des espaces d'activité plus réalistes (toutes situées dans le Pacifique Sud).

https://www.youtube.com/watch?v=zH7OGzaLfOo

Le roman "Moby-Dick", qui illustre, ô combien, la victoire des cachalots sur les baleiniers reçoit, lors de sa publication à l'automne 1851, de très nombreuses critiques dithyrambiques :

https://melvilliana.blogspot.com/2020/02/moby-dick-widely-praised-in-1851-2.html?fbclid=IwAR3d9lSZBRjk6isKVRC1q7ZmMQr9DWzYilz_BXFE6wDwCLSAUk-jsLu5WFE

Et cependant, il ne trouve pas son public, et sombre totalement dans l'oubli deux ans plus tard, après l'incendie de tous les exemplaires du livre dans les entrepôts de l'Editeur.  Voir "Cent ans de solitude" mis en ligne le 28 septembre 2017 :

http://europe-tigre.over-blog.com/2017/09/cent-ans-de-solitude.html

Il est remarquable que l'ouvrage fasse à nouveau surface dans la culture américaine précisément au début des années 1920, époque qui marque la fin de l'exploitation des grandes baleines franches du Pacifique Nord, certes faute de proies mais surtout du fait de l'utilisation déclinante des fanons dans l'industrie...

Au XXIème siècle, la découverte d'une baleine boréale probablement née à la fin du XVIIIème siècle, et qui a survécu aux tumultueux XIXème et XXème siècles, a agi comme une véritable révélation aux Etats-Unis. 

Rozell (Ned). 2007. Bowhead whales may be the world's oldest mammals. Alaska Report.

http://www.alaskareport.com/science10065.htm

L'espérance de vie potentielle de ces animaux est désormais estimée à 268 ans (Voir « Horizons lointains », mis en ligne le 13 décembre 2019) :

http://europe-tigre.over-blog.com/2019/12/horizons-lointains.html

le début de notre siècle est marqué par un rebond spectaculaire des baleines boréales géantes du Pacifique Nord . Leurs effectifs ont plus que triplé en 40 ans, et le volume des individus tend à augmenter. Craig George considère que, du fait des modifications climatiques en cours, ce phénomène d'ensemble devrait se poursuivre et s'accélérer dans les décennies à venir. Des animaux plus volumineux que les plus grands rorquals bleus pourraient prospérer au large des îles géantes du Nord du Canada...

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 06:27

Ceci fait suite à « Quand on veut... » mis en ligne le 2 avril.

« Savez vous qu'il y a d'innombrables merveilles, 

Tout au long de la route que nous emprunterons ? » Manass. Epopée kirghize, IXème siècle.

Aujourd'hui, est officiellement mis à flot le Projet « Courant du Cachalot Blanc » (White Whale Stream) (5 avril 2020 – 26 janvier 2062).

(Originellement, ce communiqué devait suivre la parution d'un livre sur la Première Guerre du Pacifique*, initialement prévue le mois dernier, et qui a été repoussée eu égard à la situation actuelle).

Ce projet avait été évoqué l'an dernier dans cette vidéo :

« White Whale Stream », une échappée vers l'Avenir

https://www.youtube.com/watch?v=kg0QkKrFySM

Celle-ci avait été réalisée, sonorisée et montée par MARC SENNEPIN, comme toutes les vidéos consacrées à la Première Guerre du Pacifique, sur la chaîne YouTube : 

https://www.youtube.com/channel/UCIH9M8YL7iik51fjMYjO6kQ

 

AMORCE DE PRESENTATION (le dossier fera l'objet d'actualisations régulières, avec élaboration de documents spécifiques en plusieurs langues) :

PRINCIPE ACTIF. Réensemencement de l'Océan Mondial en grands cétacés.

En particulier, reconstruction d'une population de cachalots géants telle qu'elle existait avant le début de la « Première Guerre du Pacifique » -protection victorieuse, par ceux-ci, du Japan Ground (espace marin entre les côtes orientales du Japon et Hawaii) [5 avril 1820- 26 janvier 1862].

SOCLE. Hausse de la température des eaux océaniques et fluctuations de la balance vertébrés / invertébrés (Goldbogan & al.2019), réapparition de baleines franches arctiques « Bowheads » supergéantes (observations personnelles de Craig George), capacité de rebond de la vie océanique (Duarte & al. 2020) .

J. A. Goldbogen, D. E. Cade, D. M. Wisniewska, J. Potvin, P. S. Segre, M. S. Savoca, E. L. Hazen, M. F. Czapanskiy, S. R. Kahane-Rapport, S. L. DeRuiter, S. Gero, P. Tønnesen, W. T. Gough, M. B. Hanson, M. M. Holt, F. H. Jensen, M. Simon, A. K. Stimpert, P. Arranz, D. W. Johnston, D. P. Nowacek, S. E. Parks, F. Visser, A. S. Friedlaender, P. L. Tyack, P. T. Madsen, N. D. Pyenson. Why whales are big but not bigger: Physiological drivers and ecological limits in the age of ocean giantsScience, 2019; 366 (6471): 1367 DOI: 10.1126/science.aax9044

Smithsonian. "The limits of ocean heavyweights: Prey curb whales' gigantic size: Feeding strategy strongly influences their size cap, but all whales depend on rich ocean resources to be big." ScienceDaily. ScienceDaily, 12 December 2019.

https://www.sciencedaily.com/releases/2019/12/191212142632.htm

George (Craig) & al. (AEWC, Ray Tarpley and Daniel Hillman, Todd O'Hara, Raphaela Stimmelmayr, Hans Thewissen, Robert Suydam, Gay Sheffield). 2016. Bowhead reproduction studies.

http://www.north-slope.org/departments/wildlife-management/studies-and-research-projects/bowhead-whales/bowhead-whale-anatomy-and-physiology-studies/bowhead-reproduction-studies

« Reine des glaces, Matriarche du Monde », mis en ligne le 30 mai 2016.

http://europe-tigre.over-blog.com/2016/05/reine-des-glaces-matriarche-du-monde.html

Duarte Carlos M.), Agusti (Susana), Barbier (Edward), Britten (Gregory L.), Castilla (Juan Carlos), Gattuso (Jean-Pierre), Fulweiler (Robinson W.), Hugues (Terry P.), Knowlton (Nancy), Lovelock (Catherine E.), Lotze (Heike K.), Pedragovic (Milica), Poloczanska (Elvira), Roberts (Callum), Worm (Boris). 2020. Rebuilding Marine Life. Nature (580), 39-51.

https://www.nature.com/articles/s41586-020-2146-7

 

BUTS. Retisser et solidifier les équilibres écologiques, sociaux et diplomatiques à l'échelle planétaire.

PAYS IMPLIQUES (liste non exhaustive) : USA, JAPON, PEROU, CHILI, [ARGENTINE/ URUGUAY], BRESIL, NOUVELLE-ZELANDE, AUSTRALIE, INDONESIE, RUSSIE, FRANCE, GRANDE-BRETAGNE, [NORVEGE/ISLANDE]...  Les bases culturelles du projet propre à chaque pays feront l'objet de développements spécifiques.

TRAME EVOLUTIVE, affinée au fur et à mesure du développement du projet (établissement des partenariats, du financement, etc...). Scansions successives en dates anniversaires des dates clefs de la Première Guerre du Pacifique (la prochaine sera le 20 novembre 2020, date anniversaire de la destruction du baleinier Essex par un très grand cachalot protecteur des siens).

LES SECTEURS OCEANIQUES définis pour la reconstruction de cachalots surdimensionnés seront nommés d'après les sobriquets dont furent affublés des cachalots combattants de la Première Guerre du Pacifique**, ainsi que leurs noms « traditionnels » prodigués par les communautés non européennes.

 

*Pour rappel : CONTEXTE INITIAL  : LES BALEINIERS ANGLO-AMERICAINS DANS LA PREMIERE GUERRE DU PACIFIQUE, UN DEBUT SI PROMETTEUR...

Nous avons choisi la date du 5 avril 2020 (comme indiquée dans la vidéo réalisée l'an dernier) jour du 200ème anniversaire du départ de Londres du baleinier Syren [ commandé par le capitaine James Gage, qui avait, 14 ans plus tôt, constaté la profusion de cachalots dans les parages], pour sa campagne de pêche sur le Japan Ground, et qui marque, à notre sens, le début de la Première Guerre du Pacifique. « La pêche a été bonne », comme pour le baleinier « Maro » de Nantucket, qui travailla de concert avec son collègue anglais jusqu'au printemps 1822.

ASPECTS NON INCLUS DANS LE LIVRE A PARAITRE  (Refs : Webb 1988).

Webb (Robert Lloyd). 1988. On the Northwest : commercial whaling in the Pacific NorthWest, 1790-1967. The University of British Columbia Press Pacific Maritime Studies, 6. Vancouver.

« Maro arrived in Honolulu Harbor with informations, probably obtained from the fur-trade master Jonathan Winship of Boston, that large numbers of sperm whales could be found off the uncharted coast of Japan. After recruiting supplies, the Maro set out an experimental cruise northwards and westwards . The whales were indeed there, and the crew shared them with only one other whaleship, the Syren of London, whose captain had independently acted upon another shipmaster's account of sperm whales observed near Japan in 1806 (James Gage)), the Maro brought back 2425 barrels of sperm oil on 10 march 1822, the Syren arrived in London a month later with 346 t -about 2650 american barrels- in casks. Immediately after these two succesful cruises, the Japan Ground became the most important whaling area in the North Pacific. »

L'invasion du Pacifique par les baleiniers provoqua, aux côtés de Nantucket et New Bedford, une véritable floraison de dizaine de ports dans toute la Nouvelle-Angleterre :

« The fleet, once belonging entirely to Nantucket, soon included ships from New Bedford and a dozen Massachusetts villages ;

Poughkeepsie, Sag Harbor, Cold Spring Harbor (New-York) ;

New London, Stonington, Mystic (Connecticut) ;

Bristol, Providence, Warren (Rhode Island) ;

and other seaports from Wiscasset, Maine to Wilmington, Delaware. »

** Par exemple « Timor Jack », « New-Zealand Tom », « Mocha Dick » parmi beaucoup d'autres... Ceux- ci étaient conçus à la façon de ceux dont étaient affublés les hommes d'équipage par leurs camarades... Par exemple, dans l'atmosphère enthousiaste qui dominait à la fin des années 1810, le capitaine Edmund Gardner (dont le navire « Union » avait été coulé par un cachalot dans l'Atlantique en 1807, et qui avait été lui-même sérieusement blessé au large du Pérou par un de ces animaux 9 ans plus tard), qui dirigeait le navire « Balaena », présent à Hawaii en septembre 1819, -le mois suivant la naissance d'Herman Melville-, inscrivit à son bord deux natifs de l'archipel, qu'il affubla de sobriquets humoristiques bien dans l'air du temps (Webb 1988) :

« Kanakas were the native Sandwich islanders, a name given them by themselves.They were named by shipmasters « Jack Kanaka » or « John Maui »...

Whaleships Balaena (New Bedford, captain Edmund Gardner) and Equator (Nantucket) reached Kealekekua Bay in september 1819. The first two, following a process which would persist more than half a century, Edmund Gardner styled them « Joe Bal » & « Jack Ena », their new surnames together forming « Balena » (the name of his ship)... »***

L'atmosphère s'est modifiée ensuite (détails dans le livre à paraître)...

***Cette habitude sera conservée jusqu'à nos jours, concernant par exemple certains soldats Aléoutes de l'Armée américaine lors des batailles de Attu et Kiska pendant la deuxième guerre mondiale...

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 09:21

Le LIVRE ROUGE des espèces rares de Russie vient d'être actualisé pour la première fois en 20 ans. La nouvelle édition du document, fixant le statut environnemental particulier des espèces du monde animal et végétal de la Russie, comprend 29 nouvelles espèces d'oiseaux et 14 espèces de mammifères.

Le 2 avril 2020, le ministère de la Justice de la Fédération de Russie a approuvé les ordonnances du ministère des Ressources naturelles de la Russie concernant l'approbation de la liste des espèces sauvages inscrites au Livre rouge de la Fédération de Russie et la procédure de tenue du Livre rouge.

Parmi les 14 mammifères inscrits pour la première fois dans le Livre rouge de la Fédération de Russie figurent  orques,  saigas,  marmottes à tête noire,  écureuils terrestres mouchetés,  renards arctiques,  hyènes rayées,  phoques caspiens, plusieurs populations de rennes, ainsi que les sous-espèces Kodarsky du mouflon des neiges,  parmi d'autres.

De plus, pour la première fois, 29 espèces d'oiseaux sont répertoriées dans le Livre rouge du pays, y compris le plongeon catmarin, la petite spatule, l'oie grise, l'oie des moissons, l'eider de Steller, l'eider à lunettes, l'eider de Sibérie, l'autour du Kamtchatka, le grand aigle tacheté, la grosse perdrix blanche, le grand tétras à ventre noir, le bécasseau d'Islande, d'autres petits échassiers .

"Aujourd'hui, on peut affirmer que les efforts des scientifiques soviétiques et russes pour sauver un certain nombre d'espèces ont été couronnés de succès,  le nombre élevé de leurs populations et l'absence de menaces réelles ayant permis de les exclure de la liste rouge. A partir de maintenant, la liste des espèces du Livre rouge de la Fédération de Russie devrait être rapidement ajustée en fonction de l'état réel des populations de certaines espèces. L'inscription d'une espèce dans le Livre rouge de la Fédération de Russie lui confère un statut de protection spécial. Les travaux sur le Livre rouge de la Fédération de Russie se poursuivront, en particulier en ce qui concerne la clarification du statut des espèces individuelles, car, selon certains experts, il existe un certain nombre d'espèces avec d'importants effectifs et sans menaces visibles qui sont pourtant toujours inscrits sur les listes du Livre rouge, à la place d' animaux vraiment menacés d'extinction, problèmes techniques destinés à être rapidement résolus" selon Sergey Aramilev, directeur général de l'Amur Tiger Center, qui a participé à la préparation de la nouvelle édition du Livre rouge de la Fédération de Russie.

Néanmoins, en Russie, il existe un certain nombre d'animaux qui, très probablement, seront toujours présents dans le Livre rouge. Parmi eux se trouve le tigre de l'Amour.

«Le tigre est principalement un habitant des régions tropicales et subtropicales, et en Russie, il vit dans des hivers rigoureux à la limite de son aire de répartition. Malheureusement, aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup d'habitats adaptés à l'existence du tigre de l'Amour. Selon certains experts, les forêts productives avec un nombre suffisant d'ongulés aujourd'hui ne suffisent qu'à l'existence stable d'environ 700 individus pour cette. Autrement dit, après avoir atteint ce niveau, la croissance démographique cessera et la population commencera à se réguler. Pour un gros félin, ce nombre est insuffisant, il y aura donc toujours des menaces, y compris potentielles, qui contribueront à une diminution du nombre. Par conséquent, notre tigre, très probablement, restera pour toujours dans le Livre rouge, ce qui lui permettra de survivre sur notre planète », a déclaré Sergey Aramilev. Voir le détail sur "Amur Tiger Centre", hier.

http://amur-tiger.ru/ru/press_center/news/1423/

УТВЕРЖДЕНА НОВАЯ РЕДАКЦИЯ КРАСНОЙ КНИГИ РФ

La nouvelle version du Livre Rouge est accessible ici (30 documents en formule PDF réalisés du 25 novembre 2019 au 2 avril 2020) : 

  http://publication.pravo.gov.ru/SignatoryAuthority/foiv090


 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 07:24

En appui au White Whale Stream Project (repeuplement des océans en grands cétacés) :

Hier, dans Nature 580, 39-51 : Rebuilding Marine life. Ce n'est pas un poisson! La richesse océanique d'antan peut-être reconstituée en 30 ans avec les mesures adéquates. Voir le détail dans  "The Guardian", hier. Damian Carrington. Oceans can be restored to former glory within 30 years, say scientists.

https://www.theguardian.com/environment/2020/apr/01/oceans-can-be-restored-to-former-glory-within-30-years-say-scientists

Et voici l'étude proprement dit (Carlos Duarte et son équipe) :

https://www.nature.com/articles/s41586-020-2146-7.epdf?referrer_access_token=VM_a6TEzokNO0s2glFiOGdRgN0jAjWel9jnR3ZoTv0MK-96gIoT7PzGwnWfT0ZW3la7U08bmT-Ij_9JkZ-oehKSPXI1pZgT5TzFA8BFn6Ch1JSQFGTI6JauO4V1QuwZXLBeCHWIZV9qU-75a4e9I0-6fsoQv3bP705JF8nRwmH0m1cAMouaODqgN2uj-hHkydvUPBTau3rX-iAkntmC3A9wGw6phQw2Axxk7khz9s4PJAgYXszX7K31R2dsxldSsDDyV5XHjQGoJ_QVEI23fDi7RpBIqEsdeLLSKjRHP0zfWt-sG5Hpj1Oe1I6UULdV_q37QSaHY1E7obU__4XLzzg%3D%3D&tracking_referrer=www.theguardian.com

Les chercheurs constatent que certaines espèces, au niveau régional, ont d'ores et déjà connu des rebonds spectaculaires. Ils évoquent notamment les cas de l'éléphant de mer au nord-ouest des Etats-Unis, de l'otarie à fourrure guadeloupéenne au nord du Mexique, des cormorans de la mer Baltique, des baleines à bosses de l'Australie orientale, de la loutre marine du Canada occidental (qui s'en sort finalement mieux que les rhytines de Steller), la tortue verte au Japon, la tortue cuir aux îles vierges... 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le retour du tigre en Europe: le blog d'Alain Sennepin
  • : Les tigres et autres grands félins sauvages ont vécu en Europe pendant la période historique.Leur retour prochain est une nécessité politique et civilisationnelle.
  • Contact

Recherche

Liens